Partenariat·Première lecture

Dark Mador (2022)

Auteure : Isabelle Damotte

Illustratrice : Malijo

Editeur : Voce Verso

Collection : Ginko (2 feuilles)

Pages : 24

Sortie le 4 octobre 2022.

Aujourd’hui la collection Ginko des éditions VoceVerso s’agrandit d’un nouveau titre. Cette collection pour lecteurs débutants continue de se renouveler en proposant des titres intelligents à la maquette soignée.

Grand-frère, jeune-homme au pair, homme à tout faire, Dark Mador est un peu tout ça à la fois. Du haut de ses vingt ans et demi, le regard dissimulé sous des lunettes noires, Dark Mador fait la cuisine, le ménage, bricole, jardine, raconte des histoires mais surtout, il s’occupe et joue avec les trois enfants de la famille. Quand vient la nuit, c’est épuisé qu’il gagne son lit. Et s’il lui arrive d’être en retard à la sortie de l’école, c’est sans doute qu’il avait un combat à mener au sabre laser, parce que c’est sûr, il est bien trop jeune pour mourir.

Isabelle Damotte signe une histoire drôle et légère, sensible et poétique qui aborde la force des liens qui se tissent entre les enfants et la personne qui prend soin d’eux tout en évoquant, l’air de rien, la crainte d’être confronté à la perte d’un être cher. Le texte s’enrichit gaiement des illustrations dynamiques aux couleurs vives et aux traits géométriques de Malijo.

Avec son tire référence à la science-fiction (Dark Vador) et jeu de mot sur les émotions (Dark m’adore), Dark Mador est un roman première lecture qui séduira toute la famille du fait de son histoire qui s’inscrit dans la réalité du quotidien de l’enfant entre tourbillon émotionnel et pouvoir de l’imaginaire.

Je remercie à nouveau les éditions VoceVerso pour l’envoi de ce titre et leur confiance renouvelée.

La vie est une belle aventure avec Dark Mador car Dark Mador, c’est le plus fort. Il n’a pas peur des loups, des fuites d’eau et des dimanches soirs. Bon, parfois, il lui arrive d’être un peu en retard… Et s’il avait perdu un combat, même avec son sabre laser ?

Bilan·Le coin de Ju

Bilan d’une lectrice de 13 ans – septembre 2022 #2

Juliette s’éparpille moins que sa sœur mais prend le temps de lire tranquillement, entre quart d’heure lecture et heures de permanence. Le retour au collège (4e) a remis la lecture de classique en place, pas forcément à son goût mais au moins elle sort de sa zone de confort et fait des découvertes. Contrairement à sa sœur, elle a lu peu de choses, moins motivée et plus lente dans la prise du rythme scolaire…

Lectures de septembre 2022 – Juliette (13ans3mois)

***

La Guerre des Clans, Cycle VI – Livre IV. Péril Nocturne de Erin Hunter, PKJ, 2022.

La tempête approche… Comment restaurer la paix ? Après la mort de Plume Sombre et la fuite des chats errants, un nouveau défi attend les guerriers : ils doivent accorder au Clan du Ciel la place qu’il mérite. Mais quel clan acceptera de partager ses terres ? Autour du lac, certains chats restent méfiants, voire hostiles, et d’anciennes tensions se réveillent. La paix toute récente demeure fragile. Comment rétablir l’équilibre ? Le destin des clans est plus incertain que jamais…

Note : 5 sur 5.

L’écuyer du Roi de Tonke Dragt, Gallimard Jeunesse, 2020.

Cette nuit-là, dans la chapelle de la Ville de Dagonaut, Tiuri et ses amis méditent sur leurs devoirs de futurs chevaliers. Mais leur réflexion est interrompue par une voix qui implore de l’aide. Enfreignant les règles de la veillée d’armes, Tiuri décide de répondre à l’appel de l’inconnu et de sortir de la chapelle… Là, un vieil homme le supplie de remettre au Chevalier Noir une lettre de la plus haute importance.

(en cours)

Une vie de Maupassant, Le Livre de Poche, 2015.

Jeanne, fille unique très choyée du baron et de la baronne Le Penthuis des Vauds, avait tout pour être heureuse. Son mariage avec Julien de Lamare, rustre et avare, se révélera une catastrophe. Sa vie sera une suite d’épreuves et de désillusions. Ce roman, le premier de Guy de Maupassant, est une peinture remarquable des mœurs provinciales de la Normandie du XIXe siècle : hobereaux, domestiques et paysans y sont décrits avec beaucoup de réalisme.

Note : 3 sur 5.

Le Magicien d’Oz de Tommy Ohtsuka, NobiNobi, 2016.

Originaire du Kansas en Amérique, Dorothée est une jeune fille rêveuse qui a soif d’aventure. Un soir de tempête, une tornade l’emporte dans un monde étrange et merveilleux. Sa seule piste pour rentrer chez elle : aller à la Cité d’Émeraude afin de rencontrer le Grand Magicien d’Oz, capable d’exaucer tous les vœux ! En chemin, elle va faire la connaissance de personnages hauts en couleur avec qui elle se liera d’amitié, mais devra aussi affronter de terribles épreuves. Les aventures de Dorothée sur la route de briques jaunes ne font que commencer !

Note : 4.5 sur 5.

Perdus dans le futur, tome 2. Piégés de Damián & Àlex Fuentes, Dupuis, 2022.

Les jeunes Piero, Sara, Mei, Arnold et Driss ont réussi à effectuer un saut temporel leur permettant de quitter les Templiers réfugiés dans le futur. Mais plutôt que d’arriver chez eux, ils atterrissent en 2112, dans un parc d’attraction en ruines avec ses monstres de carton-pâte, qu’ils prennent d’abord pour des créatures réelles ! Découvrant avec horreur que la Terre a connu une terrible apocalypse, que n’ont pu lui éviter les hommes, trop occupés à se réfugier dans des mondes virtuels connectés, les enfants vont se trouver pris entre deux groupes d’enfants rescapés : ceux restés défenseurs de l’ultra-technologie et les partisans d’un nouveau monde restant à réinventer… Une situation qui va plus que jamais souder Piero, le caïd de la classe, à ses anciens souffre-douleur, mais qui va rudement compliquer le voyage de retour jusqu’à leur époque…

Note : 5 sur 5.

Harry Potter à l’école des sorciers, J.K. Rowling, folio junior, 2016.

Le jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant vient le chercher pour l’emmener à Poudlard, une école de sorcellerie ! Voler en balai, jeter des sorts, combattre les trolls : Harry se révèle un sorcier doué. Mais quel est le mystère qui l’entoure ? Et qui est l’effroyable V…, le mage dont personne n’ose prononcer le nom ? Amitié, surprises, dangers, scènes comiques, Harry découvre ses pouvoirs et la vie à Poudlard. 

Note : 5 sur 5.
Bilan·Le coin de Gaby

Bilan d’une lectrice de 13 ans – Septembre 2022

Malgré une première rentrée scolaire – 3e CHAM – Gabrielle n’a pas déserté les rayons de la bibliothèque familiale ni ceux de la bibliothèque municipale. Elle a mené de nombreuses lectures de genres différents, prenant plaisir à saisir tout ce que je lui mettais à portée de main. Je suis toujours contente de la voir dévorer avec passion BD, mangas, albums et romans et parfois des « documentaires » même si elle m’en recommande d’ailleurs de nombreux que je n’arrive pas à lire…

Lectures de septembre 2022 – Gabrielle (13ans3mois)

***

Tant que nous sommes vivants de Frédéric Bihel & Anne-Laure Bondoux, Futuropolis, 2022.

