Lecture à voix haute·masse critique·roman jeunesse

Drôles d’Espions, tome 1. Une énigme Bleu Saphir

Gli Intrigue – Un enigma blu zaffiro

Auteurs: Pierdomenico Boccalario & Alessandro Gatti

Illustrateur: Tommaso Ronda

Traductrice:  Catherine Tron-Mulder

Editeur: Hachette

Pages: 149

Dans la famille Intrigue, on est espion de génération en génération. Laszlo et Veena habitent à Amsterdam avec leurs trois enfants: Imogen (16 ans), Zelda (11 ans) et Marcus (10 ans), leur chien Orville et Thibaut le majordome. Lorsqu’arrive une enveloppe jaune marquée d’un point d’interrogation, tous savent que c’est le début de l’aventure, une nouvelle mission. Et pour Zelda et Marcus, c’est la toute première fois qu’ils sont autorisés à participer. L’excitation est à son comble lorsque la famille prend la route de Paris pour venir en aide à un bijoutier chez qui un bijou extraordinaire a été subtilisé.

Une énigme Bleu Saphir est le premier tome d’une série coécrite par Pierdomenico Boccalario (Ulysse Moore, La boutique Vif-Argent…) et Alessandro Gatti qui ont déjà collaboré sur Sherlock, Lupin & MoiPorté par une famille aux talents particuliers, Drôles d’espions s’annonce comme une série policière pour les jeunes lecteurs dès 9/10 ans. Dans ce premier volet, le récit s’articule de façon à ce que chaque membre de la famille puisse utiliser son talent et ainsi aider à faire avancer l’enquête qui les entraînera jusque dans un micro-état au cœur des Alpes. La famille Intrigue semble avoir un pied dans deux époques, l’une faite de traditions et l’autre remplit de gadgets modernes et sophistiqués, le tout se mêlant étrangement mais efficacement. L’écriture est fluide, il y a peu de temps mort, les auteurs tentent de créer des situations amusantes qui ne prennent pas toujours, entre snobisme parental et querelles fraternelles, mais l’ensemble donne un petit roman sympathique qui a bien plu à mes filles (11 ans). Le ton est léger et l’investissement des enfants dans l’enquête est clairement un plus pour gagner l’approbation du lecteur cible. Je suis plus sceptique sur l’intérêt d’une série, mais je suis curieuse de voir comment les auteurs vont se renouveler dans le volume suivant.

Je remercie Babelio et les Editions Hachette pour cette lecture.

***

Zelda (11ans) : analytique comme une micropuce, silencieuse comme un papillon. Marcus (10 ans) : n’aime pas la technologie et la technologie ne l’aime pas. Imogen (16 ans) : un visage de marbre qui lui permet de faire semblant et de mentir en toutes circonstances. Laszlo (le père) : bon vivant, gentiment moqueur. Veena (la mère) : d’une grande agilité et très sensible à la bonne éducation.
Voilà une famille en apparence ordinaire.
Pourtant, tous sont des espions de talent. Une authentique famille d’espions ! Ce soir, ils sont réunis au grand complet. Zelda et Marcus font enfin partie de l’équipe d’espions de la famille. Leur première mission les conduit à Paris où un célèbre joaillier s’est fait voler, sous son nez, un saphir de la plus grande valeur.

4 réflexions au sujet de « Drôles d’Espions, tome 1. Une énigme Bleu Saphir »

  1. Un roman entre Amsterdam et Paris, sur le papier, ça me donnerait bien envie ! Même si je n’avais pas beaucoup accroché au premier tome d’Ulysse Moore (trop facile et pas assez consistant, donnant l’impression que l’intrigue avait été divisée pour produire plus de tomes…). J’aime bien la couverture de ce lui-ci en tout cas, merci pour la découverte !

    1. Je n’ai pas lu Ulysse Moore mais je pense qu’on reste dans la même facilité… le texte est vraiment très (trop) accessible et laisse peu de place à la surprise. En pleine lecture j’ai décidé d’enchaîner avec un classique (Frankenstein) pour relever le niveau du texte 😀 mais il est quasi certain que le public cible s’y retrouvera. Je pense que notre problème est que nous avons des enfants différents et que de fait ce type de roman destiné à des 9/10 ans nous parait peut-être trop léger, et pourtant tu vois mes filles ont accroché alors que j’avais des doutes.

      1. Tiens, c’est drôle, les enfants me réclament aussi Frankenstein ! Je lirai ta chronique avec attention pour voir si je me le procure pour cet été 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s