Lecture à 2 Voix·roman jeunesse

La potion magique de Georges Bouillon

George’s Marvellous Medecine

Auteur: Roald Dahl

Illustrateur: Quentin Blake

Traductrice: Marie-Raymond Farré

Éditeur: Gallimard Jeunesse

Collection: Folio Junior

Il y avait longtemps que je n’avais pas lu Roald Dahl et je dois dire que ce petit roman ne m’a pas autant plu que les autres titres lus précédemment.

J’ai aimé la première partie, complètement décalée, durant laquelle on découvre Georges et son exécrable Grand’ma, et surtout la préparation de la potion et la découverte de ses effets. Mais la deuxième partie m’a laissée sur le côté. En effet, l’humour mordant de Roald Dahl disparaît dès que les parents de Georges entrent en scène, le père en tête, qui ne voit que le profit que l’invention de son fils pourrait lui apporter. On peut y voir une dénonciation de l’agriculture de masse et de l’élevage intensif mais est-ce vraiment le message que l’auteur souhaitait véhiculer? Car après tout, Roald Dahl est un auteur qui met l’enfance au cœur de ses histoires avec tout ce qu’elle apporte d’ingéniosité et de créativité…

Lu à 2 voix avec Juliette qui a beaucoup aimé l’humour et le côté « magie ».

La plupart des grand-mères sont d’adorables vieilles dames, gentilles et serviables. Hélas, ce n’est pas le cas de la grand-mère de Georges! Grincheuse, égoïste, elle ressemble à une sorcière et elle a des goûts bizarres: elle aime se régaler de limaces, de chenilles… Un jour, alors qu’elle vient une fois de plus de le terroriser, Georges décide de lui préparer une potion magique. Une potion aux effets surprenants… et durables!

Lecture à 2 Voix·roman ado·roman jeunesse

Lady Happy

Lady Happy und der Zauberer von Ukerewe

Auteur: Hermann Schulz

Traductrice: Rose Labourie

Éditeur: l’école des loisirs

Collection: neuf (maximax)

Pages: 256

Ukerewe, lac Victoria, la vie de Sam et ses copains semble toute tracée, il ne s’y passe jamais rien et le travail manque. Ils trompent l’ennuie à bord d’une carcasse de voiture et font des plans qui, ils le savent très bien, n’aboutiront jamais. Leur rêve est pourtant assez simple: aller assister à un concert de rock sur le continent mais les possibilités de se faire de l’argent sont inexistantes. Lorsque Papis, un nouvel élève, leur suggère d’écrire un livre, il ne convainc personne. Mais l’idée semble pourtant germer en Happy Ulisa, la cousine de Sam, qui se lance en quête d’informations sur le père de Papis, commissaire de police trop propre pour être honnête à ses yeux. Les trois amis, Sam, Papis et Happy, se retrouvent alors plongés au cœur d’une aventure historique passionnante.

Hermann Schulz, auteur de Mandela et Nelson (récompensé par le Prix Sorcières en 2012), nous entraîne en Tanzanie où trois enfants mènent une enquête captivante à la recherche d’un trésor disparu. Si Sam est le narrateur du récit, Happy en est le personnage le plus coloré et le plus intéressant à suivre. Sa vivacité d’esprit et sa personnalité pétillante en font une héroïne captivante; intelligente et astucieuse, elle mène la barque et pousse des recherches approfondies pour lever le voile qui dissimule une histoire touchante et un pan mystérieux de l’Histoire (inventée?) de leur pays.

Lu à 2 Voix avec Gabrielle qui a trouvé que l’histoire souffre de longueurs et manque d’action. Elle n’a pas été séduite par les personnages ou leurs aventures. 

Quand on vit dans un trou perdu au milieu d’une île, on a envie d’en sortir. Sam et ses copains rêvent d’assister à un concert de rock sur le continent, à Dar es-Salaam ou à Zanzibar. Mais, pour cela, il leur faut de l’argent. Or, c’est bien simple, à Ukerewe il n’y en a pas… Le nouvel élève de la classe, Papis, leur suggère d’écrire un livre, avec une bonne histoire, qui se passerait sur l’île. Peu convaincu, Happy Ulisa, la cousine de Sam, préfère chercher ce que manigance Papa Dieng, le commissaire venu du Sénégal. Est-il vraiment en vacances, comme il l’affirme? Est-il sur la piste d’un trésor ou d’une vieille affaire non résolue? La voilà, la bonne histoire!