Fuyant la guerre, un homme et une femme se sont réfugiés dans une forêt inconnue. L’homme, Bo, est un colosse. La femme, Hama, a perdu ses deux mains. Elle donne naissance à une fille, Tsell. Tous trois sont bientôt recueillis par un petit peuple vivant sous terre dans un immense refuge, un véritable dédale de galeries : le Bas.
D’où viennent Bo et Hama ? Quels malheurs ont-ils subis, qui les ont forcés à quitter leur foyer ? Quelle est leur histoire ?

Note : 5 sur 5.

The Magic Fish de Trung Le Nguyen, Ankama, 2022.

Hiên et son fils, Tiên, aiment se lire des contes de fées. Une façon pour la mère de perfectionner son anglais et de transmettre son héritage au jeune garçon qui n’est jamais allé au Vietnam. Pourtant, si le vietnamien de Tiên s’améliore au fur et à mesure de leurs lectures, une conversation lui échappe toujours : comment dévoiler à ses parents qu’il aime les garçons ?

Note : 5 sur 5.

L’Oasis – Petite genèse d’un jardin biodivers de Simon Hureau, Dargaud, 2020.

Lorsque Simon Hureau et sa famille emménagent dans leur nouvelle maison, leur jardin n’est qu’un triste gazon bordé de haies mornes et planté d’arbres fatigués, d’où les insectes et les oiseaux sont quasiment absents. L’auteur entreprend alors d’y faire revenir la vie. Quand l’homme et la nature coopèrent, ils peuvent faire renaître la biodiversité et la beauté. L’Oasis en est une merveilleuse démonstration.

Note : 5 sur 5.

Damien, l’empreinte du vent de Gérard Janichon & Vincent, Vents d’Ouest, 2022.

Le rêve de deux ados sur les bancs de la même école dans les années 1960, l’appel de la mer et d’un accomplissement fort, une inspiration idéalisée en philosophie de vie et une aventure à la voile autour du monde devenue légendaire… Damien, voilier en bois de 10 m, trace un sillage de référence dans les eaux glacées polaires ou dans l’enfer vert amazonien en se laissant pousser par la jeunesse, l’amitié, l’esprit de découverte et de débrouillardise de Jérôme et Gérard. Sous le regard des étoiles, confrontés à eux-mêmes, à l’inconnu, à l’immensité des océans parfois cruels et aux rencontres inattendues, les deux garçons écrivent une formidable histoire humaine qui dépasse les extrêmes des notions géographiques. Quand ils regagnent La Rochelle cinq ans plus tard, le voyage les a rendus autres.

Note : 5 sur 5.

Le consentement, on en parle ? de Justin Hancock, Gallimard, 2022.

Le consentement, c’est bien plus que dire « oui » ou « non ». Il s’agit de découvrir ce qui est bon pour soi, de décider ce qu’on veut vraiment et d’utiliser ce pouvoir incroyable de choisir ! C’est aussi respecter le choix des autres. C’est une affaire de liberté ! Alors, on en parle ? Choisir une pizza au restau ou un film au cinéma, exprimer librement ce qui nous plaît (ou pas), décider quelles pratiques sexuelles adopter, c’est compliqué. Dans ce livre, vous trouverez plein de conseils pour apprendre à réfléchir sur soi, sur les autres et à intégrer le consentement au cœur de votre vie.

Note : 4.5 sur 5.

Je m’engage ! Portraits et Témoignages d’Amandine Gombault & Eve Gentilhomme, Fleurus, 2021.

Elles et ils sont engagés dans bien des causes et de bien des manières : contre le réchauffement climatique, pour les droits et la visibilité de la communauté LGBT+, contre le racisme systémique et le patriarcat… à travers les réseaux sociaux, les actions associatives, l’écriture ou la création de pétitions. Retrouve ces parcours inspirants grâce à des témoignages et des portraits de personnalités dans ce livre conçu pour toi !

Note : 4.5 sur 5.

50 choses à savoir sur La Première Guerre Mondiale, Collectif, 1 2 3 Soleil, 2016.

Comprendre la Première Guerre mondiale à travers 50 faits historiques, avec des cartes montrant les pays engagés et les lieux de confits, des frises chronologiques, des graphiques, des photographies d’époque Un point de vue international pour bien comprendre les enjeux mondiaux de ce conflit.

Note : 4 sur 5.

Des femmes et des hommes d’Equipo Plantel & Luci Gutiérrez, Rue de l’échiquier jeunesse, 2020.

Les hommes ont l’air plus forts, les femmes ont l’air plus fragiles. Mais ce n’est pas vrai : la seule chose qui différencie les femmes et les hommes, c’est leur genre. Rien à voir avec l’intelligence, le travail ou le courage.
Pourtant, l’égalité femmes-hommes est encore une utopie : non seulement les femmes ne profitent pas de nombreux privilèges qui sont réservés aux hommes, mais elles continuent de souffrir de graves discriminations dans le monde entier.

Note : 4.5 sur 5.

Des inégalités sociales d’Equipo Plantel & Joan Negrescolor, Rue de l’échiquier jeunesse, 2020.

Tous les hommes sont égaux mais pourquoi y a-t-il des gens très riches et des gens très pauvres ? Pourquoi y a-t-il des gens qui travaillent beaucoup pour gagner peu d’argent et des gens qui ne travaillent pas et qui gagnent beaucoup d’argent ?
C’est par ces mots que commence l’album. Le ton est donné dès le départ : des phrases étonnantes, drôles, qui font réagir petits et grands, renforcées par des illustrations parlantes et colorées.

Note : 4.5 sur 5.

Promenons-nous dans les Bois de Rachel Piercey, Gallimard Jeunesse, 2021.

Découvrez les merveilles de la nature dans ce superbe livre de poésie. Grâce aux poèmes de Rachel Piercey, vous voyagerez d’une saison à l’autre, à la renontre des habitants de la forêt, tout en jouant à cherche-et-trouve.

Note : 3.5 sur 5.

Seizième printemps de Yunbo, Delcourt, 2022.

À cinq ans, la jeune renarde Yeowoo part vivre à la campagne chez son grand-père et sa tante. Rejetée par les siennes, une poule jardinière, Paulette, devient sa nouvelle voisine. Cette dernière n’a jamais pu pondre d’œufs et considère la petite renarde solitaire comme son propre enfant. Avec son aide, Yeowoo mûrit, grandit et commence à apprécier la vie à la campagne, la vie tout simplement.

Note : 5 sur 5.

Le rêve de Mademoiselle Papillon d’Alia Cardyn & Julien Arnal, Robert Laffont, 2022.

Mademoiselle Papillon est une infirmière hors du commun qui veut venir en aide aux enfants dans le besoin. Le soir, dans son lit, elle rêve d’une vaste demeure qu’elle bâtirait pour eux. Chaque nuit, l’image de sa maison devient plus précise, tellement précise qu’elle pourrait presque la toucher du doigt. Parfois, mademoiselle Papillon se sent petite face à l’immensité de son rêve. Mais jamais elle n’abandonne…

Note : 5 sur 5.

