rendez-vous hebdomadaire

Premières lignes #13

Sur une idée originale de Ma LecturothèquePremières lignes met en avant un roman au travers des lignes qui ouvrent le récit. Après plusieurs semaines sans nouvelles, je reviens vous présenter une de mes (trop nombreuses) lectures en cours. Un troisième volet qui vient clore une série que j’aime tout particulièrement, Steam Sailors. Un roman d’aventures et de pirates ambiance steampunk qui se dévore sans limite.

***

PROLOGUE

Beaucoup d’histoires naissent au creux du soir, dans la chambre d’un enfant que l’on accompagne vers le sommeil. Elles abolissent les peurs, effacent les fantômes et taisent les chagrins sous le voile confortable de l’insouciance. Ces histoires du soir font le lit d’une nuit paisible, qui laissera le rêveur repu d’un sommeil sans terreur.

L’histoire qui est contée ici n’en fait pas partie. Elle appartient à ces crépuscules d’hiver, où l’obscurité tombe subitement en engloutissant la chaleur de l’espoir, tandis que jaillissent les angoisses surnaturelles.

Le capitaine Elliot Vanstorm n’avait jamais aimé ces jours d’hiver. Il exécrait le froid humide qui faisait geler les gréements. Il s’irritait de voir la nuit chasser le jour, le soleil à peine levé. Il détestait l’apathie qui s’abattait sur ses équipages qui, dès cinq heures de l’après-midi, reléguaient leurs tâches aux quarts suivants.

En ce matin glacial, le jeune officier devait prendre garde à ne pas glisser sur les dalles de marbre scintillantes de givre, tandis qu’il traversait le parvis du Congrés de Port-Regal. Mais plus encore que le froid, c’était l’attroupement qu’il apercevait devant les portes du bâtiment qui assombrissait son humeur.

Depuis quelques semaines, les grilles de l’amirauté et autres lieux emblématiques du pouvoir subissaient le siège de toutes sortes de journalistes, les pires spécimens de parasites qui soient aux yeux du capitaine Vanstorm.

Tous ces noircisseurs de papiers à sensations ne faisaient qu’aggraver la crise que traversait le pouvoir régalien, en multipliant les articles sur le scandale qui secouait l’empire. Plusieurs fois en quelques mois, la flotte royale avait été tenue en échec par un navire pirate, malgré les coûteux moyens engagés pour le neutraliser. Comme si cela ne suffisait pas, l’impunité avec laquelle L’Héliotrope continuait à commettre ses méfaits avait encouragé un regain de force de la piraterie, et l’amirauté ne savait plus où donner de la tête.

La situation était devenue particulièrement critique lorsque les pirates de l’Héliotrope avaient détruit […]

Steam Sailors, tome 3. Le Passeur d’âmes de Ellie S. Green, éditions Gulf Stream, 2021.

De sombres nouvelles du monde extérieur sont parvenues jusqu’à la Cité Impossible, refuge de L’Héliotrope et de son équipage. La Désolation annoncée est en marche. C’est donc désormais un enseignement accéléré que suivent Prudence, Hilisbeth et Guifred auprès d’Ozymandias. Ce dernier révèle qu’il leur faut se rendre au Tartare, berceau de la magie originelle, s’ils veulent être de taille pour affronter le chaos à venir. Une nouvelle mission se dessine donc pour les trois apprentis alchimistes : mettre la main sur la carte du Passeur d’âmes, seul moyen de parvenir jusqu’à ce lieu légendaire. Pendant ce temps, l’ancien commandant de la flotte royale et ennemi juré des pirates, désormais allié au Bas-Monde, a formé une immense armée volante dans l’intention de prendre le pouvoir du ciel…