Lecture à 2 Voix·roman jeunesse

Le Journal de Gurty – Vacances en Provence

Auteur/Illustrateur: Bertrand Santini

Éditeur: Sarbacane

Collection: Pépix

Pages: 141

 

Dans ce premier tome, Gurty et son maître Gaspard partent en Vacances en Provence et c’est avec plaisir qu’ils retrouvent leur maison de vacances après un long trajet en train. Les situations cocasses et la simplicité de pensée de Gurty sont à se tordre de rire. Les réflexions simplistes et la logique élémentaire de la petite chienne amènent autant de rires que de réflexions sur le monde et l’importance que l’on attache aux choses du quotidien. Car si Gurty aime à retrouver les odeurs de sa maison de vacances ou les senteurs du jardin ou du marché, elle n’en reste pas moins une chienne qui laisse sa trace partout où elle passe, aime le poulet rôti autant que Gaspard, aime jouer avec sa copine Fleur ou courir après le chat Jean-Jacques. C’est donc avec beaucoup d’humour, de poésie voir de sarcasmes que Gurty nous raconte ses vacances.

Bertrand Santini signe un roman jeunesse drôle, poétique où douceur et répliques mordantes se mêlent avec délice sous nos yeux de lecteurs amusés. A lire seul ou en famille pour la plaisir de lire et de rire!

Lu à deux voix avec Juliette (9 ans)

Comme nous empruntons Le Journal de Gurty à notre médiathèque, nous sommes dépendantes des disponibilités et donc ne lisons pas les volumes dans l’ordre. Mais quelle importance! Nous apprécions et nous amusons tellement avec la petite chienne Gurty que nous aurons sans aucun doute l’occasion de les relire dans l’ordre voulu (ou pas d’ailleurs) à un autre moment, car il ne fait aucun doute que cette série rejoindra notre collection à un moment ou un autre.

 

Quand j’étais petite, je croyais que je m’appelais « Arrête ». Mais c’était parce qu’on me criait tout le temps « Arrête! ». Maintenant, je sais que je m’appelle Gurty, et tant mieux: c’est plus joli.

Lecture offerte·roman ado·roman jeunesse

Sherlock, Lupin & Moi, 1: Le Mystère de la Dame en Noir

Sherlock, Lupin & Io, Il Trio della Dama Nera

Auteurs: Pierdomenico Baccalario et Allesandro Gatti

Illustrateur: Iacopo Bruno

Traductrice: Béatrice Didiot

Éditeur: Albin Michel Jeunesse

Pages: 288

Sherlock, Lupin et moi est la rencontre improbable entre Sherlock Holmes, Arsène Lupin et Irene Adler, adolescents particuliers, qui font connaissance sur les remparts de Saint-Malo durant l’été 1870. L’amitié s’installe très rapidement et lorsqu’un cadavre est retrouvé sur la plage, ils s’unissent pour tenter de résoudre le mystère de sa mort… ce qui n’est qu’une façon de tuer le temps prend rapidement la tournure d’une enquête policière dans laquelle les trois héros côtoient les dangers avec courage et un sang froid exemplaire.

Premier volet d’une série qui en compte déjà cinq (le tome 6 sort en janvier 2019), Le Mystère de la Dame en Noir est un roman policier à destination d’un public jeunesse mais qui devrait également plaire aux fans du genre qui recherchent une lecture facile. Le trio Sherlock, Lupin, Adler fonctionne bien et les auteurs ont su garder ce qui fait la force et le caractère de chacun en allégeant le trait, les rendant crédibles au vu de leur jeune âge.

L’écriture est agréable et ne manque pas de rythme; le récit se veut vivant, drôle et riche. Si le contexte policier est bien dépeint, il n’est jamais oppressant ce qui rend ce roman accessible aux jeunes lecteurs dès 9/10 ans, qui souhaitent se lancer dans le genre policier sans se faire peur.

Lu à voix haute.

Eté 1870, Sherlock Holmes, Arsène Lupin et Irene Adler font connaissance à Saint-Malo. Les trois amis espèrent profiter de leurs vacances en bord de mer, mais le destin en a décidé autrement. Un corps s’est échoué sur une plage voisine et les trois camarades se retrouvent au beau milieu d’une enquête criminelle. Un collier de diamants a disparu, le mort semble avoir deux identités et une sombre silhouette rôde, la nuit, sur les toits de la ville. Trois détectives ne seront pas de trop pour résoudre l’énigme de Saint-Malo!

IEF·Visites/Sorties

Sorties – Octobre 2018

Octobre a été un mois très riche en sorties et visites divers. Que ce soit en famille ou avec le groupe de familles non-sco, nous avons fait de belles sorties/visites/ateliers durant lesquelles nous avons partagé, échangé, appris tout un tas de choses passionnantes.

