masse critique·Pédagogie·vie pratique

Montessori de 6 à 12 ans – Apprends-moi à penser par moi-même

 

Auteurs: Charlotte Poussin, Hadrien Roche & Nadia Hamidi

Éditeur: Eyrolles

Pages: 192

 

Montessori de 6 à 12 ans est un guide pour tout parent qui souhaite en découvrir plus sur la pédagogie de Maria Montessori appliquée aux enfants d’âge scolaire. Ici il n’est pas question de donner des exercices tout préparés à appliquer à la maison (on y trouve tout de même quelques présentations en fin d’ouvrage). Non, il s’agit d’avantage d’un guide qui permet de comprendre l’intérêt pédagogique et les valeurs véhiculées par ce courant éducatif qui poussent l’enfant à se construire par lui-même. Pour ce faire, le parent, au même titre que l’éducateur, doit savoir créer un environnement adapté et donner les clés à l’enfant qui pourra développer sa confiance en lui, le respect, la coopération…

Le texte, écrit à six mains par des éducateurs Montessori, est limpide et précis. Enrichi de quelques photos d’ambiance et de nombreux témoignages, il apporte un regard éclairé sur une tranche d’âge peu représentée en librairie au rayon des pédagogies alternatives. Encourager les enfants à penser par eux-même, c’est leur donner l’opportunité de s’ouvrir au monde et répondre à leurs besoins réels. Encourager les enfants à développer leur individualité et l’autonomie, c’est leur donner les outils pour bâtir un monde meilleur.

L’éducation est une arme de paix. (Maria Montessori)

Je remercie les éditions Eyrolles et Babélio pour l’envoie de cet ouvrage très instructif.

La pédagogie Montessori permet d’accompagner l’enfant dans la construction de sa personnalité en lui proposant un environnement adapté à ses besoins et à ses capacités. De 6 à 12 ans, l’enfant a besoin d’apprendre à penser par lui-même. Bien accompagné pendant cette période, le jeune de 12 ans sait qui il est! Les auteurs de ce livre, éducateurs Montessori, partagent leur expertise pour vivre Montessori au quotidien et aider votre enfant à être joyeux, confiant, autonome, curieux, créatif et ouvert sur le monde.

Pédagogie·Visites/Sorties

Visite d’un Centre de Tri

Ce mois-ci nous avons visité le Centre de Tri des Déchets de Halluin (59250) avec d’autres familles non-scolarisantes. Ce site, qui gère le traitement des déchets recyclables, est le seul des 17 centres de tri de la Métropole Européenne de Lille qui soit ouvert aux enfants dès 6 ans.

©MEL

Cette visite informative a pour objectifs de faire connaître les déchets recyclables, sensibiliser au tri (voir apprendre à trier) et présenter la valorisation matière. Ainsi, alors que l’on assiste sous la consternation des enfants, au retrait d’une cafetière, d’une chaussure ou encore d’un câble électrique sur la chaîne de tri – il ne devait y rester que des bouteilles plastiques – la médiatrice tente de sensibiliser le visiteur à l’importance de repenser notre façon de consommer et de donner une deuxième vie à nos objets usagés. Oui parce que trier c’est très bien, recycler c’est bien aussi, mais il ne faut pas oublier que ça a ses limites On continue donc encore et toujours d’incinérer et d’enfouir certains déchets et ça c’est franchement pas terrible. Les enfants sont très réceptifs à ce type de message et ils prennent plus facilement la mesure de l’impact que nos déchets ont sur notre environnement.

Voici un diagramme qui représente une année de déchets recyclables pour l’ensemble de notre métropole qui compte 1 133 920 habitants (chiffres de 2014). A noté que les 15% de refus sont ces objets qui ont été glissé dans la poubelle des déchets recyclables alors qu’il n’y ont pas leur place (la fameuse cafetière..).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les Centres de Tri organisent des visites pour tous. En famille, avec sa classe, ou même seul, il est vraiment intéressant de découvrir comment sont gérés nos déchets que l’on soit ou non sensibles à l’aspect écologique de la chose. Les enfants ont vraiment apprécié la visite qui était ludique et pour laquelle la médiatrice s’est vraiment mise à leur niveau. Certaines machines ou tapis roulant leur ont rappelé Wall-E  et la scène de la décharge de Toy Story 3; cette visite a donné du sens à des situations qui peuvent sembler floues dans leurs jeunes esprits. Constater que la fiction est parfois le reflet de la réalité leur permet de prendre conscience qu’ils font autant que nous parti d’un monde qui a besoin de repenser ses valeurs pour être redessiner plus beau.