La toute petite maison de Michaël Escoffier & Clotilde Perrin, Kaléidoscope, 2022.

Arsène et Bartoli sont deux frères taquins et inséparables qui se préoccupent peu de ce qui les entoure : ils adorent se rouler dans les fleurs sauvages, tendre des pièges aux lapins et piétiner allègrement les vers de terre en comptant les points. Les coquins sont maîtres de ces bois… Après tout, qui pourrait défier deux ours ? Mais la forêt qui les a vus grandir leur réserve quelques surprises…

Note : 4.5 sur 5.

Capitaine bébé ! d’Alain Serge Dzotap & Béatrice Postma Uzel, Sarbacane, 2021.

La nuit, Capitaine Bébé enfile sa combinaison, ses bottes, son casque – et c’est l’heure de sa tournée : Ça va, madame la boulangère, votre pâte n’a pas trop débordé ? Plus de trompe à déboucher, monsieur Éléphant ? Pas de nœud à la queue, monsieur Serpent ? Oh ! mais voilà qu’il y a le feu à la boutique de bonbons de madame Girafe ! Heureusement que Capitaine Bébé est là ! Difficile, en rentrant à la caserne, de justifier l’inondation auprès de Mamano qui l’accueille au pied du lit… Elle a sa tête des jours où il a fait pipi au lit ! C’est sûr, elle va le gronder… mais non, elle lui fait un gros poutou ! Et le lendemain, Papano et Mamano lui offrent un pyjamapompier et un popompier : plus aucun risque de se mouiller en sauvant la boutique de madame Girafe !

Note : 4 sur 5.

Cette maison est hantée de Oliver Jeffers, kaléidoscope, 2022.

Bonjour. Entre donc. Tu pourrais peut-être m’aider ? Vois-tu, il paraît… que cette maison est hantée !

Note : 5 sur 5.

Spy x Family, tome 8 de Tatsuya Endo, Kurokawa, 2022.

Gagnants d’une croisière à bord d’un paquebot de luxe, Loid et Anya embarquent sur le Princess Lorelei en même temps que Yor, chargée d’une mission ultra-dangereuse. Sous couvert de son travail à la mairie, la jeune femme doit en effet assurer la protection de l’épouse d’un mafieux assassiné…

Note : 5 sur 5.

L’épreuve, tome 2. La Terre Brûlée de James Dashner, PKJ, 2014.

Et si la vie était pire hors du labyrinthe ? Thomas en était sûr, la sortie du Labyrinthe marquerait la fin de l’Épreuve. Mais à l’extérieur il découvre un monde ravagé. La terre est dépeuplée, brûlée par un climat ardent. Plus de gouvernement, plus d’ordre…. et des hordes de gens infectés en proie à une folie meurtrière errent dans les villes en ruines. Au lieu de la liberté espérée, Thomas se trouve confronté à un nouveau défi démoniaque. Au cœur de cette Terre Brûlée, parviendra-t-il enfin à trouver la paix… et un peu d’amour ?

Note : 5 sur 5.

Bambi de Félix Salten & Benjamin Lacombe, Albin Michel, 2020.

Bambi retrace les premières années d’un faon et, à côté de ses émerveillements, les épreuves qu’il affronte et qui le construisent : dangers, deuil, solitude, métamorphoses, défis, et toujours l’angoisse d’être chassé et tué. L’histoire, oscillant entre anthropomorphisme (les animaux parlent) et naturalisme (les observations sont magnifiques), nous plonge dans une forêt qui bruisse de multiples émotions, d’expériences intenses, de sensations contrastées vécues par une société d’animaux, miroir de notre humanité, tout à la fois violente, cruelle et fragile, et dotée d’une prodigieuse résilience.

Note : 5 sur 5.

Quatre sœurs de Malika Ferdjoukh, BD de Cati Baur, Rue de Sèvres, 2014 à 2018.

Orphelines depuis peu, les sœurs Verdelaine vivent à la Vill’Hervé, une grande maison en bord de mer. Enid, c’est la plus jeune, celle qui ne comprend pas vraiment les choses de l’amour, celle que personne ne croit quand elle dit qu’elle a entendu un fantôme hurler dans le parc. Ni Geneviève, ni Hortense, ni Bettina… Pas même Charlie l’aînée qui s’occupe de toute la petite tribu.

Note : 5 sur 5.

Brindille (2 tomes) de Frédéric Brrémaud & Federico Bertolucci, Vents d’ouest, 2018-2019.

Une jeune femme se réveille dans un village du petit peuple. Elle ne se souvient de rien, ni de son nom, ni de comment elle est arrivée ici. Alors qu’elle tente de retrouver la mémoire et découvre les habitants de ce monde, elle s’éveille peu à peu à des pouvoirs qu’elle ne contrôle pas. Est-elle une fée ? Une jeune fille ordinaire ? Une sorcière ? Les réponses à toutes ces questions se situent sans doute dans cette mystérieuse forêt qui entoure le village. Trouvera-t-elle le courage de se rendre là où personne n’a le droit d’aller ?

Note : 4.5 sur 5.

Les vous de Davide Morosinotto, BD de Nicolas Pitz, Rue de Sèvres, 2022.

Dans un village tranquille des Alpes italiennes, un énorme rocher se décroche de la montagne et cause la mort d’un pêcheur. Les anciens disent que c’est la Main de Pierre, qui protégeait la région des esprits. Simple légende ? Pourtant, des vagues agitent la surface du lac. Un champion de kayak chavire sans raison. Une femme entend soudain parler son mari mort il y a plus de vingt ans. Et un gardien trouve des empreintes… Mais de quoi ? Blu, une jeune fille aux yeux couleur d’eau, a l’impression que des voix essaient de lui parler…

Note : 3 sur 5.

Malaurie, l’appel de Thulé de Pierre Makyo, Frédéric Bihel & Jean Malaurie, Delcourt, 2019.

Fin des années 40, la géomorphologie entraîne Jean Malaurie du désert saharien aux terres arctiques. De sa rencontre avec les Inuit naît un profond respect pour leur culture et leur approche de la spiritualité. Avec cette biographie dessinée, Makyo, Frédéric Bihel et lui-même, expriment avec force son plaidoyer pour la sauvegarde d’un peuple dont la disparition pourrait préfigurer la nôtre…

Note : 4.5 sur 5.

Hanabishi de Didier Lévy & Clémence Monnet, Sarbacane, 2022.

Au Japon, créer un feu d’artifice est un art. Un métier dangereux réservé aux hommes, les hanabishi – métier qu’exerce pourtant la grand-mère de la narratrice, seule dans un monde d’hommes. La petite fille est curieuse : elle voudrait apprendre et comprendre, mais sa propre mère le lui a interdit. Pas question qu’elle perde un doigt, comme la grand-mère, à manipuler d’aussi dangereux explosifs ! L’enfant têtue insiste, alors la grand-mère ouvre son album de photos. Et se met à raconter le ciel, les étoiles, le cosmos…

Note : 5 sur 5.

Sorcières de Simon Grangeat & Cédric Audibert, Sarbacane, 2022.

