rendez-vous hebdomadaire

Premières lignes #24

Sur une idée originale de Ma LecturothèquePremières lignes met en avant un roman au travers des lignes qui ouvrent le récit. Cette semaine j’ai choisi de mettre en avant une nouvelle qui aborde le sujet difficile du don d’organes. Un sujet étroitement lié à celui du deuil et de l’acceptation, un travail d’autant plus difficile que la personne sur le lit de mort est un jeune, un adolescent, un frère, un fils…

***

Il suffirait qu’elle dise « oui ».

Son pouvoir est immense. Il tient en trois lettres…

Peut-être, ça ne décollerait pas ces putains de stickers. Des animaux sauvages qui ne te ressemblent pas, dans une chambre qui n’est même pas le tienne. Même décorée, une chambre d’hôpital reste une chambre d’hôpital. Alors, surement qu’on serait encore un petit peu plus perdues. Ou perdues pour de bon. Mais « o.u.i », ce serait ouvrir le fleuve qu’il nous faut traverser. Forcément.

Et maman ne dit pas « oui ».

Et on ne peut pas lui en vouloir.

Du temps. Elle veut du temps.

Quelques secondes encore de Thomas Scotto, Nathan, 2021.

Un commentaire sur “Premières lignes #24

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s