BD/manga

L’Atelier des Sorciers, tomes 1 et 2

Il y avait bien longtemps que je n’avais pas lu de manga. Celui-ci m’avait interpellé par sa couverture très « shojo » (jeune fille) et son histoire estampillée « seinen » (adulte). Quand Gabrielle est revenue de son club de lecture (qui se déroule à la médiathèque) avec les deux premiers volumes, je me suis lancée dans la lecture, une façon de vérifier que le contenu était approprié pour une enfant de neuf ans. Et je dois dire que c’est une bonne surprise!

L’histoire prend place dans un décor médiéval, un monde où chacun sait que la magie est innée, héréditaire et très secrète. Coco est une petite villageoise qui aide sa mère dans sa boutique de modiste; mais son grand rêve est de devenir sorcière… sa rencontre avec un sorcier va l’entraîner dans le monde de la magie après en avoir payé un prix bien lourd.

Ces deux premiers volumes sont accessibles à tous, l’auteur plante le décor et présente ses personnages et les bases de ce qui sera l’intrigue principale. Les dessins sont magnifiques, et l’histoire se veut dynamique et voilée d’un soupçon de mystère. On entrevoit un peu de suspens avec l’apparition de la Confrérie du Capuchon qui laisse présagée plein de choses pour la suite: de l’action, une bataille entre le bien et le mal peut-être…

Gabrielle, 9 ans, a adoré ces deux premiers volumes. Elle aime l’univers, la magie et les personnages. Petit coup de cœur pour le vers-pinceau, la petite créature kawaï (typique des shojo manga). Elle attend la suite avec une grande impatience.

L’Atelier des Sorciers est une petite surprise dans l’univers manga que j’ai longuement délaissé. Ces deux premiers volets sont très intéressants et ne manquent pas de créer l’attente d’un volume suivant en se clôturant par un cliffhanger. L’histoire est surprenante et le design en met plein les yeux.

Coco est une petite fille ordinaire vivant dans un village avec sa mère. Elle a toujours été fascinée par la magie, mais c’est un don rare que seules certaines personnes obtiennent à la naissance: les sorciers. Un jour, Coco rencontre l’un d’entre eux et le surprend à jeter un sort. Elle comprend alors la véritable nature de la magie et essayer de l’imiter… Mais elle va accidentellement utiliser une magie interdite!

On naît sorcier, on ne le devient pas. C’est la règle. Pourtant, Kieffrey a pris Coco sous son aile et a fait d’elle sa disciple: d’humaine normale, la voilà devenue apprentie sorcière! Kieffrey, Coco et ses trois camarades se sont rendus à Carn, petite ville de sorciers, pour acheter des fournitures magiques. Mais soudain, les quatre fillettes tombent dans un piège tendu par un mystérieux sorcier encapuchonné: elles sont coincées dans une dimension parallèle et doivent échapper à un dragon!

Une réflexion au sujet de « L’Atelier des Sorciers, tomes 1 et 2 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s