Documentaires /Livres jeux

Des femmes et des hommes & Des inégalités sociales (1977/2020)

Des femmes et des Hommes & Des inégalités sociales d’Equipo Plantel, illustrés par Luci Gutiérrez (femmes et hommes) & Joan Negrescolor (inégalités), Rue de l’échiquier, 2020.

En l’année 1977 marque la fin du régime franquiste. Pour l’occasion, Equipo Plantel écrit quatre albums à destination de la jeunesse. Les deux premiers se font miroirs (chronique ICI) et reviennent sur le régime totalitaire qui s’achève et sur le régime démocratique qui s’installe. Pour aller plus loin, l’auteur propose deux autres albums qui parlent d’inégalités de genre et d’inégalités sociales, des inégalités toujours d’actualité plus de quarante ans après la première publication de ses albums.

Modernisées pour cette réédition, les illustrations ont été confiées à deux artistes contemporains. Luci Gutiérrez est une artiste espagnole qui aime croquer dans son carnet les personnes qu’elle croise, avant de les mettre dans ses livres. Ainsi, on peut imaginer que son travail sur Des femmes et des hommes s’est fait naturellement. A l’image des humains qui peuplent notre monde, ses personnages sont multiples, genrés ou non, grand ou petit, fort ou faible… Ils viennent appuyer l’absence de genre mise en avant par le texte. La carte de l’humour sert un texte qui tend à rappeler que l’éducation joue un rôle essentiel dans la construction de l’identité car, si femmes et hommes naissent égaux, c’est la société qui les enferme dans un cadre.

Joan Negrescolor a d’abord été illustrateur pour la presse et la publicité avant de se former à l’illustration de livres pour enfants. Ses dessins sont assez chargés et ses personnages ont des traits marqués souvent rigides. Dans Des inégalités sociales, il joue sur les différences de grandeur pour marquer les inégalités et le poids écrasant de ceux qui ont tout sur ceux qui n’ont rien. Si le trait ne m’a pas séduite, il faut reconnaître que l’effet est réussi. Par ailleurs, ses illustrations mettent bien en avant des inégalités créées par la force, le pouvoir, l’argent et la culture. Le texte questionne sur les classes sociales et le rôle des uns et des autres pour réduire les inégalités.

Des femmes et des hommes et Des inégalités sociales sont deux albums pédagogiques qui dénoncent sans demi-mot des inégalités toujours d’actualité ! A lire en famille.

Des Femmes et des Hommes : Les hommes ont l’air plus forts, les femmes ont l’air plus fragiles. Mais ce n’est pas vrai : la seule chose qui différencie les femmes et les hommes, c’est leur genre. Rien à voir avec l’intelligence, le travail ou le courage.
Pourtant, l’égalité femmes-hommes est encore une utopie : non seulement les femmes ne profitent pas de nombreux privilèges qui sont réservés aux hommes, mais elles continuent de souffrir de graves discriminations dans le monde entier.

Des inégalités sociales : Tous les hommes sont égaux mais pourquoi y a-t-il des gens très riches et des gens très pauvres ? Pourquoi y a-t-il des gens qui travaillent beaucoup pour gagner peu d’argent et des gens qui ne travaillent pas et qui gagnent beaucoup d’argent ? C’est par ces mots que commence l’album. Le ton est donné dès le départ : des phrases étonnantes, drôles, qui font réagir petits et grands, renforcées par des illustrations parlantes et colorées.