Lecture à 2 Voix·roman jeunesse

Le Club de la pluie contre Satin-Noir

Auteure: Malika Ferdjoukh

Illustratrice: Cati Baur

Éditeur: l’école des loisirs

Collection: Neuf / Maximax

Pages: 168

 

Le Club de la Pluie me faisait de l’œil depuis quelques temps déjà. Il n’est pas sans rappeler le célèbre Club des Cinq d’Enid Blyton, et j’apprécie beaucoup l’écriture de Malika Ferdjoukh.

Les membres du club de la pluie se retrouvent au cœur d’une enquête alors qu’il participe à un salon littéraire avec l’école. L’auteur s’amuse à disséminer des personnalités parmi les écrivains du roman dans un jeu de mots intelligent qui ne manquera pas d’amuser les plus grands à défaut des plus jeunes lecteurs. J’avoue cependant avoir eu du mal à jongler avec les différents niveaux de langage (conflit générationnel?) entre la narration et les dialogues. Les quatre amis sont intéressants et leur entente improbable est amusante et semble plutôt efficace. L’enquête est sympathique, parfois drôle, il est juste dommage que l’on devine l’identité du voleur trop rapidement.

L’avis de ma Petite Chouette (8 ans 3/4): C’était une lecture très moyenne, on devine trop vite le coupable. Il y a quand même de bons passages et le petit peu d’humour m’a bien plu.

Malika Ferdjoukh sur le blog

 

Le festival du livre de Saint-Malo. Au Grand Pavois, l’hôtel de luxe qui accueille les illustres invités, une ombre mystérieuse est aperçue, rôdant, et se faufilant dans les couloirs… Un audacieux rat d’hôtel dérobe le fameux portrait de Surcouf par le célèbre peintre Van Peef. Puis c’est la bague porte-bonheur de Manuel Houvrelebec. Puis le livre fétiche d’Adélie Péthon-Peton, signé par le grand Flaubert lui-même ! À chacun de ses larcins, le voleur laisse derrière lui sa carte signée : Satin-Noir! Satin-Noir… Par le passé, avant de s’amender et de devenir un auteur de best-sellers  culte, l’Américain Jerry Austen, invité d’honneur du salon, jouait au gentleman cambrioleur sur la Côte d’Azur sous ce drôle de nom ! Vingt ans après, Satin-Noir aurait-il repris du service ? Ou bien quelqu’un imite-t-il ses méthodes ? Après réunion au sommet de la chère vieille tour, au pensionnant des Pierres-Noires, le Club de la Pluie se lance sur la piste du monte-en-l air.


Quatrième livre de l’abonnement maximax, Le Club de la Pluie contre Satin-Noir est un hommage à Hitchcock et entre dans le cadre éducatif de par l’accès à la culture cinématographique qu’il propose. C’est un sujet que j’aurais aimé abordé avec mes filles mais elles ne sont pas sensibles au genre « enquête » (oui oui, comme leur mère). Notre méthode d’apprentissage visant avant tout à suivre leurs intérêts, nous ferons donc l’impasse… mais je le garde sous le coude…

Une réflexion au sujet de « Le Club de la pluie contre Satin-Noir »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s