Pierre vit parmi les vaches depuis toujours et connaît chaque fleur, chaque insecte, par son nom. C’est un calme, un observateur, un terre à terre. Nina, elle, saute parmi les flaques et ne craint ni les arbres gigantesques ni leurs longues branches en forme de doigts crochus. Elle vit depuis peu au village, chez sa grand-mère qui lui a appris de très anciennes chansons. Ensemble, les deux enfants s’enfoncent dans la forêt et découvrent une mare étrange. Pour Nina, aucun doute : c’est une mare à sorcières. Pff, fait Pierre, l’incrédule. La petite entonne alors l’un des airs de sa grand-mère. Et la forêt devient vivante…

Note : 5 sur 5.

Les cœurs de Ferraille, tome 1. Debry, Cyrano et moi de Béka & José-Luis Munuera, Dupuis, 2022.

Dans un monde rétrofuturiste où les humains vivent entourés de serviteurs robots, la jeune Iséa préfère se réfugier dans Cyrano de Bergerac, film conseillé par Tal, sa seule amie, qu’elle ne rencontre que par écran interposé. Mais le jour où Debry, sa robot-nounou adorée, est renvoyée par sa mère, le fragile équilibre de l’adolescente s’effondre. Coûte que coûte, Iséa décide de retrouver la seule personne qui lui ait jamais donné de l’amour, fût-elle un robot… Accompagnée par un camarade d’école, Tilio, elle va partir vers l’étrange ville de Tulpa…

Note : 4.5 sur 5.

Partir – Sur les chemins de Compostelle de Lili Sohn, Casterman, 2022.

Deux mois pour rejoindre Saint-Jacques de Compostelle depuis le Mas de Jantille, près de Cajarc. Deux mois et plus de 1000 kilomètres, seule, avec le strict nécessaire dans un sac à dos. Deux mois pour se réapproprier l’espace et le mouvement entre deux confinements. Deux mois de marche, de réflexion et d’initiation. Deux mois pour questionner son rapport au corps, aux autres, à la nature.

Note : 4 sur 5.
Bilan·Le coin de Gaby·Le coin de Ju

Lectures de 2 Ados de 13 ans #2

Entre suite attendue, relectures et découvertes, les filles se sont fait plaisir en bandes dessinées. Je dois dire que nous avons la chance d’avoir une médiathèque qui renouvelle régulièrement les ouvrages proposés et c’est un réel plaisir pour nous d’y trouver des titres aussi divers qu’intéressants. Au milieu, un petit roman qui a su les intéresser, l’une plus que l’autre.

***

Le Manoir, tome 1. Liam et la carte d’éternité – Première partie de Stéphane Melchior & Raphaël Beuchot, Bande d’Ados, 2022.

Après une longue maladie, Liam est envoyé en convalescence au manoir. Mais tout dans cette vieille demeure l’inquiète, à commencer par les autres pensionnaires, plus étranges les uns que les autres. Il ne voit qu’une chose à faire : s’enfuir…

Note : 4 sur 5.

Le Roi Louve, tome 1. La rébellion de Petigré d’Emilie Alibert, Denis Lapière & Adrián, Dupuis, 2022.

Dans un monde où les Humaines, devenues ovipares, donnent aux Loups, à chaque lune, deux de leurs oeufs afin de garantir la paix, l’équilibre semble prêt à se rompre… Car Petigré, qui comme tous les loups change de sexe à chaque pleine lune, avant d’opter pour l’un d’eux, veut rester une fille. Problème : son père, le roi, veut un garçon pour lui succéder ! Petigré décide donc de s’enfuir avec Rum, son amoureux humain, bientôt rejointe par d’autres étranges créatures : un Sanzame, sorte de zombie, et un Tometeux, lutin aux étonnants pouvoirs. L’aventure, la vraie, leur ouvre les bras… tout comme de gros ennuis. Car pendant ce temps, les soldats Loups les pourchassent, tout comme les sbires de Kourgane, qui souhaitent tuer Petigré pour mettre la main sur le trône… Mais Petigré et sa troupe, eux, sont pour l’instant trop absorbés par une surprenante chasse au trésor pour s’en inquiéter !

Note : 3 sur 5.

Arsène Lupin Gentleman cambrioleur, de Makoto Haruno, NobiNobi, 2021.

Au début du XXe siècle à Paris, un criminel d’un genre nouveau sévit. Intrépide et insaisissable, Arsène Lupin, gentleman cambrioleur, collectionne les vols de grande envergure comme les coeurs de ses nombreuses soupirantes. Ce Robin des bois français séduit le peuple et épuise bien des commissaires avec son panache et ses ruses à toute épreuve. Il n’a pas fi ni de vous étonner, qu’il cambriole une forteresse imprenable, qu’il s’évade de prison ou qu’il pourchasse une mystérieuse demoiselle aux yeux verts…

Note : 5 sur 5.

Elles, tome 2. Universelle(s) de Kid Toussaint & Aveline Stokart, Le Lombard, 2022.

Les récents chocs psychologiques subis par Elle ont permis à Bleue, sa personnalité la mieux enfouie, de prendre le contrôle total, reléguant Elle dans les limbes de son propre subconscient. Bleue est sociable, enjouée, efficace, douée artistiquement… En fait, Bleue est un peu une synthèse de toutes les personnalités d’Elle. Mais si Bleue est si géniale que cela, alors pourquoi est-ce qu’Elle a passé sa vie à tenter de la retenir prisonnière au fin fond d’elle-même…?

Note : 5 sur 5.

Des rires de hyènes de Marion Brunet, IN8, 2022.

C’est avec fébrilité que Julien aborde sa première rentrée au collège. Il est impatient, s’y prépare depuis longtemps. Il a hâte de partager sa passion de la littérature. Pourtant, bien vite, s’il tremble, ce n’est plus d’excitation. Surtout les jours où il doit affronter les 4èmes B qui, entraînés par Max, ont décidé de le mettre violemment à l’épreuve. Et que Julien soit leur prof ne modère en rien leur cruauté. Au contraire.

Note : 4 sur 5.

L’étymologie avec Pico Bogue de Dominique Roques & Alexis Dormal, Dargaud, 2018 à 2021.

Férus d’étymologie, Dominique Roques et Alexis Dormal s’emparent des origines les plus surprenantes et étonnantes des mots pour les expliquer à travers leur personnage fétiche, Pico Bogue. En une page et un gag, chaque mot voit ainsi ses racines ou origines détaillées, le tout en riant ou souriant. Incontournable pour tous les curieux de la langue, enfants ou adultes.

Note : 4.5 sur 5.

Irena (5 tomes) de Jean-David, Séverine Tréfouël, David Evrard et Walter, Glénat, 2017 à 2020.

