BD/manga

Olive, tome 1/4. Une lune bleue dans la tête (2020)

Auteure: Véro Cazot

Illustratrice: Lucy Mazel

Editeur: Dupuis

Pages: 56

Olive est une adolescente de dix-sept ans. Elle vit à l’internat et ne rentre chez ses parents que ponctuellement. Son quotidien semble assez stressant entre le lycée où elle subit les moqueries de ses camarades et les rendez-vous avec une psychologue qui ne la comprend pas vraiment… Olive s’évade dans un monde imaginaire qui prend vie dans sa tête, un monde fantastique dans lequel elle se retrouve avec elle-même et toutes les choses qu’elle a inventées. Cet univers, créé à son image, est l’endroit où elle se sent en paix, un monde dans lequel elle se réfugie quand la quotidien devient trop perturbant. Et justement un imprévu survient qui vient bouleverser la tranquillité de la jeune fille : elle se voit attribuer une colocataire. Mais en cherchant à apaiser ses tensions, elle se rend compte que son monde illusoire est lui-aussi perturbé, Olive y trouve des choses qu’elle n’a pas mise là et quand la réalité se mélange à l’imaginaire, cela devient aussi perturbant pour le lecteur que pour l’héroïne.

Premier volume d’une quadrilogie annoncée, Une lune bleue dans la tête introduit une héroïne différente et un univers fantastique qui contraste avec la réalité tant dans la forme que dans le fond. Impression renforcée par les couleurs beaucoup plus vives dans l’imaginaire fantastique d’Olive que dans la réalité plus morne. La lecture est surprenante voir carrément déconcertante car on ne sait jamais vraiment si ce monde fictif est réellement imaginaire ou si, peut-être, il s’agit d’une réalité parallèle.

La différence d’Olive est au cœur de l’histoire même si elle n’est pas vraiment expliquée. Est-ce une forme d’autisme comme le suggère les propos de ses camarades de classe? Y a-t-il un lien avec l’incident survenu durant la grossesse de sa mère? On peut d’ailleurs aussi se demander si l’enfant du départ n’est pas l’astronaute de la fin… L’intrigue met en place différentes choses intéressantes, bien que souvent confuses, qui nous laissent avec beaucoup de questions. L’héroïne est attachante et agréable à suivre. Elle nous pousse à réfléchir au concept de différence, à nous demander s’il s’agit d’une norme établie selon des paramètres abstraits de « normalité » ou s’il s’agit plutôt d’une perception au monde différente, ici matérialisé par ce monde onirique et poétique dans lequel elle aime tant se réfugier.

Olive, 17 ans, a une vie intérieure très intense. Elle s’est crée un monde imaginaire qu’elle visite à volonté. Mais son quotidien terrestre est bousculé par l’arrivée de Charlie, une fille extravertie avec qui elle doit partager sa chambre à l’internat. Plus grave encore: un mystérieux spationaute débarque par surprise dans son monde imaginaire!

4 réflexions au sujet de « Olive, tome 1/4. Une lune bleue dans la tête (2020) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s