L’ultime Offensive

Dans le cadre du Centenaire 14-18, les Prés du Hem, un parc « nature » de la Métropole Lilloise, et le Collectif France 40 présentaient une reconstitution incroyable, un voyage temporel à la découverte de la vie dans les camps militaires durant La Grande Guerre. Evènement à grande échelle : découverte de la vie dans les camps français et anglais : démonstrations de revues militaires, visite du poste de secours, présentation de chars et démonstration de tirs (canon, mitraillette). Nous avons été particulièrement impressionnés par les tirs au canon, très bruyant. Nous n’en avons entendu que 4 ou 5 mais c’était très difficile de soutenir le bruit, même en se bouchant les oreilles ; quand on sait que les artilleurs pouvaient tirer vingt coups à la minute, ça nous fait craindre pour leur audition. Et en effet, le présentateur nous a dit qu’ils finissaient souvent leur journée les oreilles saignant et qu’il n’était pas rare que les canons fondent également…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A la croisée des Mondes

Superbe découverte de l’histoire de l’Hospice Comtesse de sa création à sa conversion en musée. Visite faite dans le cadre du mois à l’accessibilité culturelle, nous avons eu le plaisir de participer à cette visite sensorielle qui, outre la vue, nous a permis d’utiliser nos autres sens : le goût à travers une dégustation, le toucher sur des lutrins tactiles, l’odorat autour de fioles mettant en avant les simples utilisés en médecine, mais aussi l’ouïe grâce à des intermèdes musicaux interprétés par le duo Eznaya, composé de Zina Medjkoune au chant et de Jehan Saison au violoncelle. Chants espagnol et arabe, musique italienne nous entraînent dans un merveilleux voyage musical.

Land Art (avec le CPN)

C’est par une magnifique journée que nous nous sommes retrouvés dans la forêt de Raismes, à La Mare à Goriaux pour une promenade automnale des plus agréables ou chacun a pu remplir son panier/sac de petits trésors de la nature en vu d’en faire une œuvre éphémère, une œuvre de land art.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Let’s Play

Animation qui se tient à la médiathèque de Tourcoing une fois par mois environ. 1h30 de jeux pour aborder des notions d’anglais de façon simple et ludique : chiffres, couleurs et noms d’animaux. Beaucoup de plaisir lors de cette rencontre avec des enfants d’âges divers autour d’une table, animée par deux animateurs passionnés.

Safran de Lille

Accueillis par une gentille et dynamique cultivatrice, nous entrons sur les lieux du Safran de Lille où notre petit groupe se joint à un groupe de dames du troisième âge. Présentation enjouée des cultures et de la fleur de crocus, de l’histoire de la safranière ; comparaison du safran à de faux safrans (barbe de maïs, pétales de carthame…) ; le temps de travail, la surface de culture, la récolte et le poids de safran récolté (1g = 450 fleurs). Vient enfin le temps de faire une dégustation de produits safranés : madeleines, confitures en tout genre, sirop de sureau safrané. Enfin nous nous rendons au bord du terrain de culture où les enfants sont invités à tester la cueillette à la main, entre deux ongles.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le Violoncelle Poilu

Spectacle de théâtre musical proposé par l’Atelier Lyrique de Tourcoing qui s’intègre dans les commémorations du centenaire de la fin de la Grande Guerre. Sur un texte de Hervé Mestron (publié aux éditions Syros – collection Tempo), Le Violoncelle Poilu s’inspire de l’histoire vraie de Maurice Maréchal et de son violoncelle qui devient ici la voix de la connaissance, de la musique, de l’humanité et de l’inhumanité. L’interprétation incroyable de Thomas Lambdo nous a beaucoup touché.

Tell me an… historia, por favor

Evénement mensuel qui se tient également à la médiathèque de Tourcoing, Tell me an… historia, por favor est un moment de lectures offertes en anglais et en espagnol. Le premier rendez-vous de l’année se tient dans le cadre de la Nuit des Bibliothèque dont le thème est la cuisine, l’alimentation, aussi nous ne sommes pas surprises sur les textes proposés vont également dans ce sens. C’est l’occasion de découvrir les noms de fruits et légumes mais aussi de douceurs, viande et autres boissons. L’échange et la convivialité de ce rendez-vous sont forts appréciés des enfants qui en redemandent.

Les bambous septentrionaux

Plus qu’une présentation, la visite a surtout consisté en une grande et belle balade sur la propriété et en un petit temps de découpe de bambou. Journée bien agréable, soleil et température estivale. Super après-midi en nature très appréciée des enfants.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La Trousse aux Frousses

Théâtre d’objets : La boutique Ducoin c’est une histoire de famille ! Gédéon Ducoin range le rayon des fournitures scolaires. C’est son domaine, il trie et aligne les affaires scolaires depuis des années. Un jour il retrouve une gomme… la même gomme qu’il avait quand il était petit… Et nous voilà partis avec Gédéon dans un univers de poésie, de peurs, de rires et d’un brin de folie !

