IEF·Visites/Sorties

Sorties – Décembre 2018

Voici venu le temps de faire le bilan de nos sorties de décembre. J’aimerais avoir plus de temps pour parler des spectacles que nous avons vu au moment où… mais il me faudrait des journées de 36h. Décembre s’achève et avec lui l’année 2018. Une année qui fut très riche en sorties, découvertes mais également en rencontres, en connaissance de soi. Les filles ont beaucoup grandi ces derniers mois, elles osent dire qui elles sont et ce qu’elles aiment ou non. Je n’impose plus les choses, je leur demande leur avis et je fais en fonction de leur choix à chacune, dans la mesure du possible pour les contenter toutes les deux. Ce n’est pas toujours facile mais nous y parvenons. Voici donc le bilan de nos sorties de décembre 2018!

Goûteurs de Livres

Nouveau rendez-vous aux Goûteurs de Livres qui s’est avéré un fiasco complet pour Gabrielle. Déjà peu enchantée à l’idée de se rendre avec sa sœur – oui Juliette avait envie de découvrir cette animation – à une activité qu’elle considère comme sienne, Gabrielle a ensuite été fort déçue de la qualité de l’animation.  Non que l’activité ne lui plaisait pas, au contraire, mais plus le déroulement de celle-ci. Prévu pour tenir sur trois séances, il était question d’écrire une histoire sur le thème de Noël. La bibliothécaire a constitué des groupes en prenant soin de séparer mes filles espérant les aider à s’intégrer dans le groupe. Mais Gabrielle est tombé dans un groupe pris en charge par un stagiaire (élève de 3é).  Les demoiselles devaient donner des idées pour leur histoire et lui devait compiler le tout à l’écrit sauf qu’il a fait un peu trop de zèle et a pris l’initiative d’écrire lui-même histoire. Si les autres jeunes filles n’ont rien trouvé à dire, cela a fortement déplu à Gabrielle qui n’a pas hésité à le lui dire… et a fini par se retrouver seule à une table à écrire sa propre histoire. Après coup, la bibliothécaire m’a dit que sa chef lui a dit qu’elle aurait du sortir le stagiaire mais en même temps, c’est tellement rare de les voir investi dans leur stage de 3é, qu’elle n’avait pas à coeur de tuer son enthousiasme… Ca se comprend! Cette animation se déroule dans un quartier sensible de la ville et les bibliothécaire ont un rôle multiple car elle gère aussi l’aide aux devoirs ou soutien scolaire, l’éducation… bref compliqué mais ça a dégoutté ma demoiselle qui n’est pas sûre de vouloir y retourner. Par ailleurs, à partir de janvier, cette animation passera du mercredi au samedi et nous sommes moins disponibles ce jour-là donc nous verrons si c’est encore possible pour nous. Et puis il semblerait que la même animation pourrait voir le jour dans un autre quartier donc avec un peu de chance… 

Visite/Atelier « 6 pattes – 1000 formes: les insectes »

J’organise peu de sorties car gérer les groupes et tout ce qui avec n’est pas toujours simple… surtout l’aspect financier soyons franches! Mais j’avais envie depuis un moment déjà de proposer les ateliers pédagogiques du Musée d’Histoire Naturelle de Lille à mes filles. Pour ce faire il fallait constituer un groupe donc j’ai bloqué trois dates pour trois ateliers pour trente personnes et je ne regrette pas d’en avoir pris l’initiative car c’était vraiment de qualité.

Atelier de qualité durant lequel l’animateur a discuté, échangé autour des insectes avec les enfants. Assis face à un grand tableau blanc, les enfants, âgés de 8 à 15 ans, sont invités à exprimer tous les mots qui leur viennent concernant les insectes. Afin de valider les informations, ils sont ensuite invités à observer des insectes vivants ou morts pour vérifier les idées avancées. Grâce à cela ils ont pu déterminer si les mots concernaient tous les insectes ou seulement certaines catégorie. Après quoi ils sont passés à une classification insectes/arachnides, organisation du cycle de vie du papillon, associer des cartes insectes à un appareil buccal et à sa fonction (ex : trompe du papillon+ paille + suceur) et enfin associer des cartes d’insectes avec leur patte et leur fonction (ex : criquet + patte + sauter). Il a aussi été question d’adaptation à son environnement, de camouflage, de reproduction, d’alimentation… PASSIONNANT ! L’atelier était ponctué de ballade dans le musée près des vivariums.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’atelier s’est conclu par des remerciements et des félicitations sur le groupe dynamique, sympathique; et comme le soulignait un prof de SVT qui nous suivait, un peu en retrait, un groupe à la participation massive bluffante. Ce n’est pas tant les connaissances individuelles mais communes qui nous ont tous impressionnées. L’hétérogénéité des âges est une richesse incroyable! L’animateur était tellement content de notre groupe qu’il n’a cessé de dire « je pousse car vous êtes bons » et qu’il a déjà relevé nos prochaines dates pour refaire un atelier avec nous qu’il veut personnalisé et plus poussé que ce qu’il fait d’habitude pour pimenter les choses. 

