album·masse critique

Gromislav – Le Géant qui couvait la Terre

Auteure: Carole Trébor

Illustrateur: Tristan Gion

Editeur: Aleph

Collection: Grand Album

Pages: 48

 

Gromislav est un gentil géant qui vit parmi ses pairs sur l’île de Bouïane auprès des dieux. Il n’aime rien tant que rêver, la nature et toutes les créatures que les dieux ont créé, avec une préférence pour les oiseaux avec qui il aimerait pouvoir voler. Les Assilki sont un peuple barbare et destructeur dont les colères ont finit par lasser Rod, dieu parmi les dieux, créateur de l’Univers, qui décide d’utiliser la création de son fils Svarog pour les exiler: La Terre sera leur terre d’accueil. Si cela convient parfaitement à Gromislav qui trouve la nature accueillante et la vie confortable, ses frères ne voient pas cela d’un bon œil et décident de se venger des dieux en se liant à un diable, Sivyï. S’en suit de terribles événements qui viennent expliquer les différentes étapes de la création de notre planète et l’apparition de la vie sur Terre.

Gromislav est un récit cosmogonique, un récit de la création, mais c’est aussi et surtout une fable écologique très actuelle. En effet, si l’on retrouve les différentes étapes de la naissance de notre monde de façon très imagée, le personnage de Gromsilav est un gentil géant qui veut protéger la terre et les animaux qu’il aime tant et ce, quel que soit le prix à payer pour y parvenir. S’il a tout de l’anti-héros, il n’en reste pas moins attachant et ne manque pas d’attiser la sympathie et d’éveiller les esprits à la protection de la planète.

Les éditions Aleph nous entraînent cette fois-ci à la découverte de la mythologie slave et c’est un véritable bonheur que de suivre les aventures de ces dieux et créatures mythologiques inconnus. Les illustrations de Tristan Gion sont absolument merveilleuses et viennent sublimer le texte de Carole Trébor par les couleurs chaudes et tout un tas de petits détails que l’on prend plaisir à découvrir. L’éditeur recommande cet album pour les plus de 7 ans et je suis d’avis que c’est une indication à suivre car certaines des illustrations pourraient effrayer les plus jeunes et le texte peut être plus difficile à comprendre en deçà de cet âge.

Je remercie chaleureusement les Editions Aleph et Babelio pour cette offre de Masse Critique.

Il est là, sous nos pieds, le géant assoupi, sous l’humus de nos forêts, le bitume de nos villes, sous les plages et les champs, les plaines et les vallées, sous les fleuves et les mers. Sentez-vous son souffle dans le vent de l’hiver? Avez-vous aperçu son reflet entre les nénuphars d’un étang? Vous le connaîtrez, un jour ou l’autre, si vous êtes attentifs au vent qui frôle la lumière, aux paroles des arbres et à la danse des vagues.

7 réflexions au sujet de « Gromislav – Le Géant qui couvait la Terre »

  1. C’est original, la mythologie slave ! Je connais très mal, mais ça m’intéresserait beaucoup d’en savoir plus 🙂 C’est drôle que l’autrice soit Carole Trebor, je viens justement de lire son roman sur Katherine Johnson ! Merci pour le partage.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s