album

Louve

louveAuteure/Illustratrice: Fanny Ducassé

Editeur: Thierry Magnier

Pages: 30

Date de parution: octobre 2014

 

Quatrième de couverture:

Un beau jour que Louve traquait le cèpe et le pied-de-mouton, des bruits étranges lui firent dresser l’oreille. Elle s’approcha à pas de loup, Tapie derrière un buisson, elle sentit son coeur se soulever, et ses yeux s’écarquillèrent…

Ce que j’en pense:

Louve est une jeune femme qui vit seule dans une cabane au fond des bois. Elle aime la nature et les animaux. Les renards la reconnaissent à sa chevelure aussi rousse que leur pelage. Mais Louve se sent parfois bien seule prisonnière d’un enchantement qui fait que sa chevelure s’enflamme dès qu’elle laisse ses émotions l’envahir. Un jour elle rencontre Loup, avec qui elle partage bien des points communs…

PB120001

Quel bel album! Le texte déborde d’émotions et de poésie, comme si Fanny Ducassé n’osait qu’effleurer les pages de sa plume légère emprunte de magie. Les dessins aux belles couleurs automnales sont de véritable oeuvres d’art riches en détails et dont la poésie s’accorde, dans une simplicité touchante, au texte.

album·masse critique

Balthazar et « Comment sont faits les bébés? »

balthazarbébésAuteure: Marie-Hélène Place

Illustratrice: Caroline Fontaine-Riquier

Editeur: Hatier jeunesse

Collection: Aide-moi à comprendre

Pages: 40

Date de publication: octobre 2014

 

Quatrième de couverture:

Pippa et Martin promènent leur petite soeur Cécilia.

« – D’où vient-elle? demande Cassandre.

– C’est papa et maman qui l’ont faite, répond Pippa.

– J’aimerais bien savoir comment sont faits les bébés! dit Balthazar.

– Ca, c’est facile, dit Martin, papa nous a tout raconté… »

Le merveilleuse aventure de la vie racontée par des enfants, avec leur sensibilité et leurs questionnements. Ce livre vous laisse libre d’approfondir certains sujets au rythme de l’enfant: faites-lui confiance, laissez-vous guider.

Ce que j’en pense:

C’est avec un plaisir non dissimulé que mes filles et moi-même avons retrouvé notre ami littéraire Balthazar et son doudou Pépin lors de l’opération de masse critique du mois d’octobre.

Divisé en cinq chapitres très joliement illustrés d’oeuvres d’art, ce titre répond à la question que se pose tous les petits « comment sont faits les bébés? » avec des mots vrais sans jamais choquer. Le texte est emprunt d’une douceur poétique très agréable qui m’a séduite.

« […] ils s’enlacent si fort, si fort, que leurs corps se fondent l’un dans l’autre. »

PB110012

Balthazar et « comment sont faits les bébés? » est un bel album documentaire où les enfants discutent entre eux du sujet et y répondent avec de bien jolis mots. Comme les autres titres de la série, celui-ci se veut éducatif et ludique avec des volets à soulever ou des tirettes. Les explications sont claires et précises, toujours aussi bien illustrées par Caroline Fontaine-Riquier et on y aborde même la question des jumeaux.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Un magnifique album à faire découvrir dès 4/5 ans pour accompagner l’enfant dans sa découverte de la naissance et du don de la vie, le plus bel acte d’amour qui soit.

 Je remercie Babelio et les éditions Hatier.

massecritique

 

 

album

La dictature des petites couettes

couettesAuteure/Illustratrice: Ilya Green

Editeur: Didier Jeunesse

Pages: 40

Date de publication: 1er octobre 2014

Ce que j’en pense:

Olga, Ana et Sophie se préparent pour défiler: jolies robes, couleurs et petites couettes exigées! Mais quand Gabriel et le chat veulent participer, pas question! Les garçons, ça peut pas être beau. Et pour se départager, si on organisait un concours de beauté?

Ce que j’en pense:

Olga, Ane et Sophie ont trouvé une grande malle pleine de vêtements, de quoi se déguiser et s’amuser pendant des heures. Mais rapidement Sophie entraine les autres dans la dispute pour savoir qui sera la plus belle. Les fillettes décident d’organiser un concours de beauté.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Gabriel qui jusqu’ici faisait du dessin, a bien envie de participer lui aussi mais il parait que les garçons ça ne peut pas être beau. Pourtant le chat et lui sont prêts à bien des efforts pour être acceptés dans ce jeu.

PB110004

Ilya Green signe un titre très intéressant sur les différences filles/garçons, abordant avec subtilité la question du genre et de l’égalité des sexes. Ses dessins sont toujours très beaux, emprunts de réalisme et d’imaginaire, riches en expressions et en couleurs. Un vrai bonheur pour les yeux.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Dans la même ligné que Marre du rose de Nathalie Hense, il est question de l’égalité des genres au travers d’un concours de déguisement et de clichés sur la mode et l’apparence physique, dans lequel les enfants pourront se reconnaître.

Chez nous ce fut l’occasion de discuter de la longeur des cheveux, l’une de mes filles ayant voulu une coupe courte et ayant subi les « on dirait un garçon » des camarades de classe. Une des richesses de l’humanité ce sont les différences; inculquer cette idée à nos enfants ne les rendra que plus tolérants!