album·conte

Contes d’amour – Histoires du Monde Entier (2021)

Auteures : Caroline & Martine Laffon

Illustratrice : Aline Bureau

Editeur : La Martinière jeunesse

Pages : 56

Pour la Saint-Valentin, j’avais envie d’une lecture autour de l’amour et j’ai arrêté mon choix sur ce titre, publié aux éditions La Martinière Jeunesse, qui prend la forme d’un recueil de dix contes illustrés et rassemblés dans un album grand format aux couleurs éclatantes.

Caroline et Martine Laffon ont fait le choix de proposer des contes traditionnels qui s’inscrivent dans la culture du monde. Chaque texte est une histoire d’amour qui transcende le temps et l’espace pour venir jusqu’à nous. Ces contes amérindiens, japonais, comorien, chinois, libanais, lacandon, grec, tibétain et cheyenne sont à l’image des croyances et des traditions de ces peuples. Emprunt de magie, de poésie ou d’humour, chaque conte a son image propre mais chacun met en avant la valeur éternelle de l’amour, celui qui voit au-delà des apparences et dure plus que le temps d’une vie.

Les illustrations picturales d’Aline Bureau viennent sublimer le texte et lui donner vie. Ses personnages sont multiples et toujours à l’image de leur peuple. Ses paysages sont une invitation au voyage : des forêts de pin montagneuses de l’Amérique à la steppe aride tibétaine en passant par la luxuriante jungle amazonienne, le choix des couleurs nous rappellent combien la nature est magnifique où que l’on soit sur la planète.

Gabrielle et moi avons chacune notre préférence : pour elle c’est l’histoire d’amour interdit du Bouvier et de la Tisserande, alors que j’ai préféré la poésie du conte cheyenne dans lequel un coyote s’éprend d’une étoile. Contes d’amour – Histoires du monde entier est un très bel album à découvrir et partager en famille.

Ames sœurs, amis de cœur, amants passionnés ou contrariés… Avec ces histoires traditionnelles du monde entier, explore la richesse du sentiments amoureux. Dix histoires magnifiquement illustrées : La première histoire d’amour, L’amour des neiges, Mon serpent chéri, Le rendez-vous des amoureux, Le plus beau des cadeaux, La femme du jaguar, Un mariage bruyant, Les fruits de la passion, L’amour plus fort que la mort, Un coyote épris d’une étoile.

conte·Lecture à voix haute·roman jeunesse

Jack et la grand aventure du Cochon de Noël (2021)

The Christmas Pig

Auteure : JK Rowling

Illustrateur : Jim Field

Traducteur : Jean-François Ménard

Editeur : Gallimard jeunesse

Pages : 339

Lorsque J.K. Rowling publie un nouveau roman jeunesse, l’annonce est faite des mois avant la sortie. Si j’avais hésiter à acheter L’Ickabog, je me suis posée moins de questions pour Jack et la grande aventure du Cochon de Noël. Je ne me suis pas précipitée mais la période de l’Avent m’a semblée propice à une lecture à voix haute. Le plaisir de partager un temps de lecture quotidien avec mes filles, rempli de rires et d’exclamations de plaisir, fut ma récompense.

Jack est très attaché à Lo Cochon, la peluche qui l’accompagne depuis toujours. Insérables, ils ont vécu tant de choses ensembles qu’ils se connaissent par cœur. Entre eux, il n’y a aucun secret. Lorsque ses parents se sont séparer, LC (son diminutif) a partagé la tristesse du petit garçon et l’a aidé à surmonter les difficultés liées à ce changement de vie. Aussi lorsque lors d’une dispute, Holly, la fille du nouveau compagnon de sa mère, jette LC par la fenêtre ouverte de la voiture, sur l’autoroute, Jack est inconsolable. Même Cochon de Noël n’arrivera pas à le dérider, après tout ce n’est qu’un remplaçant, il n’a rien de comparable à LC. Mais c’est la veille de Noël, une nuit magique durant laquelle les objets s’animent. Lorsque Cochon de Noël propose à Jack de l’accompagner au Pays des Choses perdues, l’enfant n’hésite à aucun moment : s’il peut retrouver LC, Jack est prêt à affronter tous les dangers. Ensemble, Cochon de Noël et Jack se lancent dans une trépidante aventure qui ne devra durer qu’une seule nuit !

Jack et la grande aventure du Cochon de Noël est un conte de Noël qui véhicule de jolies valeurs et pose notamment la question de notre rapport aux objets. Du doudou chéri à la babiole en plastique gagnée dans une fête foraine, chaque objet a une valeur différente et ne remplit pas toujours le rôle attendu. La sortie en librairie d’un tel titre au moment des fêtes de fin d’année me semble particulièrement intéressante puisque c’est une période où l’on se précipite dans les magasins et dépensons d’avantage en quête du cadeau idéal. L’aventure au Pays des Choses Perdues interroge sur notre façon de consommer et ses conséquences désastreuses en terme écologique tout en invitant à réfléchir à l’utilité de toutes ces choses qui nous font envie. Mais Jack et l’aventure du Cochon de Noël est aussi un voyage initiatique au cours duquel le jeune héros prend conscience que toute vie a une fin. Accepter la perte fait parti des étapes qui amène à grandir, un thème récurant dans les romans de l’auteure.

J.K. Rowling se renouvelle pourtant en faisant preuve d’une imagination toujours aussi magique. Bien sûr, elle n’invente pas le concept des jouets qui s’animent mais c’est la richesse du Pays des Choses Perdues qui lui permet de déployer son talent d’auteure et de nous faire rêver. On retrouve sa plume immersive qui oscille entre ombre et lumière et offre plusieurs niveaux de lecture, des personnages attachants et un univers incroyable. Pour nous, c’est un coup de cœur.

Je vous invite à lire l’avis de LivresdAvril.

Une nuit pour accomplir le plus extraordinaire et le plus dangereux des voyages !