L’histoire vraie d’une héroïne oubliée.
1940, l’armée nazie a envahi la Pologne. À Varsovie, les Juifs de la ville ont été parqués dans le ghetto : un quartier entier entouré de murs. Quiconque tente de s’en échapper est abattu sans sommation ; les seuls qui peuvent y entrer sont les membres du département d’aide sociale. Parmi eux, Irena vient tous les jours apporter vivres et soutien à ceux qui sont enfermés dans cet enfer et qui souffrent de maladies et de malnutrition. Ici, tout le monde la connait, les enfants l’adorent. Car Irena est un modèle de courage : elle n’hésite pas à tenir tête aux gardiens, à faire toujours plus que ce qu’autorise l’occupant nazi. Le jour où, sur son lit de mort, une jeune mère lui confie la vie de son fils, Irena se met en tête de sortir clandestinement les orphelins du ghetto. Pour que l’innocence soit épargnée de la barbarie, elle doit être prête à risquer sa vie.
Décédée en 2008, déclarée Juste parmi les nations en 1965, Irena Sendlerowa, résistante et militante polonaise, fut l’une des plus grandes héroïnes de la Seconde Guerre Mondiale, sauvant près de 2500 enfants juifs du ghetto de Varsovie. Et pourtant elle est oubliée des livres d’Histoire… 

Note : 5 sur 5.
Partenariat·Première lecture

Rosalie (2022)

Auteure : Ninon Dufrénois

Illustrateur : Julien Martinière

Editeur : Voce Verso

Collection : Ginko (3 feuilles)

Pages : 32

Alors que la vie a pris un drôle de virage au départ du père de famille, Rosalie est entrée dans leur vie. D’un vert kiwi, cette Méhari tout en plastique est la compagne de toutes les sorties, de toutes les aventures. Au volant de cette drôle de voiture, la mère de famille entraîne ses enfants et le chien au bout du monde, emmitouflés et serrés sur la banquette pour se tenir chaud, ou les pieds dans l’eau, les doigts de pied en éventail pour se rafraîchir…

Ninon Dufrébois signe un premier roman touchant porté par une mère incroyable, prête à soulever des montagnes pour que ses enfants ne souffrent pas de l’absence du père. Parcourant les kilomètres, cheveux aux vents, elle comble ce vide, défiant les éléments et les chemins sinueux. Le texte déborde d’émotions et joue avec les mots pour dynamiser une histoire toujours plus riche d’instants partagés en famille et de voyages.

Les illustrations de Julien Martinière viennent sublimer la poésie du texte et la force des liens qui unissent les membres de cette famille. Le choix des couleurs (vert pomme et fuchsia) renforce l’énergie débordante qui caractérise la famille et les voyages, donnant un goût de l’aventure et du plaisir d’être ensemble.

Véritable ode à la famille – à la mère ? – Rosalie est un roman plein de justesse qui séduira les enfants dès 7/8 ans, et leurs parents.

Je remercie les éditions VoceVerso pour cette découverte et leur confiance renouvelée.

Maman conduit une drôle de voiture. Elle est tout en plastique, mais elle roule vraiment ! Avec elle, on ne s’ennuie jamais et tout semble possible. Quand on grimpe dedans, c’est pour parcourir ensemble les routes escarpées de la vie. À l’aventure, par monts et par vaux !

Uncategorized

Des femmes et des hommes & Des inégalités sociales (1977/2020)

Des femmes et des Hommes & Des inégalités sociales d’Equipo Plantel, illustrés par Luci Gutiérrez (femmes et hommes) & Joan Negrescolor (inégalités), Rue de l’échiquier, 2020.

En l’année 1977 marque la fin du régime franquiste. Pour l’occasion, Equipo Plantel écrit quatre albums à destination de la jeunesse. Les deux premiers se font miroirs (chronique ICI) et reviennent sur le régime totalitaire qui s’achève et sur le régime démocratique qui s’installe. Pour aller plus loin, l’auteur propose deux autres albums qui parlent d’inégalités de genre et d’inégalités sociales, des inégalités toujours d’actualité plus de quarante ans après la première publication de ses albums.

Modernisées pour cette réédition, les illustrations ont été confiées à deux artistes contemporains. Luci Gutiérrez est une artiste espagnole qui aime croquer dans son carnet les personnes qu’elle croise, avant de les mettre dans ses livres. Ainsi, on peut imaginer que son travail sur Des femmes et des hommes s’est fait naturellement. A l’image des humains qui peuplent notre monde, ses personnages sont multiples, genrés ou non, grand ou petit, fort ou faible… Ils viennent appuyer l’absence de genre mise en avant par le texte. La carte de l’humour sert un texte qui tend à rappeler que l’éducation joue un rôle essentiel dans la construction de l’identité car, si femmes et hommes naissent égaux, c’est la société qui les enferme dans un cadre.

Joan Negrescolor a d’abord été illustrateur pour la presse et la publicité avant de se former à l’illustration de livres pour enfants. Ses dessins sont assez chargés et ses personnages ont des traits marqués souvent rigides. Dans Des inégalités sociales, il joue sur les différences de grandeur pour marquer les inégalités et le poids écrasant de ceux qui ont tout sur ceux qui n’ont rien. Si le trait ne m’a pas séduite, il faut reconnaître que l’effet est réussi. Par ailleurs, ses illustrations mettent bien en avant des inégalités créées par la force, le pouvoir, l’argent et la culture. Le texte questionne sur les classes sociales et le rôle des uns et des autres pour réduire les inégalités.

Des femmes et des hommes et Des inégalités sociales sont deux albums pédagogiques qui dénoncent sans demi-mot des inégalités toujours d’actualité ! A lire en famille.

Des Femmes et des Hommes : Les hommes ont l’air plus forts, les femmes ont l’air plus fragiles. Mais ce n’est pas vrai : la seule chose qui différencie les femmes et les hommes, c’est leur genre. Rien à voir avec l’intelligence, le travail ou le courage.
Pourtant, l’égalité femmes-hommes est encore une utopie : non seulement les femmes ne profitent pas de nombreux privilèges qui sont réservés aux hommes, mais elles continuent de souffrir de graves discriminations dans le monde entier.

Des inégalités sociales : Tous les hommes sont égaux mais pourquoi y a-t-il des gens très riches et des gens très pauvres ? Pourquoi y a-t-il des gens qui travaillent beaucoup pour gagner peu d’argent et des gens qui ne travaillent pas et qui gagnent beaucoup d’argent ? C’est par ces mots que commence l’album. Le ton est donné dès le départ : des phrases étonnantes, drôles, qui font réagir petits et grands, renforcées par des illustrations parlantes et colorées.

album

Cette maison est hantée (2021/2022)

Auteur/Illustrateur : Oliver Jeffers

Éditeur : kaléidoscope

Pages : 80

Alors qu’elle visite une grande et vieille maison, une fillette invite le lecteur à la suivre dans sa découverte et surtout, sa recherche des fantômes. Car, comme annoncé par le titre, cette maison est hantée.

Oliver Jeffers, artiste irlandais prolifique en albums jeunesses, crée un album participatif et interactif qui fera frissonner de peur et de plaisir les jeunes lecteurs. Alors que la fillette fouille la maison de fond en comble à la recherche de fantômes qui lui échappent, nous voyons ces petits êtres couverts de draps blancs se profiler par un jeu de superpositions intelligent.

En effet l’auteur utilise des photographies en noir et blanc sur lesquelles il dessine sa petite héroïne ; la mise en page utilise ensuite le papier calque pour faire apparaître les fantômes par transparence. L’effet est tout simplement bluffant et renforce la surprise et le plaisir de tourner les pages.

Bonjour. Entre donc. Tu pourrais peut-être m’aider ? Vois-tu, il paraît… que cette maison est hantée !

Partenariat·roman jeunesse

Ilona Melville et les Zéros de l’histoire, Mission 1 : Antarctique (2022)

Auteure : Marine Orenga

Editeur : Gulf Stream

Pages : 176

Sortie le jeudi 8 septembre 2022.