Si l’interprétation a su conquérir les enfants, j’ai pour ma part surtout apprécié le théâtre d’objets, la mise en scène et l’exploitation des objets, des sons et de la lumière était vraiment intéressante. Le message de ce spectacle était lié à l’importance de l’individualisme dans l’éducation des enfants et la construction de leur moi intérieur…

Fêtes des Lumières

Rendez-vous au parvis Saint-Germain de Mouvaux pour le traditionnel défilé des allumoirs. Munis de leurs lampions, les enfants assistent à une déambulation artistique proposée par la compagnie La Boussole. Perchés sur leurs échassiers de lumière les artistes nous ont emmener dans un univers de poésie et de douceur…Jusqu’au cœur de ville où fut tiré un feu d’artifice. Pour l’occasion les filles avaient fabriqué un lampion et nous avions abordé l’histoire des allumoirs, tradition régionale.

Fête de la Sorcière

Grand événement qui se tient tous les ans au Musée de Plein Air de Villeneuve d’Ascq et qui réunit tout un tas d’animations, de comédiens et autres artistes. Nous y étions pour la première fois mais il y avait tellement de monde que nous avons à peine pu en profiter. Au final, la seule animation qui nous a plu est la démonstrations de Quidditch suivie d’une initiation.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Atelier de fabrication d’instrument de musique

Partenariat entre la Médiathèque et l’Atelier Lyrique de Tourcoing et proposé en lien avec le spectacle Le Violoncelle Poilu, ce petit atelier permet aux enfants de se fabriquer un petit instrument avec du matériel mis à leur disposition: bambous, coquillages, élastiques, capsules de canette de bière etc… A la fin de l’atelier, l’animatrice improvise un mini concert avec les enfants afin de leur permettre de jouer de leurs réalisations.

Atelier de Tissage médiéval

Gabrielle voulait découvrir le tissage de galon et nous avons profité de cette animation proposée à Asnapio, parc de reconstitution préhistorique de Villeneuve d’Ascq, pour découvrir cette activité ancienne et qui revient à la mode. L’objectif était de se fabriquer un accessoire avec de la laine et un peigne à tisser. Gabrielle a choisi de se faire une couronne.

L’Europe des Lumières

L’Europe musicale était une réalité à l’époque baroque. Symbole de ces échanges, Bach rend hommage dans la Suite pour orchestre n°3 à la musique de cour française. Joyau dans son écrin, l’Aria a acquis une célébrité universelle. On retrouve le même cosmopolitisme dans le Concerto pour harpe de Boieldieu, écrit à Paris en 1801 dans un style viennois, interprété par Xavier de Maistre. Quant à la Suite des Boréades, ultime opéra de Rameau, elle fascine par ses accents romantiques, dans un discours débordant d’imagination et riche d’imprévisibles séductions.

Ce concert nous a été proposé par la prof de harpe de Gabrielle qui voyait là l’occasion de découvrir un artiste de renommé international, Xavier de Maistre. Son interprétation de l’oeuvre de Boieldieu nous a littéralement transcendés. Magique!

Festivités de clôture: Dragons

Serpent géant dans l’Antiquité grecque, reptile volant au Moyen-Âge, le dragon change d’apparence selon les époques et les pays. À travers de nombreux ateliers, nous tenterons de répondre aux inévitables questions qui se posent à son sujet : quand a-t-il eu des ailes? Depuis quand crache-t-il du feu? Pourquoi certains ont-ils plusieurs têtes?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il a fait si froid que nous n’avons pu rester plus d’une heure mais les filles en ont bien profité et ont pris le temps de faire deux ateliers chacune : fabrication d’un masque et calligraphie chinoise pour Gabrielle, réalisation d’un étendard et calligraphie chinoise pour Juliette.

Paris

Après tout ça, Gabrielle rêvait d’aller visiter Paris et j’avais donc réservé 2 jours et demi sur place pour aller dans les musées de son choix et voir quelques monuments (mais pas tant que ça). Dommage que ce fut pendant les vacances scolaires car il y avait vraiment beaucoup de monde. Mais bon c’est fait et elle est ravie de son séjour durant lequel nous avons vu les Jardins du Luxembourg, Le Louvre (galeries de la Grèce et de l’Egypte Antiques + La Joconde), Le Centre Pompidou, le Sacré Cœur, le Musée National d’Histoire Naturelle et le Jardin des plantes. C’était intense mais vraiment super sympa.