BD/manga

Les cahiers d’Esther – Histoires de mes 10 ans

 

Auteur: Riad Sattouf

Éditeur: Allary Editions

Pages: 54

 

 

Cela faisait longtemps que j’entendais parler des Cahiers d’Esther et c’est avec curiosité que je me suis lancée dans la lecture de ce premier volume. Histoires de mes 10 ans m’a été offert à Noël et j’ai pris le temps de le lire jusqu’à aujourd’hui en raison de la violence qui émane de chaque planche.

Quand je dis violence, il est question ici de violence dans la cour de récréation principalement, mais aussi dans le quotidien d’Esther, que ce soit avec sa famille ou ses ami(e)s. Et c’est un thème avec lequel j’ai vraiment du mal et qui malheureusement ne me fait pas rire. Alors bien entendu, ces bandes dessinées peuvent se lire à deux niveaux, et si on se contente du niveau littéral, on rira très certainement. Pour ma part, ça ne fonctionne pas car je n’arrive pas à rester détachée de ce que je lis ou vois… Ce qui fait que Les Cahiers d’Esther n’est clairement pas un titre pour moi. Par ailleurs, Esther est elle-même cruelle avec ses proches parfois, ce qui fait que je n’ai pas su m’attacher à elle.

En revanche je ne peux que souligner le réalisme qui se dégage de chaque planche, on sent que Riad Sattouf est attentif à la jeune fille qui lui raconte son quotidien, ses pensées, ses rêves et sait mettre en avant des histoires de cours de récré pour qu’elles soient accessibles à tout âge, n’hésitant pas à traduire le langage « jeune » ou à expliquer qui sont les stars de nos chères têtes blondes. Il montre les travers de l’enfance d’aujourd’hui, les problèmes d’éducation et ceux qui en découlent.

Je ne tenais pas particulièrement à faire lire cette BD à mes filles, mais Gabrielle a tout de même voulu essayé. Elle n’aura au final pas dépassé les trois premières planches. Elle a eu du mal avec le langage et n’a pas accroché aux historiettes de cette jeune héroïne de son âge.

 

Je m’appelle Esther et j’ai 10 ans. J’ai raconté 52 histoires vraies extrêmement intéressantes sur moi (ma famille, mes amis, ma vie, etc) à Riad Sattouf et il en a fait ce livre très réaliste avec des gros mots (merde – con – putain) parce qu’on parle comme ça nous les jeunes.

5 réflexions au sujet de « Les cahiers d’Esther – Histoires de mes 10 ans »

    1. et bien justement je ne suis pas sûre que le public visé soit si jeune… après tout cette bande dessinée est publiée dans les colonnes du Nouvel Obs, qui n’est pas un journal jeunesse.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s