rendez-vous hebdomadaire

Premières lignes #14

Sur une idée originale de Ma LecturothèquePremières lignes met en avant un roman au travers des lignes qui ouvrent le récit. Un mois s’est écoulé depuis la dernière fois où je présentais un titre par ses premières lignes, manque de temps pour lire et pour écrire sont essentiellement la raison de ce long silence. Aujourd’hui, je reviens vous présenter un roman jeunesse, un conte pour enfants, écrit par JK Rowling, un roman que je lis à voix haute à mes filles, trop contentes de renouer avec ce moment d’échange, de partage qui nous a fait défaut depuis trop longtemps. C’est donc avec beaucoup de plaisir que je partage avec vous les premières lignes de Jack et la grande aventure du Cochon de Noël. Un roman qui par ailleurs prend tout son sens à cette époque de l’Avent.

***

1

Lo Cochon

Lo Cochon était un petit cochon en peluche fabriqué dans un tissu-éponge semblable à celui d’une serviette de toilette. Son ventre était rempli de billes en plastique, et on pouvait ainsi s’amuser à le lancer sans l’abîmer. Ses petites pattes toutes douces étaient exactement de la bonne taille pour essuyer une larme. Quand Jack, son propriétaire, était encore bébé, il s’endormait chaque soir avec une oreille de Lo Cochon dans sa bouche.

Il s’appelait Lo Cochon parce que Jack, quand il avait commencé à parler, disait « lo cochon » au lieu de « le cochon ». Lorsqu’il était tout neuf, Lo Cochon était d’une couleur rose saumon, avec de petits yeux en plastique brillant, mais Jack ne se souvenait pas de l’avoir connu ainsi. Pour lui, Lo Cochon avait toujours été tel qu’il le voyait aujourd’hui : grisâtre et délavé, avec une oreille toute raide à force d’avoir été sucée? Au bout d’un moment, les yeux de Lo Cochon s’étaient détachés, laissant deux trous minuscules, mais la maman de Jack, qui était infirmière, avait remplacé les deux perles de plastique par deux petits boutons. Quand Jack revint de la crèche cet après-midi-là, Lo Cochon était allongé sur la table de la cuisine, enveloppé dans une écharpe de laine, attendant que Jack lui enlève le bandage qui lui recouvrait les yeux. Maman lui avait même rédigé une fiche de soins : « LC Jones. Opération boutons. Chirurgien : maman. »

Après son opération des yeux, tout le monde se mit à appeler Lo Cochon LC en guise de diminutif. […]

Jack et la grande aventure du Cochon de Noël, de JK Rowling, Gallimard jeunesse, 2021.

2 commentaires sur “Premières lignes #14

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s