Prix littéraire·roman ado

Vivre ses vies (2020)

Auteure: Véronique Petit

Editeur: Rageot

Pages: 256

Sélection officielle du Prix littéraire libre2lire catégorie Ados

Gabriel a treize ans. Il vient d’apprendre qu’il possède sept vies. Une véritable aubaine pour ce passionné de saut en parachute. Pourtant, il s’interroge sur cette chance et sur le poids que ses vies bonus placent sur ses épaules. Doit-il, comme semblent le penser ses camarades, sacrifier ses vies pour sauver des vies? Les préserver pour faire quelque chose de plus grand? Ou tout simplement en profiter comme bon lui semble?

Véronique Petit utilise le registre fantastique pour amener une réflexion philosophique sur la valeur de la vie. Au travers de collégiens, qui ont de une à sept vies, elle questionne le lecteur sur les choix et conséquences qui pèsent sur notre existence. Cependant, si le registre fantastique est bien présent, le récit s’inscrit avant tout dans le registre quotidien. Le texte fait un parallèle intéressant entre la réalité fictive et la réalité virtuelle. Gabriel rêve de sauts en parachute en solo, rêve qu’il met en pratique en jouant à des jeux vidéos dans lesquels il est littéralement immortel. Le fait d’avoir plusieurs vies soulèvent donc la question du pouvoir de vie et de mort et de l’impact que les jeux vidéos peuvent avoir sur ses décisions concernant le saut.

Mais l’auteure va bien plus loin en abordant des thématiques fortes comme celle des enfants soldats. Elle interroge aussi sur le pouvoir, le contrôle et le dépassement de soi au travers d’un message féministe qui dénonce les stéréotypes qui mettent les garçons sur le banc des insouciants et les filles sur celui des prévenantes. Vivre ses vies est un roman intéressant accessible dès l’entrée au collège. L’histoire est fluide et ne manque pas de charme même si la fin arrive un peu trop facilement. Cela ne m’empêchera pas de le recommander, ne serait-ce que pour entourer une discussion sur la vie avec les jeunes.

J’ai mené cette lecture avec mes deux filles de douze ans ; nous avons chacune pris le temps d’avancer au même rythme en lisant chacune au un moment de la journée qui nous correspondait, ce qui a permis d’en discuter parallèlement. Juliette a été particulièrement enthousiasmé par ce roman qu’elle a de fait eu du mal à lire à notre rythme. Gabrielle a adoré le début et puis elle a décroché par manque de compassion et de sympathie pour le héros.

Gabriel vient d’apprendre qu’il a six vies. A lui les sports à risques et les grands frissons… Mais jusqu’à quand?

Une réflexion au sujet de « Vivre ses vies (2020) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s