ebook·roman

Chroniques de Pemberley

 

Auteure: Marie-Laure Sébire

Editeur: Chiado

format ebook (555 pages)

 

 

Il y avait longtemps que je ne m’étais pas plongée dans une lecture s’inspirant de Jane Austen et c’est avec plaisir que j’ai découvert ces Chroniques de Pemberley. Faisant suite directe au roman Orgueil & Préjugés, ce roman s’étale sur trente années et prend place principalement à Pemberley qui est au cœur du récit. Témoin du temps qui passe, il est le lieu de vie de plusieurs générations de Darcy, qui tous partagent un amour profond pour ces lieux dans lesquels ils ont tant de souvenirs à partager.

C’est une lecture agréable et qui mérite d’être lu. J’ai apprécié retrouver Elizabeth et Mr Darcy qui forment un couple charmant et dont les débuts m’ont paru tout à fait crédibles dans leurs conflits, leur attentes et leurs ententes, mais aussi dans leurs position et relations avec la bonne société anglaise. Mon grand regret dans cette première partie est le peu de place donnée aux autres personnages du roman d’origine; j’aurais aimé retrouver Mr Bennet et son humour délectable ou encore les Gardiner qui jouent un rôle important à la fin d’O&P et qui semblaient avoir noués des liens particuliers avec Mr Darcy. Même les sœurs de Lizzy ne sont finalement pas très présentes alors qu’il parait difficile d’imaginer Lizzy et Jane séparées plus que quelques semaines. Mais cela peut se comprendre par le fait que le véritable personnage principal du roman est Pemberley en lui-même et que la famille Bennet n’y a pas vraiment sa place. Nous assistons à nombres d’événements tels que naissances, mariages mais aussi deuils et l’auteure parvient à décrire de jolis moments émotionnellement forts.

Le gros point faible est la longue durée sur laquelle se déroule l’histoire. Trente longues années qui poussent forcément à placer sur le devant de nouveaux personnages, les enfants de Mr et Mme Darcy. Cependant retranscrire une si longue période en un seul roman ne laisse que peu de place pour développer les personnalités des personnages et je n’ai pour ma part pas sû m’attacher à cette fratrie. Je ne parle pas de leurs cousins que l’on ne fait que croiser et qui sont si nombreux qu’il n’est pas toujours facile de se souvenir qui est qui…

Enfin je terminerai pas un avis sur l’écriture. C’est peut-être un soucis lié à la version numérique mais j’ai relevé de nombreux problèmes de ponctuations qui posent soucis à la lecture, cassent le rythme; des erreurs de personnages aussi me semble-t-il… Mais ce n’est qu’un détail et ne remet pas en question la qualité de l’histoire. Il y a des passages intéressants, d’autres moins (je n’ai pas du tout aimé la tournure que prend l’histoire de Jane et Mr Bingley) mais ce sont des choix qui se respectent. Bravo à l’auteure pour l’originalité de son histoire et d’avoir su la rendre crédible sur bien des aspects.

En refermant le livre ou quand se termine le film « Orgueil et Préjugés » on se demande : « Et après ? » Jane Austen laissa en germe mille conflits, mille aventures dans une Angleterre en pleine mutation et dans un monde où les distances s’amenuisent au fil des années. Tout en respectant les personnages magistralement décrits par la grande dame de la littérature anglaise et même si vous n’avez pas lu son livre, l’auteur vous emmènera à Pemberley, la merveilleuse maison des Darcy où naquit une histoire d’amour qui passionna des générations. Vous verrez comment les difficultés mal enfouies se surmontent… ou non et comment les membres des générations futures seront tantôt acteurs de cette nouvelle ère qui s’ouvre à eux, tantôt victimes d’une société qui voit menacé son mode de vie ancestral.

3 réflexions au sujet de « Chroniques de Pemberley »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s