IEF

IEF : Bilan de l’Année et Préparation de la Rentrée

L’année 2019/2020 n’aura vraiment pas la même allure que les autres avec la pandémie qui sévit depuis décembre dans le monde. Elle a chamboulé bien des vies entre un confinement imposé, des restrictions plus ou moins fortes qui ont quelque peu atteint notre liberté et en ont bouleversé plus d’un. Beaucoup ont découvert la vie sans école et ça n’a pas toujours été facile. Il faut aussi comprendre que quand c’est un choix volontaire, c’est plus facile à vivre que quand ça nous est imposé.

Concrètement…

Pour les filles ça a changé moins de choses que pour les enfants scolarisés, Gabrielle a juste du s’adapter à une prise en charge des cours de musique et de chinois en visio, et toutes deux ont du faire comme les autres et apprendre à vivre avec l’impossibilité de voir les copains, d’aller au musée etc. Leurs frères ont bien gérer cette fin d’année à la maison, si ce n’est notre troisième qui a légèrement décroché dans certaines matières… sans que cela ne nuise à un passage en terminale à la rentrée prochaine.

Une année avec le CNED

Gabrielle était inscrite en 6e auprès du CNED et l’année s’est très bien déroulée. Elle a finit le programme début juin et se sent fière d’avoir validé une année avec un cours par correspondance. Il n’y a eu aucun accrochage, elle a même trouvé les cours de français trop simples même si elle a apprécié le programme de littérature, clairement ce qui l’a intéressé le plus dans le programme. Les maths étant sa bête noire, nous craignons qu’un programme trop formel ne soit trop dur à suivre mais au contraire, elle s’y est retrouvée dans l’ensemble et s’est même rendue compte que les maths peuvent aussi se faire avec plaisir. La méthode Singapour, plébiscitée par de très nombreuses familles en IEF, ne fait vraiment pas l’unanimité et après nous y être accroché pendant un peu plus de deux années, je me rends compte que c’est une méthode qui a des défauts et sera peut-être plus apprécié par les enfants qui ont une logique mathématique naturelle, ce qui n’est clairement pas le cas de mes deux filles. Gabrielle étant plutôt « scolaire », avoir une trame et un cours « comme à l’école » lui ont apporté un confort et une plus grande autonomie qui lui ont fait beaucoup de bien. Elle vient d’avoir onze ans et la transformation de l’enfant vers l’adolescente commence à se faire; je pense qu’elle avait besoin de ce surplus d’autonomie dans son quotidien pour grandir émotionnellement. On ne peut pas dire que le suivi soit idéal au CNED; ainsi dans une même matière, chaque devoir a été corrigé par un professeur différent à chaque fois. Il faut parfois demander si la copie n’a pas été oublié car il peut s’écouler des semaines, voir des mois avant de la recevoir corrigée. Mais le point positif est que nous sommes complètement libres et pouvons adapter la formation selon nos envies, notre quotidien. Les calendriers fournis en début d’année ne servent que de bases, on en fait ce qu’on en veut.

Une année aux Cours Griffon

Pour Juliette, nous avions choisi une année de CM2 aux Cours Griffon et ça a été un peu compliqué. Les cours Griffon lançaient leurs cours à la rentrée de septembre 2019, jusque là ils s’étaient forgés une très bonne réputation grâce à leurs cours de soutien. Nous les avions choisi pour leur réputation, leurs valeurs et leur coût raisonnable. Très rapidement s’est posé la question de l’emploi du temps, bien trop lourd et chargé, trop scolaire pour une enfant qui ne l’est pas du tout et a déjà du mal à se mettre au travail. Nous avons donc fait des choix et allégé la charge quotidienne pour laisser du temps à Juliette de garder du temps pour les activités qui comptes à ses yeux et d’assimiler les notions. En décembre, elle décrochait, le niveau attendu en français était trop élevé et pas du tout raccord avec ce que nous avions fait jusque là. Le professeur qui a suivi Juliette cette année a pris le temps d’échanger avec nous et de nous proposer des solutions pour que Juliette puisse raccrocher rapidement sans se sentir en difficulté. Nous avons alléger un peu encore son emploi du temps et adapté les cours. Nous avons aussi ralenti un peu pour lui laisser plus le temps d’assimiler. Au final, nous se sommes pas allées au bout du programme scolaire, mais en mai les difficultés se faisaient de nouveau sentir. Le programme de CM1/CM2 est vraiment costaud, ici pas de nivelage vers le bas, bien au contraire et ça n’était clairement pas adapté à notre Juliette. Le choix des manuels et l’investissement de l’équipe enseignante sont un gros plus de ce Cours par correspondance que je n’hésiterais pas à recommander à ceux qui veulent que leurs enfants aient un très bon niveau, une très bonne maîtrise des fondamentaux et un suivi individualisé. L’équipe enseignante est de qualité, ils prennent vraiment le temps de suivre l’enfant de façon personnalisée, les corrections des devoirs sont très bien faites, le professeur fait aussi un retour audio et les appréciations sont toujours bienveillantes.