Ilona Melville est une jeune fille pleine de vie et d’énergie. Souvent considérée comme catastrophe ambulante, elle est surtout dynamique et impulsive. A l’image de son cerveau en ébullition, Ilona vit à cent à l’heure et ne semble jamais à court d’idée. C’est donc tout naturellement qu’elle répond à la demande du gouvernement quant à l’élaboration d’un plan génial qui leur permettrait de venir à bout d’Evariste le Juste, un dictateur qui s’est autoproclamé Empereur des Sept Continents et de la Lune.

Ce plan génial met à l’œuvre les talents de sa mère, génie génétique qui travaille sur le clonage et a pour objectif de faire revenir des grands personnages historique reconnus pour leur talent stratégique. Mais entendu les choses ne vont pas se passer comme prévu et les héros attendus ne seront pas au meilleur de leur forme physique et/ou mentale. Mais qu’à cela ne tienne, leur motivation n’est pas forcément amoindrie et, portés par une Ilona convaincue du bien fondé de leur retour et motivée pour sauver sa mère et le monde entier, ils se lanceront dans la bataille.

Ce premier volet de la série ne manque pas ni de rythme ni d’humour. L’histoire ne laisse aucun temps mort et enchaine les événements, ne laissant au lecteur aucun moment pour reprendre son souffle. Portée par des héroïnes hautes en couleurs, l’aventure défend la place des filles/femmes dans ce genre de romans, plus souvent mis en valeur par des héros en puissance et ça fait du bien ! C’est même carrément rafraichissant ! Il n’est à pas douter que les fillettes s’identifieront à Ilona sans difficulté. Ce qui n’empêchera pas les garçons d’y trouver leur compte. A découvrir dès 9 ans.

Je remercie les éditions Gulf Stream pour leur confiance renouvelée et l’envoi de ce titre.

***

Ilona Melville n’est pas vraiment réputée pour sa grande sagesse. En revanche, quand il s’agit de botter les fesses d’Evariste le Juste, autoproclamé Empereur des Sept Continents et de la Lune, elle ne manque pas d’idées. Elle a même élaboré un plan diaboliquement génial pour le renverser : cloner de grands personnages de l’histoire grâce à la génétique. Et ça marche ! Enfin presque… Calamity Jane, Napoléon, Gengis Khan et Hannibal sont bien revenus à la vie, mais pas tout à fait comme elle l’imaginait. Quand on sait que ces Zéros de l’histoire sont l’ultime espoir de l’humanité, ça promet… Arrêteront-ils la marche de l’Empereur ?

Bilan·Le coin de Gaby·Le coin de Ju

Lectures de 2 Ados de 13 ans #1

Pour me simplifier la tâche, j’ai décidé de regrouper dans un billet unique les lectures communes de mes deux filles. C’est plus gérable et cela donne des billets moins denses. Je tâtonne encore sur la présentation mais ça avance. Chaque fille a une couleur que l’on retrouve sur les cœurs et les éventuels petits commentaires qu’elles font. Ainsi les sont pour Juliette et les pour Gabrielle. J’ai fait une moyenne de la note qu’elles souhaitaient attribuer à chaque titre pour éviter d’en mettre deux. Globalement il y a peu de disparité de toutes façons. Pour ce premier bilan commun seuls Jane Eyre et Frieren les ont départagées. Bref, place au bilan.

***

Amy pour la vie ! de Jérôme Dreache, Christophe Cazenove & Cécile, Bamboo, 2022.

Chaque chien entre dans notre vie pour nous enseigner quelque chose. Amy, jeune fille non-voyante de 12 ans, récupère enfin Kita, le chien que ses parents lui avaient offert alors qu’il était bébé. Après plusieurs mois passés en centre de formation de chien guide, Kita va désormais partager chaque minute de chaque journée de la vie de sa jeune maîtresse. Ils vont tout faire ensemble, les découvertes de la vie, des amis… et les bêtises aussi.

Note : 5 sur 5.

L’espace d’un instant de Niki Smith, Rue de Sèvres, 2022.

Après avoir sauvé sa professeure d’art d’un assaillant armé à l’école, Manuel Soto doit faire face au Syndrome Post Traumatique. Pour lutter contre son anxiété, il utilise l’appareil photo de son téléphone portable pour trouver les points d’ancrage qui lui permettent de garder les pieds sur terre. Ses journées sont monotones et solitaires, jusqu’à ce que dans le cadre d’un projet scolaire, il fasse équipe avec ses camarades de classe, Sebastian et Caysha. À leur contact, le jeune collégien qui découvre la campagne, s’ouvre à la beauté de la nature et finit par y trouver le réconfort dont il a besoin.

Note : 4.5 sur 5.

Toubab de Núria Tamarit, Les aventuriers de l’étrange, 2021.

Lorsqu’une adolescente européenne participe malgré elle à une mission humanitaire au Sénégal, elle se confronte à un nouveau monde, de nouvelles coutumes et un nouveau rythme de vie, loin de tout ce qu’elle connait. Entre cliché, préjugé et ignorance, elle découvrira une culture sensuelle et hospitalière, des paysages d’une beauté insolite et une société aux problématiques bien spécifiques.

Note : 5 sur 5.

La boîte à musique tomes 4 et 5 de Gijé & Carbone, Dupuis, 2020 &2021.

râce à la visite surprise de Siloé et de ses frères dans l’Hexomonde, Nola a appris beaucoup de choses sur Pandorient et sa maman. Mais les questions sans réponse se multiplient avec la découverte d’une drôle de clé, que Nola a déjà vue dans le livre d’Annah. Que peut-elle bien ouvrir ? Pour le savoir, Nola retourne aussitôt à Pandorient. Mais rapidement, une disparition inquiétante mène Nola, Igor et Andréa dans une enquête, qui risque peut-être de bouleverser la vie de Pandorient…

Note : 4.5 sur 5.

Sorceline, tome 4. Rêve et Cauchemort de Sylvia Douyé & Paola Antista, Vents d’ouest, 2021.

Sorceline est en danger ! L’animal fantastique qu’elle est la seule à voir est un augure. Il est dit que la personne devant laquelle il apparait doit bientôt mourir… Plongée dans un profond coma, Sorceline s’accroche tant bien que mal à la vie. Elle ne sait pas qu’un secret la concernant vient d’être révélé. Pourquoi n’en a-t-elle jamais rien su ? Son pouvoir est-il lié à ses origines ? Et surtout, se pourrait-il que Sorceline soit… maléfique ? Les réponses viendront, mais le Professeur Balzar doit avant tout penser à sauver Sorceline. L’école ne connait plus de repos ! D’autant qu’un nouveau stagiaire débarque sur Vorn, que Mérode est toujours coincé en statue de verre, et que les secrets de l’île sont loin de tous être dévoilés…

Note : 4.5 sur 5.

Ceux qu’on choisit de Sarah Winifred Searle, Jungle !, 2022.

Winifred fait sa rentrée au lycée, et cette année, elle va se réinventer. Restée seule après le départ de ses meilleures amies, Wini appréhende cette rentrée qu’elle va devoir affronter seule. Mais en classe d’art, elle fait la connaissance d’Oscar et April, deux êtres sensibles et rebelles. Entre soirées clandestines et publication de fanzines, Winifred commence enfin à sortir de sa coquille. Mais il reste un secret qu’elle n’a pas le courage d’avouer… et ce mensonge pourrait bien lui coûter ces amitiés fraîchement nouées.

Note : 5 sur 5.

