Lecture offerte·roman jeunesse

truffe et machin

Auteur: Emile Cucherousset

Illustratrice: Camille Jourdy

Éditeur: MeMo

Collection: petite Polynie

Pages: 70

 

Il y a quelques semaines, je vous présentais La petite épopée des pions, un coup de cœur livresque et la découverte d’une collection, petite Polynie aux éditions MeMo. Forte de cette découverte, je n’en suis pas restée à ce titre et, comme je l’avais promis à mes filles, je me suis procurée un autre titre de la collection. Elles l’ont lu de leur côté (plusieurs fois) mais tenaient à ce que je leur en fasse la lecture à voix haute pour voir ma réaction.

Truffe et Machin est un recueil de trois nouvelles qui nous conte les aventures de deux frères lapereaux à l’imagination débordante. Lorsqu’ils s’ennuient, ils partent en quête d’idées, chassent leur ombre ou recherchent leurs dents perdues. Cette imagination, couplée à leur caractère espiègle, transportent littéralement le lecteur dans l’enfance. Plein d’entrain et de courage, Truffe et Machin nous font vivre des aventures invraisemblables et drôles où l’imagination prend toujours le dessus sur une réalité plus terre à terre où leur maman les attends pour dîner… parfois avec le sourire. Irrésistible!

Emile Cucherousset signe un titre merveilleux sur l’enfance et ses plaisirs; le texte est riche et drôle, entre jeux de mots et dialogues cocasses il y a de quoi rire à toutes les pages. Ces histoires sont par ailleurs enrichies des illustrations de Camille Jourdy, dont le trait, bien que précis, nous plonge immanquablement dans l’enfance de part ses rondeurs et les expressions des deux frangins.

« Truffe fait un incroyable vol plané. Son ombre rapetisse à mesure qu’il s’élève dans les airs, puis elle s’allonge quand il se rapproche du sol. Quand il retombe face contre terre, son ombre est emprisonnée sous lui. »

« Première possibilité la plus plausible: nous ne trouvons pas les dents parce qu’elles ont été capturées par un animal cruel du genre… marcassin. »

Aujourd’hui, Truffe et Machin, les frère lapins, sont à court d’idées, en panne totale d’aventures. Pas une bêtise à l’horizon. Alors, le long de la voie ferrée, ils attendent patiemment qu’une idée de folie, comme attraper son ombre au lasso ou toucher son nez avec sa langue, surgisse. Mais rien n’y fait. La situation est très grave. Surtout, que Machin vient de faire oublier à Truffe un début d’idée, à cause de son estomac qui crie, comme toujours, famine. Sauf à espérer un miracle, l’ennuie les attend dans leur terrier grand comme une boîte à sardines. Quand, soudain, Truffe aperçoit un truc phosphorescent tapi sous un roncier. Il en est certain, il a retrouvé son idée royalement lumineuse. Truffe et Machin n’ont plus qu’à l’attraper. Mais l’idée du siècle a des ailes et est bien décidée à faire l’andouille volante.

4 réflexions au sujet de « truffe et machin »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s