Lecture à voix haute·roman ado·roman jeunesse

La Fontaine, En vers et contre tout!

Auteur: Sylvie Dodeller

Éditeur: l’école des loisirs

Collection: medium poche/supermax

Pages: 109

 

 

La Fontaine, En vers et contre tout! est le titre que les filles ont reçu pour le mois d’avril avec leur abonnement à l’école des max. J’avais prévu de le leur lire à voix haute mais c’est Gabrielle qui s’est lancée. En effet, elle avait commencé à le lire de son côté, et enchantée de sa lecture, elle voulait la partager avec sa sœur et moi. C’est avec un plaisir non feint qu’elle nous a donc fait la lecture et nous a entraîné dans les pas de Jean de la Fontaine, à la découverte de cet artiste dont nous ne connaissions que les fables.

Sylvie Dodeller retrace la vie de la Fontaine, des bancs du collège municipal de Château-Thierry à sa mort, en passant par ses amitiés avec Charles Perrault, Molière ou encore Boileau, l’animosité de Louis XIV et bien entendu l’écriture de ses célèbres fables, inspirées d’Ésope. On y découvre un homme certes intelligent, mais surtout un brin étourdi, libertin, dépensier et peu soucieux du quand dira-t-on. Le texte est par ailleurs léger, dynamique et drôle, ce qui en rend la lecture fort agréable autant pour l’enfant que pour l’adulte.

« Un jour, ils lui rappellent qu’il est bel et bien marié, et qu’il serait bon qu’il rende visite à sa femme Marie. […] Le domestique, qui visiblement ne le connait pas (c’est dire s’il vient souvent), lui répond qu’elle est à l’église. Qu’à cela ne tienne, Jean de La Fontaine se rend alors chez un voisin […] Au matin du troisième jour, Jean de La Fontaine, qui semble avoir totalement oublié l’objet de sa visite, reprend la voiture publique, qui le ramène à Paris comme si de rien n’était… »

En fin de volume, l’auteur propose quelques réponses supplémentaires pour pousser plus loin la découverte de cet illustre fabuliste, ainsi qu’une rapide présentation du travail d’illustrateur dont celui de l’incroyable Gustave Doré.

©Gustave Doré

Jean de La Fontaine, ce nom vous dit quelque chose? Bien sûr, vous pouvez réciter quelques(uns de ses vers, voire des fables entières: La Cigale et la Fourmi, Le Corbeau et le Renard… Mais l’homme? Ou plutôt « le bonhomme », comme l’appelaient ses amis? Il n’a publié ses fables qu’à quarante-sept ans et c’est d’abord rendu célèbre grâce à ses contes pour adultes. Il aimait le vin, les femmes, le jeu et par-dessus tout la poésie. C’était un mauvais père,un piètre mari, mais un ami fidèle surtout avec les réprouvés et les bannis. Il ne fréquentait ni la cour ni Versailles, et Louis XIV ne le portait pas dans son cœur. Jean de La Fontaine, l’un des plus grands poètes français, reste pour beaucoup d’entre nous un illustre inconnu! 

4 réflexions au sujet de « La Fontaine, En vers et contre tout! »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s