ebook·roman

La duchesse insoumise

duchesse insoumiseAuteure: Christine Merrill

Editions: Harlequin

Format: Kindle

Poids: 644kb

Date de sortie: 1er mai 2012

 

Présentation de l’éditeur:

Angleterre, 1815. Mariée de force au duc Marcus de Haughleigh, ce libertin à la trouble réputation, lady Miranda ronge son frein : vivre dans un château en ruines aux côtés d’un mari ombrageux, voilà qui n’est jamais entré dans ses rêves de jeune fille. Bien sûr, Marcus ne l’a épousée que par devoir, et certes pas par amour. Mais de là à se montrer aussi rude avec elle… S’il croit pouvoir lui imposer cette vie austère sans qu’elle réagisse, il se trompe ! Déterminée à prouver à son mari qu’elle n’est pas femme à se résigner aussi facilement, Miranda se met à le provoquer …

Ce que j’en pense:

J’ai téléchargé ce roman car il était gratuit et que c’était l’occasion de découvrir du roman Harlequin. Le résumé était relativement intéressant et la couverture laissait présager du contenu. Cependant, une fois commencée la lecture on se rend vite compte que Miranda est loin d’être insoumise, au contraire elle est très réceptive et assez obsédée par l’acte sexuel et n’attend que son duc pour passer à l’action, enfin le duc ou son frère feraient tout aussi bien l’affaire… du moins au début. Marcus, le duc en question, a mauvais caractère, et vit sur ses souffrances passés, mais il est gentil, prévenant et soucieux des convenances même si rapidement son désir prend le dessus. Quant à son jeune frère, c’est un homme creux et inintéressant!

Romance assez creuse et gorgée de détails très crus dont je me serais bien passée, le contenu sonne creux, on obtient les réponses aux questions qu’on pourrait se poser dès le début du roman, le reste n’est qu’une succession de descriptions de Miranda jouant à l’apprentie duchesse, donnant ça et là des ordres pour l’entretien de la maison et se retenant de ne pas participer au dépoussiérage; ainsi que de tentatives de séduction et de baisers et caresses échangés dans les couloirs ou dans les petits coins.

En conclusion un roman qui se lit vite, fait passer le temps mais trop léger et qui manque de profondeur et de sentiments.

Une réflexion au sujet de « La duchesse insoumise »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s