roman jeunesse

Les deux gredins

2gredinsTitre vo: The twits

Auteur: Roald Dahl

Illustrateur: Quentin Blake

Traductrice: Marie-Raymond Farré

Editeur: Gallimard Jeunesse

Collection: Folio Junior

Pages: 92

 

Quatrième de couverture:

La barbe de Compère Gredin est un véritable garde-manger, garnie des miettes de ses monstrueux festins: restes de spaghettis aux vers de terre, bribes de tartes aux oiseaux… un régal que Commère Gredin lui prépare chaque semaine. Mais voilà qu’une bande de singes acrobates va troubler les préparatifs du plat hebdomadaire…

Ce que j’en pense:

Compère et Commère Gredin sont deux êtres aussi dégoûtants qu’abjectes. Sales, malhonnêtes et cruels, ils prennent plaisir à des actes barbares. Leurs deux plus grands plaisirs étant de tuer les oiseaux pour en faire leur « tarte du mardi », et de dresser méchamment des singes en vue d’ouvrir un cirque « à l’envers ». Quand singes et oiseaux s’allient pour se venger, les deux Gredins ne sont pas au bout de leur surprises…

On retrouve les ingrédients habituels chez Roald Dahl: humour cynique et situations improbables, savant mélange d’imaginaire et de réalisme qui entraînent le lecteur dans un univers drôle et cocasse où l’absurde côtoie le burlesque pour notre plus grand bonheur.

roald-dahl

roman jeunesse

Anne… et la maison aux Pignons Verts

 

anne1

Titre vo: Anne of Green Gables

Auteur: Lucy Maud Montgomery

Traducteur: Henri-Dominique Paratte

Editeur: Presses de la Cité

Pages: 354

 

Quatrième de couverture:

Dans l’Île-du-Prince-Edouard, à l’est du Canada, Marilla, une vieille fille un peu acariâtre, vit avec son frère Matthew, également célibataire, dans leur domaine du village d’Avonlea. Se sentant vieillir, ils décident d’adopter un orphelin pour les aider dans les travaux de la ferme. Sur le quai de la gare, le petit garçon attendu se présente sous les traits d’une gamine de onze ans à la chevelure flamboyante, au visage moucheté de taches de rousseur, aux grands yeux pétillants et qui s’appelle Anne Shirley. La vie paisible de la maison aux pignons verts va s’en trouver totalement bouleversée, car Anne, éprise de romanesque, possède un don exceptionnel pour se placer dans des situations impossibles.

La plume magique de Lucy Maud Montgomery décrit avec bonheur la vie quotidienne d’une communauté canadienne au début du siècle et les aventures d’une petite fille gaie et insouciante au cœur gros comme ça.

Ce que j’en pense:

Séquence nostalgie en ce début d’automne, je me suis fait un cadeau en m’offrant l’intégrale de la saga d’Anne de Lucy Maud Montgomery, trouvée en occasion. Grand classique de la littérature canadienne, elle a été de nombreuses fois adaptée pour la télévision et la version de 1985, avec Megan Follows, a bercé mon enfance. J’ai lu les premiers volumes il y a quelques années mais c’est un réel plaisir que de m’y remettre et de pouvoir aller au bout des choses.

Anne Shirley n’a que onze ans quand elle arrive chez Marilla et Matthew Cutbert. Orpheline depuis ses trois mois, elle a été ballotté d’une famille à une autre chez qui elle s’occupait des enfants plus jeunes; elle n’a jamais reçu d’amour ou d’amitié et c’est pleine d’espoir qu’elle arrive sur l’Île-du-Prince-Edouard. Son optimisme et sa joie de vivre naturelle ont tôt fait de lui donner une place dans le cœur de sa nouvelle famille, de ses voisins et camarades de classe. Conquise par son imagination débordante et son grand coeur, Diana Barry devient immédiatement sa meilleure amie, celle avec qui Anne partage ses rêves les plus fous et ses espérances pour l’avenir. Seul Gilbert Blythe, le séduisant jeune homme qui fait craquer toutes les filles, ne réussira pas à gagner son amitié, sévèrement puni pour avoir osé prononcer les mots interdits « poils de carotte »…

Anne… La maison aux pignons verts est un roman d’une grande richesse culturelle et historique; l’auteur y retrace les mœurs d’une communauté insulaire au début du vingtième siècle: la vie agricole, l’école, les vêtements, l’église, la politique… Le roman est rythmé par les saisons au cours desquels sa jeune héroïne découvre des paysages divers mais toujours aussi beaux, elle y développe son imagination et des liens forts avec les gens mais aussi avec la terre qui deviendra son premier « foyer ». Lucy Maud Montgomery donne vie à une jeune fille attachante à laquelle il est facile de s’identifier de pars sa banale apparence et ses défauts profondément humains. Anne Shirley est une jeune fille vive, intelligente, pétillante qui ne peut laisser indifférent et avec laquelle on ne peut qu’espérer devenir une « âme sœur ».

jeterminece-que-jentreprends-2016

Uncategorized

Bilan Octobre 2016

bilan

Un mois d’octobre plutôt bien rempli si je compte tous les romans que j’ai en cours également. Cette période de vacances m’a par ailleurs permis de rattraper mon retard sur les billets – même si je ne suis encore une fois pas à jour :p La baisse des températures et le retour du mauvais temps nous tiennent d’avantage à la maison et la lecture nous occupe pas mal mes filles et moi-même. Il faut aussi que je trouve le temps de parler magazine, nous avons de nouvels abonnements cette année et j’ai envie de vous en parler, surtout d’un qui vaut vraiment le détour…

Je vous souhaite un Bon mois de Novembre!

Lectures jeunesse

abbeyroad1 apache pamplemousse2 broca pollyanna fillefin 2gredins

Album

mielpistache sirene

Manga

antoinette