Tell me an… historia por favor¡

Au nombre de quatre par an, ce temps de lectures en anglais et espagnol était le dernier de l’année. A snowy day, Un dia de nieve, Un jour de Neige était le thème des lectures proposées. C’est un moment toujours agréable et particulièrement calme cette fois-ci. Nous étions dans un quartier où nous allons rarement et l’ambiance était fort agréable. Toujours très apprécié, le petit jeu qui vient conclure la séance, cette fois un jeu de memory sur le thème de Noël.

Festival les Petits Pas

Dans le cadre du Festival Jeunesse « Les Petits Pas » nous avons assister à deux spectacles très différents l’un de l’autre mais qui nous ont fait forte impression. Le premier est un duo gestuellement burlesque, le second un spectacle de danse contemporaine.

Stoïk

Programmé à l’Espace Gérard Philippe de Wasquehal, Stoïk est un spectacle humoristique interprété par Clémentine Rouzier et Brian Heminot de la Compagnie Les Güms (Rennes). L’objectif était principalement de faire rire et on peut dire que c’est réussi. C’est la différence de taille entre les deux acteurs qui crée l’humour et les situations compliquées que ça peut engendrer. Les enfants s’y retrouvent parfaitement, confrontés quotidiennement à un monde pensé par et pour les adultes. Ça frise parfois le vulgaire avec un humour plus pipi-caca mais ça amuse les enfants même si on entend parfois un « beurk » dans le fond de l’assistance. Mais dans l’ensemble c’était drôle et nous avons passé un moment agréable. Par ailleurs le final en chanson (à écouter dans le teaser ci-dessous) est absolument irrésistible. L’actrice ne s’arrêtent plus et finit par quitter la scène pour se promener dans le public, empruntant en sac par ici, un manteau par là. A découvrir en famille!

Hocus Pocus

Le même jour, mais en soirée, nous étions à Lambersart, Maison Folie Beaulieu, un site magnifique de part son architecture qui lui donne une allure de conte de fée. Les filles ont eu un « oooh » d’émerveillement en arrivant sur les lieux, trouvant la maison proche de celle en Pain d’épices d’Hensel et Gretel. Ce spectacle jouait sur un espace restreint, un cadre entre deux néons, brouille les perceptions du public qui assiste au travail incroyable des deux danseurs contemporains, Philippe Chassun et Mickaël Henrotay-Delnaunay. Impressionnants, ils ont su charmer le public par leur complicité apparente et la magie qui se dégage du spectacle: voler comme un oiseau, traverser les nuages, tomber dans le vide, vivre sous l’eau, croiser un monstre, s’égarer dans un labyrinthe ténébreux… Leurs aventures tiennent du rêve et du fantastique. La magie opère, le public acclame la prestation incroyable, magique et onirique des danseurs. Hocus Pocus est un véritable voyage initiatique dans l’imaginaire de l’enfance!

A la fin de la représentation, les artistes se tiennent à disposition de ceux qui souhaitent découvrir leur incroyable machine et répondre aux questions. Certains préfèrent partir pour garder un peu de magie mais nombreux sont les admirateurs captivés et désireux d’en savoir plus. Pour nous c’est un énorme coup de cœur ❤

 

Let’s Play

De retour à la médiathèque pour le Let’s Play, des jeux en anglais. Il faut avouer que le mois de décembre n’était clairement pas propice aux animations de la médiathèque car une fois de plus nous nous sommes retrouvées dans la médiathèque de Tourcoing que nous aimons le moins. Plus qu’une médiathèque, c’est un véritable lieu de vie pour les enfants de ce quartier et leur famille. Il y un brassage énorme de personnes, beaucoup d’enfants et donc énormément de bruit. Difficile pour ma petite hypersensible de supporter les cris incessants et l’ambiance générale qui se dégage de ce lieu. Par ailleurs, les jeux proposés étaient exactement les mêmes que le mois dernier et, s’ils ont permis aux filles de réviser le vocabulaire appris jusque là, elles ont pris moins de plaisir à y jouer. Une petite nouveauté aurait clairement été un plus. J’avais amené une autre enfant instruite en famille avec nous (maman coinçait à la maison avec un petit malade) et elle s’est assez rapidement désintéressée de l’animation qu’elle avait pourtant adoré les fois précédentes. Donc au final nous sommes assez d’accord pour dire que le lieu n’est pas idéal et qu’un besoin de faire tourner les jeux est important également.

