roman

Le Trône de Fer – L’intégrale, tome 3

Song of Ice and Fire, book 3: A Storm of Swords

 

Auteur: George R.R. Martin

Traducteur: Jean Sola

Éditeur: J’ai Lu

Pages: 1150

 

J’ai enchaîné le tome 2 et le tome 3, bien que me procurer ce dernier fut plus compliqué que prévu – un problème quand on achète principalement en occasion. Mais quel volume! Si le tome 2 était déjà intense, celui-ci se veut encore plus dense et d’une richesse époustouflante. Alors certes, il y a quelques passages un peu longs, mais ils sont si peu nombreux qu’on les oublie rapidement en comparaison à tous les événements forts et poignants qui foisonnent.

En faire un résumé serait encore plus compliqué tant il se passe de choses du nord au sud de Westeros, en passant par Essos où Daenarys s’installe peu à peu, libérant les esclaves et agrandissant son armée.  C’est pourtant sur Westeros que l’on passe le plus de temps en compagnie d’Arya, Bran, Catelyne, Davos, Jaime, Jon, Samwell, Sansa et Tyrion autour de qui gravitent des personnages plus ou moins majeurs qui ont un rôle à jouer dans les batailles qui opposent désormais cinq Rois. Fini les pourparlers, l’heure est à la guerre et les combats font rage sur l’ensemble des Sept Royaumes. De part et d’autres du Mur, les villages se vident; si au nord les Sauvageons se rassemblent pour marcher vers le Mur, au sud, ce n’est que désolation : famine, extermination massive, tout est prétexte à piller, violer, tuer… Le pays est à feu et à sang et rien ne semble pouvoir mettre fin à ces horreurs. Si les combats traditionnels sont majeurs, certains n’hésitent pas à utiliser la magie pour s’assurer la victoire et leur défaite n’en est que plus surprenante. Rien n’est figé, ce qui semble écrit ne l’est pas forcément et ils sont nombreux à l’apprendre au dépend de leur vie. La moindre erreur peut briser une alliance qui ira se former dans l’autre camps.

Il est des batailles qu’on gagne à la pointe des piques et des épées, d’autres à la pointe de la plume et avec des corbeaux.-Tywin Lannister

Et quoi de plus solide pour celer une alliance qu’un mariage. Si nous assistons à un mariage d’amour, nous assistons d’avantage à des mariages forcés et non désirés; dans un cas comme dans l’autre, l’issu n’est pas des plus heureuse et la mort vient aussi frapper à leur porte. On ne peut rester insensible aux noces pourpres, sans aucun doute une des scènes les plus traumatisante de ce troisième livre. En comparaison, les noces royales célébrés à Port Réal apparaissent (presque) jubilatoires.

George R.R. Martin nous entraîne un peu plus avant dans les profondeurs de son histoire, sa chanson de glace et de feu, au travers d’un texte toujours plus dense et une narration toujours aussi complexe. Sa plume se veut aussi précise et visuelle que dans les livres précédents, nous permettant d’entrer pleinement dans le récit et de suivre des personnages qui n’ont pas fini de nous surprendre. La magie prend de plus en plus de place et apporte un petit côté mystique fort sympathique. J’ai hâte d’en découvrir la suite.

Le royaume des Sept Couronnes est sur le point de connaître son plus terrible hiver: par-delà le Mur qui garde sa frontière nord, une armée de ténèbres se lève, menaçant de tout détruire sur son passage. Mais il en faut plus pour refroidir les ardeurs des rois, des reines, des chevaliers et des renégats qui se disputent le trône de fer. Tous les coups sont permis et seuls les plus forts, ou les plus retors, s’en sortiront indemnes…

Une réflexion au sujet de « Le Trône de Fer – L’intégrale, tome 3 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s