BD/manga

La Forêt Millénaire

Auteur/Illustrateur: Jirô Taniguchi – Traductrice: Caroline Quentin – Editeur: Rue de Sèvres – Pages: 75 (édition augmentée)

Oeuvre inachevée de Jirô Taniguchi, La Forêt Millénaire est un hymne à la nature. L’auteur, l’artiste, voulait transmettre un message d’harmonie, de communion entre l’homme et son environnement, il n’aura eu le temps que d’en tracer les premières planches avant de s’éteindre trop tôt en 2017. Ce projet devait compter plusieurs volumes, il n’y en aura qu’un seul. Un ouvrage qui dégage poésie et douceur; les illustrations couleurs se suffisent presque à elles-même, magnifiées par le format à l’italienne et les dégradés de vert.

Les éditions Rue de Sèvres ont fait un travail magnifique en offrant une édition augmentée d’un carnet de croquis et d’un entretien avec l’éditeur japonais qui met en avant le travail de Jirô Tanuguchi, ses désirs pour cette série et plus généralement pour faire évoluer le monde de l’édition japonaise. On ne peut tourner la dernière page sans penser à son auteur, à l’ensemble de son oeuvre et à ce qu’il aurait encore pu transmettre.

Je vous invite à lire les avis de Pépita et de Moka.

Après un terrible séisme, une forêt depuis longtemps disparue émerge dans les environs de Tottori. Un jeune garçon tout juste arrivé de Tokyo perçoit les vibrations de cette forêt et entend même les murmures des êtres qui la peuplent. Dans cette vibrante ode à la nature qui nous suggère qu’il est possible à l’homme de vivre en harmonie avec son environnement, l’auteur nous invite, en douceur et en finesse, dans l’intimité de cet endroit qui lui est cher.