rendez-vous hebdomadaire

Premières lignes #12

Sur une idée originale de Ma LecturothèquePremières lignes met en avant un roman au travers des lignes qui ouvrent le récit. Cette semaine, j’ai choisi de mettre en avant un roman que j’ai apprécié et dont je publierai une critique demain. Sélectionné pour le Prix Vendredi 2021, ce court roman d’à peine plus de cent pages m’a séduite par sa forme et sa palette de personnages féminins.

***

la Brodeuse

Une nuit de lune rousse, au pays des volcans assoupis. Nuit de tempête, un vent fou hurle comme les loups !

Gallou la Brodeuse est chez elle, dans sa maison de lave noire, encerclée par les bois ; elle achève son ouvrage, devant un feu.

Elle frissonne, en tirant les fils d’or, écoute les arbres se tordre et gémir, et la pluie fracasser les volets.

_ Un temps à ne pas mettre une loutre dehors !

Elle rajuste sa pelisse et jette une bûche dans le feu.

Rrrou, la chatte, se roule en boule sur son coussin.

Une gerbe d’étincelles jaillit et la force à reculer.

Feu, la salamandre, qui dort dans la braise, darde sa langue de flamme.

Soudain, on gratte à la porte.

_ Ai-je rêvé ? se demande la Brodeuse à voix haute…

Vivant seule, elle aime se parler à elle-même.

Le grattement a cessé ; Era, la chienne, court vers la porte en gémissant. Sur son perchoir, Athéna la chouette, hulule, réveillée par toute cette agitation.

_ Allons voir…

Gallou se lève, une lampe-tempête à la main, et ouvre la porte à grand-peine : le vent jette des seaux de pluie glacée sur le bois.

La Brodeuse scrute la nuit, lève la lueur vacillante…

Elle ne voit rien.

Elle s’apprête à fermer la porte lorsqu’elle distingue une ombre à ses pieds. Croit voir une bête blessée.

Elle se penche : une forme, pelotonnée, roulée en boule dans une cape noyée par la pluie. Era se précipite et flaire.

Gallou pose la lampe, soulève la capuche, dégage un buisson de cheveux roux, un petit visage livide apparaît.

Elle se penche, entrouvre la cape, dévoile un ventre rond comme la lune…

La Sourcière d’Elise Fontenaille, Rouergue, 2021.