Waco Horror : Elizabeth Freeman, l’infiltré de Lisa Lugrin, Clément Xavier & Stéphane Soularue, Glénat, 2022.

1916. Dans une Amérique encore ségrégationniste, Elizabeth Freeman est une suffragette énergique, connue pour ses conférences médiatiques et son engagement en faveur des droits des femmes. Tout aussi combatif, pour les droits civiques et l’égalité, son ami le sociologue afro-américain William E. B. Du Bois s’inquiète de la disparition troublante de Jesse, un adolescent qui travaillait dans les champs de coton à Waco, au Texas. Il charge Elizabeth de mener une enquête sous couverture, l’une des premières du genre, pour retrouver le garçon. Accueillie chaleureusement dans cette ville célèbre pour son progressisme la suffragette découvre bientôt la terrible vérité qui se cache derrière une carte postale.

Note : 4 sur 5.

Jane Eyre de SunNeko Lee, NobiNobi, 2017.

Jane Eyre est une orpheline recueillie par sa tante, une femme jalouse qui fait de sa vie un enfer. Aidée par le médecin de famille suite à un malaise, Jane va partir dans le pensionnat de Lowood, une école insalubre où le typhus fait beaucoup de victimes. Rescapée de cet endroit, elle trouve ensuite un emploi de gouvernante dans le manoir de Thornfield. Sa rencontre avec le maître des lieux bouleversera sa vie à tout jamais mais l’indépendance de la jeune femme lui permettra-t-elle d’atteindre ce bonheur longtemps recherché ?

Note : 3.5 sur 5.

Les géants tombent en silence de Barroux, Seuil Jeunesse, 2021.

Le narrateur de cet album, c’est ce grand arbre. Il nous raconte tout ce qu’il a vu autour de lui, au fil des saisons, depuis qu’on l’a planté là. Et puis un jour, les hommes de la ville avec leurs combinaisons vertes s’agitent. Le petit parc est en travaux, il se dit qu’ils vont sûrement l’agrandir, ajouter un toboggan, poser un banc ou replanter des fleurs. Deux d’entre eux s’approchent de ce platane centenaire, de ce tronc gigantesque qui s’élance vers le ciel… et l’impensable va se produire.

Avis de Juliette : « C’est trop beau mais c’est aussi super triste ! Cette fin brutale ouah !« 

Note : 5 sur 5.

Les Carnets de l’Apothicaire, tomes 6 à 8 de Hyuga Natsu, Itsuki Nanao & Nekokurage, Kioon (seinen), 2021 & 2022.

Désormais entièrement au service de Jinshi à la cour extérieure, Mao Mao se retrouve à résoudre plusieurs enquêtes : qu’il s’agisse d’un empoisonnement, d’un incendie suspect ou d’un testament indéchiffrable, rien ne semble résister à l’apothicaire !

Note : 5 sur 5.

Frieren, tome 3 de Kanehito Yamada & Tsukasa Abe, Kioon (shônen), 2022.

Que deviennent les héros une fois le mal vaincu ? Stark, guerrier et disciple d’Eisen, a rejoint les deux mages dans leur périple. Ensemble, ils arrivent dans le comté de Granat, mais une surprise de taille les attend : des démons à l’apparence humaine se baladent comme si de rien n’était en ville ! Frieren n’est cependant pas dupe, elle sait que leur présence n’augure rien de bon…

Note : 3.5 sur 5.

La Petite Faiseuse de Livres, Arc II tome 3 de Miya Kazuki, Suzuka & You Shiina, Ototo (shônen), 2022.

Maïn s’habitue petit à petit à la vie au temple. Alors qu’elle pensait bien faire en leur apportant à manger, elle découvre avec horreur que les orphelins sont affamés. Bouleversée, elle prit la décision de devenir directrice de l’orphelinat afin d’améliorer leurs conditions de vie. Ainsi, la branche orphelinat de l’atelier Maïn vit le jour.

Note : 5 sur 5.

In the Land of Leadale tome 3 de Dashio Tsukimi, Doki Doki, 2022.

Une nouvelle de trop pour Cayna ?! Cayna est arrivée à la capitale de Ferskell avec l’espoir d’y retrouver ses trois enfants. Elle a également eu l’occasion d’y accomplir plusieurs quêtes en tant que jeune aventurière. Mais lorsqu’elle découvre alors une seconde tour datant d’il y a 200 ans, ce qu’elle apprend du gardien de cette dernière semble quelque peu la bouleverser… Est-elle vraiment seule dans le monde de Leadale ?

Note : 5 sur 5.

Genre Queer de Maia Kobabe, Casterman, 2022.

Dans Genre Queer, Maia Kobabe offre le récit intense et cathartique de son chemin vers l’identification en tant que personne genderqueer (ou non binaire, c’est-à-dire qui déroge aux normes de genre et de sexualité) et asexuelle, et celui de son coming out auprès de sa famille et de la société. Parce qu’elle traite d’identité de genre – ce que cela signifie, comment l’appréhender -, cette histoire se révèle un guide aussi nécessaire et utile qu’il est touchant.

Note : 5 sur 5.

Fukuneko tome 3 de Mari Matsuzawa, Nobi Nobi, 2021.

On dit que les fukuneko, ces chats porte-bonheur, s’attachent aux humains à qui il manque quelque chose. Si Ako a Fuku, probablement pour combler la douloureuse absence de ses parents, son petit-frère Yôta ne devrait-il pas lui aussi avoir son propre fukuneko ? La cadette de la fratrie va d’ailleurs en apprendre plus sur sa mère grâce à leur oncle Ichi… La bande de petits chats continue de s’agrandir avec l’arrivée de Charlotte, une fukuneko bien sensible qui redoute le départ de sa maîtresse à l’étranger. En effet, ces créatures toute mignonnes ne peuvent s’éloigner de la ville de Fukuneko…

Note : 4.5 sur 5.

Cœur Collège, tome 2. Chagrins d’amour de Béka & Maya, Dupuis, 2022.

Garance est triste : ses parents n’arrêtent pas de s’engueuler et sont au bord du divorce. Mais le pire, c’est qu’elle ne peut pas en parler à sa meilleure amie, trop amoureuse pour s’intéresser aux autres. Car Linon file le parfait amour avec le beau Noa. Lors d’un rendez-vous amoureux, elle est un peu surprise et déçue de voir que Noa n’est pas seul mais avec toute la bande de Soan, le groupe des « Populaires ». Soan va d’ailleurs très vite poser un ultimatum à Noa : s’il veut entrer dans le club le plus select de l’école, il faut qu’il largue sa copine, trop intello et pas marrante. Et, lâchement, Noa va s’exécuter… Et Garance ne sera plus là pour consoler sa meilleure amie quand elle en aura tant besoin.

Note : 5 sur 5.

Liberty Bessie, 2 tomes de Vincent, Pierre-Roland Saint-Dizier & Jean-Blaise Djian, Vents d’ouest, 2019 & 2020.

Tuskegee, Alabama, fin des années quarante. Bessie Bates est passionnée d’aviation. Tous les jours, depuis trois ans, elle se rend à l’aérodrome dans l’espoir de passer son brevet de pilote. Sauf que Bessie est une femme, et elle est noire. Et dans l’Amérique ségrégationniste, difficile pour elle de faire valoir sa capacité à piloter son propre appareil…Alors quand elle reçoit un jour par la poste la plaque de son père, héros de guerre disparu en vol en Europe, elle décide de tout mettre en œuvre pour retrouver sa trace. Première escale : Paris, où elle est embauchée comme copilote par une compagnie de fret. Aux côtés de Lulu, vétéran bourru, Bessie gagne des heures de vol, de l’assurance et de l’expérience. Le ciel sera dès lors le théâtre de son destin…

Note : 5 sur 5.

