roman·roman ado·roman jeunesse

Anne de Green Gables (1908/2020)

Auteure: Lucy Maud Montgomery

Traductrice: Hélène Charrier

Editeur: Monsieur Toussaint Louverture

Pages: 382

 

Marilla et Matthew Cuthbert vieillissent, aussi décident-ils d’adopter un jeune garçon pour les aider à la ferme. Vieille fille et vieux garçon, la sœur et le frère n’y connaissent pas grand chose à l’éducation des enfants. Quand à la place d’un garçon, ils ont la surprise de découvrir Anne Shirley, ils sont loin d’être au bout de leur étonnement. Pour Matthew c’est pourtant l’amour au premier regard, il s’attache immédiatement à cette enfant impétueuse, bavarde et débordante d’imagination. Il faudra un peu plus de temps à Marilla pour laisser Anne entrer dans son cœur mais dès l’instant où ils lui ouvrent la porte de leurs Pignons Verts, leur vie s’en voit bouleversée à jamais.

Anne Shirley est une héroïne pleine de vie et d’imagination. Intelligente et pétillante, elle a tôt fait de se faire une place dans la communauté d’Avonlea. Au fil des saisons et des rencontres, Anne nous fait découvrir la vie insulaire sur l’île-du-Prince-Edouard, province de l’est du Canada, d’une communauté au début du vingtième siècle. Féministe involontaire, Anne est à l’image de la jeune femme moderne de son époque, une jeune fille résolument optimiste et tournée vers l’avenir, un avenir qu’elle se dessine grâce à sa persévérance et son imagination illimitée.

Ecrite en 1908, l’histoire est un magnifique témoignage de vie mais reste indémodable de part les thématiques abordées et la personnalité pétillante et attachante de sa jeune héroïne. Les éditions Monsieur Toussaint Louverture nous propose une réédition de qualité avec une couverture cartonnée magnifiquement illustrée par Paul Blow. Recouverte d’un papier irisé, elle reflète magnifiquement les couleurs du couchant. Par ailleurs, le choix du papier et les pages cousues en font un ouvrage de qualité fait pour durer. On attend la suite avec impatience.

Âme de feu et de rosée, elle ressentait les plaisirs et les peines de la vie avec une intensité décuplée.

4 réflexions au sujet de « Anne de Green Gables (1908/2020) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s