 

Les photos de la déchetterie sont la propriété de ©triselec.

Pédagogie

Découvrir l’anglais avec des albums de jeunesse

anglais

 

Auteurs: Catherine Choquet & Armelle Thieffry

Editeur: Scérén – CRDP

Collection: Outils pour les cycles

Pages: 168 + 1 cédérom

 

 

Présentation de l’éditeur:

Les albums de littérature de jeunesse sont des supports privilégiés pour la découverte de la musique de la langue étudiée, des sonorités spécifiques de celle-ci et du travail sur la rime. Les albums sélectionnés permettent d’aborder les aspects phonologiques de la langue anglaise. Leur présentation est une première occasion d’écouter un flux langagier en continu, leur découverte est prétexte à des jeux sur la langue, à l’apprentissage de courts textes, de « chants » et de comptines. Ils permettent d’aborder les champs lexicaux référencés dans les programmes pour le cycle 2. Chacun des albums fait l’objet d’une séquence développée dans chacune des activités langagières orales en conformité avec la démarche actionnelle et le Cadre européen de référence pour les langues. Le CD-Rom contient : l’ensemble des supports (flashcards, jeux…) imprimables pour les activités et les traces écrites ; des pistes vidéo et audio sur lesquelles s’appuient les activités de compréhension orale et de phonologie mais aussi des enregistrements à usage de l’enseignant. L’ensemble est réalisé par des locuteurs natifs.

Ce que j’en pense:

Je cherchais une méthode ludique et intelligente pour travailler l’anglais avec mes filles (instruites en famille). C’est chose faite avec Découvrir l’anglais avec des albums de jeunesse qui propose une démarche pédagogique adaptée aux enfants de cycle 2 (GS/CP/CE1).

Ce livre s’adresse avant tout aux enseignants et cela se ressent dans sa présentation qui propose des axes de travail et un détail précis des séances à faire en fonction des objectifs à atteindre. Maintenant sans être professeur des écoles, je trouve ce livre clair, les activités proposées sont accessibles à tous pour peu que l’on souhaite vraiment s’y investir un minimum.

Accompagné d’un cédérom très complet, cet ouvrage permet de réduire le temps de travail à fournir en amont en fournissant des flash cards, des jeux, des musiques etc. Par ailleurs le choix des albums est très intéressant, on retrouve des auteurs connus tels Anthony Browne ou Julia Donaldson. Les titres sont choisis pour leur qualités mais avant tout pour leur richesse phonétique et phonologique.

album·Pédagogie

La promenade

promenade

 

Auteur: Eve Herrmann

Illustratrice: Roberta Rocchi

Editeur: Nathan

Collection: mes petites histoires Montessori

Pages: 24

 

Présentation éditeur:

Toute la famille part pique niquer près du grand chêne. Mais en chemin, Émy et Liv trouvent des tas de trésors et la promenade prend soudain un autre tour ! …

Ce que j’en pense:

Liv et Emy partent en promenade avec leurs parents pour pique niquer près du grand chêne. Mais au fil des pas, les fillettes observent la nature et font des découvertes. La ballade prend alors une tournure différente de ce qui était programmé… pour le plaisir des enfants qui auront tout un tas de petits trésors à ramener à la maison.

Ces petites histoires Montessori sont toujours aussi agréables à lire. Le texte est abordable pour les jeunes lecteurs. Il souligne le fait que le plus important dans une promenade n’est pas d’atteindre le but fixé au départ mais d’y trouver du plaisir, de profiter et de s’éveiller à ce qui nous entoure.