Patinoire de Noël

Nous devions nous rendre sur Lille pour un spectacle en soirée. Comme c’était le dernier jour avant les vacances scolaires, nous en avons profité pour découvrir les illuminations de Noël et surtout pour aller à la Patinoire de Noël installée sous la merveilleuse verrière du grand hall du Palais de la Bourse. C’était la première fois qu’elles patinaient et le revêtement synthétique est idéal pour débuter car bien moins glissant que la glace. Elles ont eu la patinoire pour elles deux pendant une bonne demi-heure avant qu’une autre famille les rejoigne. Expérience incroyable pour elles et pour nous qui avons profiter de ce lieu enchanteur aux décors féeriques.

 

Le Carnaval des Animaux

Après la patinoire, direction la Grande Salle du Théâtre du Nord situé sur la Grand Place lilloise. Je suis toujours impressionnée par l’accueil réservé aux familles: sur des tables du matériel invite les enfants à dessiner pour s’occuper durant l’attente qui précède l’entrée en salle. Cela apaise énormément les enfants qui arrivent plus posés devant la scène. Revisiter par Albin de la Simone, Le Carnaval des Animaux de Saint-Saëns devient un spectacle surprenant réunissant un quatuor et une conteuse. C’est minimaliste, coloré et original! En effet le spectacle prend la forme d’une enquête fabuleuse dont l’objectif est de résoudre le mystère de l’évasion des animaux; nous assistons à une histoire farfelue qui laisse énormément de place à l’imagination. C’est drôle, entraînant et moderne! Nous avons vraiment vécu un grand moment.

Théâtre « Les trois spectres de Scrooge »

Dernier spectacle de l’année auquel Juliette n’a pas voulu assister pour la très simple raison que le célèbre Christmas Carol de Charles Dickens lui fait très peur. J’y suis donc allée avec Gabrielle qui était ravie de m’avoir pour elle seule. Plus qu’un spectacle, on assiste ici à une lecture. Mais attention, pas n’importe quelle lecture car l’acteur/conteur, Dominique Sarrazin, se présente comme Dickens lui-même. Installé dans un grand fauteuil, un gros livre à la main, il entre dans le récit avec passion; incarnant tous les personnages, il fait toutes les voix, faisant rire ou terrifiant les enfants de sa voix tonitruante qui remplit la salle. Quelle prestance! Les décors sont minimalistes: une estrade, un porte-manteau, un gros fauteuil, un livre et trois lampes. En arrière plan, le lourd rideau noir tiré sert d’écran pour des projections fantomatiques ou des paysages… L’ambiance est intime, les spectateurs sont peu nombreux (une trentaine?), assis en arc de cercle sur deux rangs à moins de deux mètres de la scène, le silence règne, seul un petit rire retentit à l’occasion… à droite ou à gauche… mais les enfants restent accrochés à leurs parents et écoutent attentifs jusqu’au dernier mot du conteur. Et la final arrive, la magie de Noël opère, les applaudissements sont assourdissants. Le public est conquis, et nous avec lui.

Exposition Niki de Saint Phalle

En ce dernier dimanche de l’année nous avons pris la route vers Mons – Belgique (un peu moins d’une heure de trajet) pour voir l’exposition sur Niki de Saint Phalle qui se tenait au BAM. Rétrospective de l’oeuvre de l’artiste de ses premiers tableaux dans les années 1950 à son Champignon magique en 1989 en passant par les Tirs, les femmes dans la société, les Nanas au pouvoir sans oublier les Skinnies. Le décalage des Nanas avec ses travaux précédents est saisissant; on passe d’un travail sombre et ultra-pessimiste qui mêle peinture et collage de tout un tas de « trucs » plus ou moins étranges mais qui évoquent souvent la douleur voir la mort, à des sculptures colorées, lisses et en rondeurs qui célèbrent les femmes et la vie. Les filles et leur frère ont été très impressionné par l’avant Nanas, ils ont ressenti la douleur et la noirceur qui s’en dégage et, même si certaines pièces leur ont plu, ils appréhendaient un peu la tombée du jour et les cauchemars qu’ils pourraient avoir. De mon côté j’ai trouvé très intéressant de suivre l’évolution de l’art de cette artiste engagée dans la lutte pour les droits des femmes. J’ai ressenti beaucoup de douleur aussi, de peur, d’angoisse mais également beaucoup de beauté, d’amour… L’art illustre l’âme de la personne et devient ici une forme de thérapie! Après le musée, la visite se poursuit hors-les-murs, des œuvres ayant été placés dans trois lieux de la ville: le jardin du BAM, le parc du Beffroi et le jardin du Mayeur.

2 réflexions au sujet de « Sorties – Décembre 2018 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s