Ursa de Manu Causse & Adrienne Barman, Sarbacane, 2022.

Cette fois, Jeanne voulait y croire. Que tout irait bien. Qu’elle pourrait recommencer sa vie à zéro dans cette toute petite cabane au milieu des montagnes dont elle avait hérité. Qu’elle pourrait hiberner comme une ourse, loin de la violence des hommes. Que rentrer dans ce bar lui changerait les idées. Que ce type souriant qui lui avait proposé un verre – juste après y avoir glissé un cachet -lui voudrait du bien. Ce soir-là, Jeanne a baissé sa garde. Elle n’a pas vu le danger, ni la gueule du loup caché derrière le sourire. De cette nuit, il n’y a rien dont elle puisse, – ou veuille ? – se souvenir. Mais au creux de son ventre, l’homme lui a laissé quelque chose qui grandit et l’empêche d’oublier ce qu’il lui a fait… À mesure qu’elle s’arrondit, Jeanne s’interroge : doit-elle s’en débarrasser ou bien accueillir ce cadeau maudit ?

Note : 4 sur 5.
Bilan·Le coin de Ju

Bilan d’une lectrice de 13 ans – Août 2022 #2

Juliette attendait la suite des aventures de Jefferson depuis l’annonce et elle s’est jetée dessus aussitôt acheté. Elle avait préparer cette sortie par une relecture du premier et enchaîner les deux a été pour elle un véritable plaisir. Elle a été conquise par ce deuxième volet même si elle l’a finalement trouvé moins bien. Autres lectures doudous, découvertes Bds, mangas ou suite ont été au rendez-vous de ce mois d’août.

Lectures d’août 2022 – Juliette (13ans2mois)

***

Arthur et la guerre des deux mondes, Luc Besson, Intervista, 2005. (relecture)

Le pire est à craindre car M le maudit a profité de l’ouverture du rayon de lune pour grandir et passer dans l’autre monde, celui des humains. L’ignoble créature mesure maintenant deux mètres quarante et elle est bien décidée à conquérir ce nouveau monde. Devant l’ampleur du danger, Arthur et ses amis vont exploiter toutes les astuces, tirer profit des situations les plus inattendues et tout faire pour déjouer l’effroyable plan de Maltazard. Mais est-ce que cette cause n’est pas perdue d’avance lorsque l’on ne mesure que deux millimètres ?

Note : 5 sur 5.

Tête de Fesses te souhaite un mauvais anniversaire, Bertrand Santini, Sarbacane (Pépix), 2022.

C’est l’anniversaire de Tête de Fesses et, pour une fois, celui-ci décide de convier Fleur, Ftéphanie et l’écureuil qui fait hi hi à sa fête. Mais évidemment, ceci est un piège ! Le chat a en effet conçu le plus odieux stratagème pour humilier et ridiculiser ses invités. Cependant, les humains de Tête de Fesses réservent à leur chat une incroyable surprise qui va ruiner tout son plan diabolique…

Note : 5 sur 5.

Jefferson, Jean-Claude Mourlevat, Gallimard Jeunesse, 2018.

Jefferson, jeune hérisson plein d’entrain, vit au pays des animaux. Ce matin-là, il se rend chez le coiffeur, car il est grand temps de se faire rafraîchir la houppette ! Mais en arrivant au salon Définitif, Jefferson découvre une scène terrifiante : Edgar le blaireau, son coiffeur, est parterre, une paire de ciseaux plantée dans la poitrine…Qui a commis ce crime abominable ? L’enquête mène au pays des hommes. Hélas.

Note : 5 sur 5.

Jefferson fait de son mieux, Jean-Claude Mourlevat, Gallimard Jeunesse, 2022.

Quatre ans après la mémorable expédition Ballardeau, la vie a repris tranquillement son court pour Jefferson, le hérisson et Gilbert, le cochon. Mais voilà que Simone, leur ancienne compagne de voyage, disparaît mystérieusement. Inquiets, Gilbert et Jefferson filent sur les traces de la lapine dépressive. Les deux amis ne sont pas au bout de leurs surprises…

Ce qu’elle en pense : « Moins bien que le premier mais super ! »

Note : 5 sur 5.

Janardana, Antoine Ettori, Delcourt, 2022.

Un papi bagarreur se lance sur les traces d’un vieil ami disparu à l’autre bout du monde. Une aventure haute en couleurs et en rebondissements. Ayant reçu un appel à l’aide de son ami Dev, le plus tout jeune mais encore vert Marcel Piton quitte sans hésiter son Sud-Ouest natal pour Pondipor. Une fois sur place, il va non seulement devoir déjouer les embûches qui entravent ses recherches, mais aussi et surtout affronter de vieux démons profondément enfouis qui vont l’obliger à regarde son passé en face.

Note : 5 sur 5.

Scurry, tome 2. La forêt immergée, Mac Smith, Delcourt, 2022.

Au cours d’une escapade pour tenter de trouver de la nourriture qui a mal tourné, deux souris se retrouvent loin de chez elles dans une région sauvage pleine de loups voraces, de serpents affamés et d’oiseaux de proie. Alors qu’elles sont séparées, elles doivent à tout prix regagner leur repaire avant qu’il ne soit trop tard…

Note : 5 sur 5.

Perdus dans le futur, tome 1. La tempête de Damián & Àlex Fuentes, Dupuis, 2021.

Perdus dans le futur, au sein d’une jungle hostile où l’humanité semble avoir disparu, ils découvrent une planète où la nature sauvage a repris le contrôle. S’ils veulent tous s’en sortir sains et saufs, il faudra bien compter les uns sur les autres. Face au groupe soudé des quatre bons copains, Piero n’est plus en position de force et derrière le cœur de pierre du méchant harceleur se cache aussi celui d’un enfant qui souffre et qui a peur.

Note : 4.5 sur 5.

Ranking of Kings, tome 1 de Sosuke Toka, Kioon (Kizuna), 2022.

Le royaume de Boss est en péril. Son fondateur, connu pour sa force herculéenne, est gravement malade, et l’héritier, le jeune prince Bojji, est loin d’avoir le profil pour prendre sa place… Sourd et muet, d’une faiblesse telle qu’il est incapable de manier l’épée, il est la cible de toutes les moqueries, du chevalier au paysan ! S’il accède au trône, le pays est promis à la déchéance dans le classement des rois, dont le principal critère est la puissance des souverains. De ce point de vue, c’est le prince cadet, Daida, qui remporte le soutien populaire…

Note : 5 sur 5.

Journal d’un dégonflé, tome 13. Totalement givré de Jeff Kinney, Seuil, 2018.

Toute la ville est coincée par la neige. Le collège est fermé ! Une gigantesque bataille de boules de neige se prépare. Les bandes s’organisent. Et tous les coups sont permis ! Greg et son copain Robert parviendront-ils à rester au chaud en attendant la fin des hostilités ? Ou deviendront-ils, malgré eux, les héros de l’hiver ?

Note : 5 sur 5.