challenge·conte/nouvelle/biographie·roman jeunesse

Les Minuscules

minusculesTitre vo: The Minpins

Auteur:  Roald Dahl

Traducteur: Marie Saint-Dizier

Illustrateur: Patrick Benson

Editeur: Gallimard

Collection: Folio Cadet

Pages: 69

Quatrième de couverture:

La mère de Petit Louis lui a raconté des histoires terrifiantes sur la Forêt Interdite. Mais la curiosité est plus forte que la peur et Petit Louis s’aventure dans la forêt. D’inquiétants grondements l’obligent à se réfugier dans les branches d’un arbre immense. Il découvre alors les Minuscules, les tout petits hommes des arbres, qui vont le faire entrer dans un monde magique.

Ce que j’en pense:

Première incursion dans l’univers littéraire de Roald Dahl, auteur jeunesse reconnu dont je ne connais de l’oeuvre que des adaptations cinématographiques. Après avoir lu Les Minuscules je peux dire que je regrette de ne pas avoir connu cet auteur lorsque j’étais enfant car il est clair que j’aurais adoré et que j’aurais passé de bien agréables moment en sa compagnie.

Petit Louis s’ennuie souvent enfermé dans la maison à regarder la forêt depuis la fenêtre du salon. Sa mère lui a tellement raconté d’histoires pleines de créatures horribles qu’il n’a jamais osé braver l’interdit. Il a conscience que se ne sont que des histoires pour effrayer les enfants mais il ne peut s’empêcher de se montrer prudent, sage et obéissant… Jusqu’au jour où Petit Louis va laisser la curiosité prendre le dessus et profiter d’un moment d’inattention de sa maman pour filer par la fenêtre.

Dans une forêt enchanteresse le petit garçon va découvrir que les histoires de sa mère ne sont pas si fausses mais il y découvrira bien plus que d’horribles monstres et s’y fera même des amis. Mystère, aventure et un soupçon d’angoisse font de ce conte une enchantement où le courage et l’amitié sont mis en avant au travers des merveilles, des trésors insoupçonnés de la nature.

Le texte enchanteur, parfois effrayant, de Roald Dahl est magnifiquement mis en images par la poésie graphique de Patrick Benson. Ses oiseaux sont absoluments merveilleux, je regrette presque qu’il ne s’agisse pas d’un album pour en profiter dans un format plus avantageux…

roald-dahl

4 réflexions au sujet de « Les Minuscules »

  1. J’adore, j’adore, j’adore! Tout à fait d’accord pour la seule petite édition que l’on puisse trouver… une belle réédition en grand format serait formidable.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s