Des activités en pointillés…

Pour Gabrielle, cette année aura été marqué par une année inachevée de danse classique. Il faut avouer que c’est plutôt un soulagement pour nous parents car si le changement d’école de danse était nécessaire pour le côté humain, le côté purement formateur n’était pas à la hauteur et n’a permis aucun progrès. Elle a aussi repris les cours de chinois, alors que jusque fin août elle pensait vraiment ne pas poursuivre. Une personne, native chinoise, de notre ville a rejoint l’association culturelle locale pour proposer des cours ludiques aux enfants et après une séance d’essaie juste avant la rentrée, Gabrielle a eu très envie de s’inscrire. Il a fallu réadapter sa formation à deux reprises car elle s’ennuyait. En effet ayant déjà pris deux ans et demi de cours, se retrouvait avec des débutants ne lui permettait plus de progresser. Et puis durant le confinement (cours en visio) j’ai cru qu’elle allait décrocher complètement sauf que la prof l’a senti venir et a proposé de la prendre en cours particulier. Depuis ça se passe très bien et elle a repris plaisir à cet apprentissage et les progrès sont visibles. Enfin, sa passion pour la musique est toujours aussi vivace, elle a validé son année de formation musicale et a finit son premier cycle. Elle a fait une très bonne première année de hautbois, elle passe son examen dans dix jours pour valider le passage en deuxième année. Quant à la harpe, son instrument de prédilection, elle valide une troisième année qui aura été très riche en expériences (plusieurs participations à des concerts d’élèves, intégrations à des orchestres de l’école…) et en compliments. L’examen n’aura lieu qu’à la rentrée en raison de la pandémie et de la difficulté à mettre en place un tel examen. Mais Gabrielle est très heureuse et est déjà impatiente d’être à la nouvelle année.

De son côté, Juliette a vu toutes ses activités s’arrêtaient au moment du confinement. Si elle n’avait pas contacter son prof de guitare, je pense qu’il ne lui aurait rien proposé. Mais, encouragée par mes invitations à la filmer jouant ses morceaux, elle a pris contact et a ainsi retrouvé un semblant de suivi. Ce n’est pas facile pour les enfants de perdre tous leurs repères et la musique reste un apprentissage dans le temps qui demande un investissement de tous les jours. En ce qui concerne l’escrime, l’activité dans laquelle elle s’épanouie le plus, malheureusement ca a complètement été mis entre parenthèse. Si le club a pu donner quelques exercices à faire, il n’est question que d’entraînement musculaire, la maîtrise de l’escrime et surtout d’une arme ne peut se faire sans un équipement de sécurité complet. Elle avait très bien commencé sa saison en finissant première à chaque rencontre mais n’aura pas pu faire la dernière. Elle finit malgré tout première régionale de sa catégorie cette année. L’année prochaine elle passe dans la catégorie supérieure et pourra d’avantage arbitrer ce qui l’enchante.

Et pour la rentrée…

Et bien les filles ont décidé que les cours leur plaisaient et souhaitent donc poursuivre avec le CNED, ce qui m’arrange bien car ça allège considérablement ma charge de travail et me permet d’être juste plus disponible quand elles en ont besoin. Juliette aimerait cependant suivre la classe de 5è avec Gabrielle, on y réfléchit… Niveau activités, Juliette reprendra l’escrime et la guitare et souhaite commencer le solfège et l’apprentissage du violoncelle. Quant à Gabrielle, elle poursuit la musique et le chinois. Quant à la danse, elle aimerait changer du classique à la danse africaine mais reste à voir si cela ira en terme d’horaire.

3 réflexions au sujet de « IEF : Bilan de l’Année et Préparation de la Rentrée »

  1. Je n’ai pas d’enfants mais j’aime toujours autant ce type d’article ! Je trouve que tu nous expose clairement les points forts et faibles de chaque méthode que tu teste et avec le ressenti des filles…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s