A la fin du volume, une petite activité de collectes de petits trésors de la nature et d’observation est proposée pour aller plus loin dans la découverte du monde qui nous entoure.

album·Pédagogie

Emy et les tournesols

emytournesolsAuteur: Eve Herrmann

Illustratrice: Roberta Rocchi

Editeur: Nathan

Collection: mes petites histoires Montessori

Pages: 24

Date de sortie: 19 mars 2015

Présentation éditeur:

Émy est un peu triste car son tournesol a perdu tous ses pétales. Mais sa sœur la console car elle va lui montrer comment en faire pousser beaucoup d’autres !

Ce que j’en pense:

Fortes du succès de la pédagogie Montessori, les éditions Nathan lancent une nouvelle collection de petites histoires Montessori écrites pas Eve Herrmann qui met en scène ses deux filles, Liv et Emy, au travers de récits inspirés de la réalité.

Un texte simple et abordable par les petits lecteurs, écrit en cursif comme conseillé dans la pédagogie de la célèbre doctoresse italienne, Maria Montessori; associé au trait fin de Roberta Rocchi, Emy et les tournesols est une belle histoire pleine de douceur, accompagné en fin de volume d’une activité sur la germination du tournesol, parfait prolongement de la lecture.

Énorme succès pour ce livre qui a déjà été lu plusieurs fois chaque jour depuis que nous l’avons acquis et mes filles me réclament d’autres histoires du même genre.

tournesol

Ce petit livre tombe à point pour nous qui justement avions prévu de faire pousser des tournesols nains en pot suite à la lecture du numéro d’avril du magazine Wakou. Ce petit livre nous a permis d’aller plus loin sur le sujet et de ré-aborder la germination hors de la terre.

Liv & Emy’s diary 

Pédagogie·roman jeunesse

Les Malheurs de Sophie

malheursdesophieAuteur: La Comtesse de Ségur

Illustratrice: Claire Degans

Éditeur: Gründ

Collection:  Lecture de toujours

Pages: 174

Date de publication: mars 2010

 

Quatrième de couverture:

La petite fille multiplie les bêtises, et son espièglerie a conduit souvent sur la pente dangereuse du mensonge, de la désobéissance ou de la colère. Mais chacune de ses mésaventures lui donnera une belle leçon qui l’incitera à devenir meilleure. Avec l’aide de son cousin Paul et de ses douces amies Camille et Madeleine, elle apprendra peu à peu à dompter son naturel impatient pour devenir une petite fille sociable et enjouée.

Ce que j’en pense:

Les Malheurs de Sophie est un roman qui se présente comme une succession de bêtises, sans aucun doute autobiographiques, que la Comtesse de Ségur compile sous forme d’anecdotes; petites leçons de morale qui démontrent que l’éducation qu’un enfant reçoit détermine l’adulte qu’il fera. Dans un français soutenu, l’auteur met en avant une éducation, aujourd’hui désuète, où les châtiments corporels et punitions humiliantes sont en vigueur, sans parler de la cruauté envers les animaux. Pourtant les enfants d’aujourd’hui semblent encore trouver beaucoup d’intérêt à ces histoires.

Chez nous ce fut l’occasion d’enrichir le vocabulaire, mais surtout de faire le point sur ce que nous y lisions. Mes filles étaient affligées par les bêtises, la désobéissance et la cruauté de Sophie, mais aussi par les punitions qu’elle reçoit. Bien entendu, Sophie est une enfant au bon cœur, qui n’arrive pas à se contrôler et cumule les bêtises au détriment des autres, humains et animaux, et parfois d’elle-même. Avoir pu lire cette histoire à trois voix fut une expérience très intéressante que je souhaite renouveler. En effet, nous avons pu discuter après chaque chapitre, désamorcer les choses qui choquent et comparer les mœurs d’alors à celles d’aujourd’hui.

Lecture faite sur deux supports puisque nous avons lu sur ce livre et sur la kindle. J’ai eu envie de faire découvrir à mes filles des œuvres majeures de la littérature enfantine mais leur capacité de lecture n’est pas encore assez mature pour lire des romans aussi volumineux (alors que leur maturité psychologique est plus que prête). L’avantage de la liseuse est que l’on peut jouer sur la taille de la police, permettant aux enfants de lire plus facilement. Mais la version papier reste un bel objet, d’autant que Gründ a choisi d’en faire une version illustrée, un plus pour notre bibliothèque. Je remercie d’ailleurs Pauline, du blog Entrelespages, qui a été de très bons conseils dans le choix de l’édition.

