Uncategorized

Premières lignes #3

Sur une idée originale de Ma Lecturothèque, Premières lignes met en avant un roman au travers des lignes qui ouvrent le récit. Cette semaine j’ai choisi le premier volume de la série d’Eléonore Devillepoix, La Ville sans Vent.

❤ ❤ ❤

1

Serpent et Macchabée

Lastyanax

La vie est si fantastique qu’on s’étonne parfois de la voir se conformer, malgré les hasards et les incertitudes, à un plan décidé des années auparavant. Ce jour-là, tandis que Lastyanax parvenait à la conclusion de sa soutenance, un coin de son esprit remontait le chemin parcouru jusqu’à cette salle silencieuse, où seule sa voix résonnait. Il réalisa avec surprise que son projet de toujours allait enfin se concrétiser.

_ Ainsi, grâce à ce détecteur, il es possible d’observer la force, la forme et le déplacements des animas, conclut-il.

Il posa sur la table le prototype de son invention, qu’il avait manipulé avec nervosité durant sa démonstration.

_ Je vous remercie pour votre attention.

Sur l’estrade, les jurés hochèrent la tête d’un air approbateur. Lastyanax savait qu’il ne devait pas escompter plus de leur part, mais il ne pouvait s’empêcher de se sentir frustré face à leur réaction après un an de travail acharné. Tandis qu’il rassemblait ses papiers, le mystographe lui demanda de quitter la salle et d’attendre la fin de la délibération. Lastyanax acquiesça et donna aux jurés le détecteur d’animas afin qu’ils puissent à loisir examiner son invention. Les quatre professeurs le regardèrent sortir et ferme la porte derrière lui.

La Ville sans Vent de Eléonore Devillepoix, Hachette romans, 2020.