roman

Agatha Raisin enquête, tome 17. Cache-cache à l’hôtel

Agatha Raisin, book 17. Love, Lies and Liquor

Auteure: M.C. Beaton

Traductrice: Esther Ménévis

Editeur: Albin Michel

format ebook (324 pages)

Disons le tout de suite, arrivé au dix-septième volume, les aventures d’Agatha Raisin tournent en rond et manquent clairement d’originalité. Si ce n’était pour son héroïne, j’aurais abandonné cette série depuis quelques volumes. Mais force m’est de constater que je passe toujours un moment agréable avec notre quinqua détective égoïste, naïve et d’une grossièreté sans limite. La personnalité d’Agatha en fait une héroïne atypique presque comique tant elle est naïve et manque de discernement dès qu’il est question des hommes; ainsi elle est capable d’accepter une invitation à dîner avec un parfait inconnu alors qu’elle a reçu une lettres de menace quelques minutes plut tôt… Ces pires défauts sont pourtant la force de ce personnage auquel on ne peut que s’attacher même si parfois on aimerait la secouer un peu.

Dans ce Cache-cache à l’hôtel, James Lacey fait son grand retour pour nous montrer qu’il n’a pas changé et qu’Agatha se porte bien mieux sans lui. Et par chance, elle semble enfin s’en rendre compte; si elle le suit aveuglément au début du récit, elle finit par l’envoyer promener et par ouvrir les yeux sur leur relation qui n’est belle que dans son imagination débordante. Ce qui est plus triste est de découvrir que Charles est un mufle également et que ses petits défauts amusants ne suffisent plus à le rendre sympathique quand il abandonne Agatha pour aller s’amuser avec de vieux amis. L’intrigue se joue presque en huit clos et c’est le village de Carlesy qui débarque dans ce que l’on peut considérer comme le pire hôtel qui soit. Mrs Bloxby, la femme du pasteur et amie d’Agatha s’invite dans l’enquête et apporte un regard objectif et perspicace sur l’entourage des victimes. Harry et Patrick, membres de l’agence de détective d’Agatha, viennent aussi apporter un peu d’intelligence et de clairvoyance rafraîchissantes.

Entre son agence de détective qui tourne au ralenti et les réunions des dames de Carsely, Agatha s’ennuie. Aussi est-elle enchantée lorsque son ex-mari James Lacey l’invite pour des vacances mais – horreur ! – sa conception d’un séjour idyllique est le petit hôtel décrépi de Burryhill-on-Sea où, enfant, il passait ses étés. Et tout va de mal en pis : quand un autre client de l’hôtel est assassiné, Agatha est la principale suspecte et se voit obligée de résoudre l’affaire depuis sa cellule de prison !

Une réflexion au sujet de « Agatha Raisin enquête, tome 17. Cache-cache à l’hôtel »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s