Site de Claire Degans

sophieEn parallèle de notre lecture, nous avons suivi la série animée produite en 1997 qui reprend en fait la trilogie de romans sur Sophie: Les Malheurs de Sophie, Les Petites filles modèles et Les Vacances. Cette série fut bien difficile à regarder tant la vie de Sophie est chamboulée après son départ pour les Etats-Unis, la vie que sa belle-mère va lui donner nous a soulevé le cœur. L’animation n’est pas de meilleur qualité mais la série reste une belle adaptation, touchante, bouleversante.

ebook·Pédagogie

Libre d’apprendre: Cinq idées pour vivre le unschooling dans la joie

freeunschoolingTitre vo: Free to learn: Five ideas for a Joyful Unschooling life

Auteure: Pam Laricchia

Traductrice: Malika Kergoat et Edith Chabot-Laflamme

Editeur: Living Joyfully Enterprises

Format kindle: 1086kb (88 pages)

Date de parution: octobre 2014

 

Présentation éditeur:

Un mode de vie hors des murs et de la pensée de l’école.

Vous envisagez l’école à la maison? Le unschooling vous intrigue?

Suivez-moi, je partage ici avec vous cinq idées ayant pour thème l’apprentissage et la vie; cinq changements de paradigme qui ont libéré ma famille du carcan scolaire. Au fil de plus de dix années d’expérience, j’ai vu ô combien ces idées étaient essentielles, et le sont toujours, dans nos vies de unschooling. Au travers d’histoires, d’exemples et d’un langage clair, Libre d’apprendre explore toute la profondeur et le potentiel du unschooling.

Ce que j’en pense:

Toujours en cours de réflexion sur une éventuelle déscolarisation de mes filles, je me penche sur le unschooling, l’éducation par la liberté. Très courant outre-atlantique, peut-être un peu moins connu chez nous, ce concept est un véritable mode de vie plus qu’une méthode d’éducation. Le principe est de donner une grande liberté aux enfants, de ne pas imposer d’apprentissages mais de laisser libre d’apprendre ce qu’ils veulent quand ils le veulent et comme ils le veulent. En effet, l’enfant (et l’adulte) apprendra mieux quelque chose qui l’intéresse plutôt que quelque chose d’imposé. Ne vous êtes-vous jamais demandé lors de vos années scolaires si ce qu’on vous enseignait vous servirait un jour? si cela vous serait utile? N’avez-vous jamais eu l’impression de savoir des choses pour une évaluation mais de ne plus vous en souvenir six mois plus tard?

L’unschooling est ce qui se rapproche le plus de l’éducation hors des murs que j’aimerais mettre en pratique. Laisser l’enfant avancer à son rythme, peu importe s’il ne lit qu’à huit ans alors qu’il écrit depuis quatre, ce qui compte est qu’il apprend quand il est prêt et qu’il le fasse pour lui, avec sa force et sa volonté propre. N’a-t-il pas appris à marcher seul? Pourquoi serait-ce différent pour les autres apprentissages? Le(s) parent(s) se veut un guide pour son enfant, un soutien, une aide mais non un instructeur. Apprendre de son vécu et de ses erreurs ne peut que faire progresser.

Au travers de son expérience familiale, Pam Laricchia fait le point sur le changement de vie que le unschooling a apporté à sa famille, illustrant d’exemples concrets (au travers de ses enfants) toutes les choses apprises et toute la liberté et la joie de vivre qu’ils ont redécouvert ensemble. L’écriture est simple, accessibles à tous, et les exemples mettent en lumières des idées qui se révèlent telle une évidence à nos yeux de parents en quête du meilleur pour nos enfants.

Un petit guide que je recommande à toute personne cherchant des informations sur l’instruction en famille dans sa forme la plus libérée du carcan de la société.