roman jeunesse

Les Pointes Noires à l’Opéra

 

Auteure: Sophie Noël

Editeur: Magnard Jeunesse

Collection: Roman 8-12 ans

Pages: 176 pages

 

Il y a un an, Gabrielle et moi avions eu un coup de cœur pour Les Pointes Noires de Sophie Noël et pour sa jeune héroïne pétillante, perfectionniste et sensible.

Quel plaisir de retrouver Ève, élève pour la deuxième année consécutive à l’Opéra de Paris ! Bien que préparée aux difficultés, à la rigueur de la formation et à la rivalité, l’adolescente doit aussi gérer un quotidien souvent rendu difficile par les entraînement qui s’éternisent, les blessures qu’il faut souffrir en silence, et surtout la solitude profonde. Ève reste prête à tous les sacrifices pour réaliser son rêve et ouvrir la voie aux futures danseuses qui comme elle, ont la peaux noires et l’ambition de devenir danseuse étoile. Pour tromper sa solitude elle se rapproche d’élèves plus âgés et pour remplir le vide dans son cœur, elle entame des recherches pour retrouver son amie de l’orphelinat, Hawa. Entre préparations et participations à des ballets, voyage et difficulté à trouver sa place dans un monde uniformisé, Ève entre de plein fouet dans l’adolescence et va devoir faire des choix pour avancer en gardant son intégrité sans pour autant renoncer à ses rêves. 

Les Pointes Noires à l’Opéra est un récit à la hauteur du premier tome qui met en avant les difficultés rencontrées par les élèves des grandes écoles de danse dont on attend une attitude exemplaire et un engagement total de sa personne. Mais Sophie Noël y dénonce surtout la rigidité d’un système éducatif désuet et une uniformité physique qui ferme des portes à des danseuses talentueuses pour seul motif que la couleur de leur peau est plus foncée que celle des autres. Avec toujours autant de justesse, l’auteure signe un titre intelligent sur le monde de la danse classique et de ses valeurs qui ne demandent qu’à être modernisées. On y retrouve les sujets déjà abordés dans le précédent tome: le racisme, la tolérance, le dépassement de soi; mais aussi l’importance de maintenir des liens entre des enfants qui, avant d’être adoptés, étaient comme frères et sœurs, l’accès à des activités pour les plus démunis et la nécessité de faire évoluer les mentalités pour donner les mêmes chances à tous. 

***

Ève entame sa deuxième année dans la prestigieuse et exigeante école de danse de l’Opéra de Paris. Au-delà de la rude concurrence et de la solitude, elle se demande si sa couleur de peau ne l’empêchera pas d’accéder aux rôles qui la font rêver… Elle cherche alors à retrouver Hawa, avec qui elle a tout partagé dans l’orphelinat malien qui les a vues grandir. « Le monde n’est pas si grand », lui avait dit sa mère, et Ève veut croire que son amie l’attend toujours quelque part. Des ballets féeriques aux costumes chatoyants, en passant par un lointain voyage et les turbulences de l’adolescence, Ève vit à cent à l’heure tous les bouleversements de sa vie de ballerine. Parviendra-t-elle à s’élever vers les étoiles tout en renouant avec les racines de son enfance ?

2 réflexions au sujet de « Les Pointes Noires à l’Opéra »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s