roman

La jeune fille à la perle

filleperleTitre vo: Girl with a pearl earring

Auteure: Tracy Chevalier

Traductrice: Marie-Odile Fortier-Masek

Éditeur: Gallimard

Collection: Folio

Pages: 313

Date de publication: mais 2013

 

Quatrième de couverture:

La jeune et ravissante Griet est engagée comme servante dans la maison du peintre Vermeer. Nous sommes à Delft, au dix-septième siècle, l’âge d’or de la peinture hollandaise. Griet s’occupe du ménage et des six enfants de Vermeer en s’efforçant d’amadouer l’épouse, la belle-mère et la gouvernante, chacune jalouse de ses prérogatives. Au fil du temps, la douceur, la sensibilité et la vivacité de la jeune fille émeuvent le maître qui l’introduit dans son univers. A mesure sur s’affirme leur intimité, le scandale se propage dans la ville… Un roman envoûtant sur la corruption de l’innocence, l’histoire d’un cœur simple sacrifié au bûcher du génie.

Ce que j’en pense:

Suite à l’accident qui a coûté la vue à son père, ainsi que sa profession de céramiste, Griet est contrainte de devenir servante pour subvenir aux besoins de sa famille; bien que la labeur est difficile, Griet trouve rapidement du réconfort dans le temps qu’elle passe dans l’atelier de son maître, le peintre Vermeer.

Tracy Chevalier prend pour base le célèbre tableau du peintre hollandais Johannes Vermeer, La jeune fille à la perle, et invente la vie de cette illustre inconnue qui a posé pour l’artiste. Elle livre une histoire romanesque au cœur d’une société hollandaise du dix-septième siècle qui laisse peu de place à l’amour et enferme la femme dans un carcan rigide et peu flatteur. Véritable peinture artistique, les mots nous transportent au delà des époques pour nous faire ressentir la solitude de l’artiste et celle de sa servante pour qui il développe des sentiments ambiguës. Griet se retrouve plongée dans un monde inconnu où les servantes ne peuvent rien contre la volonté de leur maître. Confrontée à une étrange relation avec le peintre, subissant la jalousie de sa femme et les avances du mécène du maître, Griet fait face à la rigueur de la société qui lui laisse le choix entre une vie de servitude ou un mariage qui lui permettrait de mettre sa famille à l’abri.

Un très beau récit qui nous plonge dans l’art, apportant un regard passionné sur cette jeune fille à la perle.

8 réflexions au sujet de « La jeune fille à la perle »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s