vidéo

Saving Mr. Banks

mrbanksRéalisateur: John Lee Hancock

Acteurs: Tom Hanks, Emma Thompson, Paul Giamatti, Colin Farrell, Ruth Wilson…

Format: 2h05

Date de sortie: 5 mars 2014

 

Synopsis (allociné):

Lorsque les filles de Walt Disney le supplient d’adapter au cinéma leur livre préféré, “Mary Poppins”, celui-ci leur fait une promesse… qu’il mettra vingt ans à tenir !

Dans sa quête pour obtenir les droits d’adaptation du roman, Walt Disney va se heurter à l’auteure, Pamela Lyndon Travers, femme têtue et inflexible qui n’a aucunement l’intention de laisser son héroïne bien aimée se faire malmener par la machine hollywoodienne. Mais quand les ventes du livre commencent à se raréfier et que l’argent vient à manquer, elle accepte à contrecoeur de se rendre à Los Angeles pour entendre ce que Disney a imaginé…

Au cours de deux semaines intenses en 1961, Walt Disney va se démener pour convaincre la romancière. Armé de ses story-boards bourrés d’imagination et des chansons pleines d’entrain composées par les talentueux frères Sherman, il jette toutes ses forces dans l’offensive, mais l’ombrageuse auteure ne cède pas. Impuissant, il voit peu à peu le projet lui échapper…

Ce n’est qu’en cherchant dans le passé de P.L. Travers, et plus particulièrement dans son enfance, qu’il va découvrir la vérité sur les fantômes qui la hantent. Ensemble, ils finiront par créer l’un des films les plus inoubliables de l’histoire du 7ème art…

Ce que j’en pense:

Déçue de ne pas avoir pu le voir en salle où il n’est resté qu’une ou deux semaines sur Lille (on le trouve dans certaines salles de banlieue mais uniquement en VF et je n’aime voir les films que dans leur langue d’origine), j’ai été bien contente de le voir sortir en DVD en Angleterre, ce qui m’a permis de le voir rapidement. C’est que j’étais impatiente :p

Ce film nous fait découvrir l’auteure de Mary Poppins, Pamela Lyndon Travers, au travers de ses souvenirs d’enfance et de la conception du film éponyme par les studios Disney. Avec son casting brillant et sa réalisation soignée, ce film est un petit bijou cinématographique qui nous fait voyager entre l’Australie du début du vingtième siècle et le San Francisco des années soixante.

C’est l’histoire d’une petite fille à l’imagination débordante qui aimait son père plus que tout au monde; un père à qui elle vouait une admiration sans borne et avec qui elle partageait des jeux qu’ils inventaient se berçant des mêmes illusions. Dans cette relation positive et affective très riche, on s’émeut d’abord de ce père si sincère et si entier avec sa fille aînée. Pourtant peu à peu on se rend compte que cet homme souffre sans doute un peu trop de la dure réalité de la vie, de l’importance de l’argent dans la société, d’autant plus qu’il travaille dans une banque, métier en trop grand décalage avec sa personnalité. L’alcool devient un refuge plus efficace que l’imagination mais après l’euphorie de la cuite, la réalité reprend le dessus avec son lot de problèmes, et quand la santé en devient le cœur, cela peut s’avérer bien plus cruel encore.

Devenue auteure célèbre grâce à l’écriture d’un roman jeunesse, la petite fille est désormais une vieille fille aigrie dont la rigidité n’a d’égale que sa sévérité. Mais sous ses airs blasés, il se pourrait que les blessures de l’enfance soient encore béantes et il faudra toute la force de persuasion et, oserai-je dire la magie, de Walt Disney pour briser la glace qui enferme Pamela Lyndon Travers dans  le passé et la douleur de la perte d’un être cher.

Avec beaucoup de douceur et de délicatesse, et sans jamais sombrer dans le mélodramatique, John Lee Hancock, signe un biopic touchant, émouvant et drôle à la fois. L’ambiance des années soixante est superbement recréée; les acteurs sont fabuleux, Emma Watson transcende l’écran, Tom Hanks est le parfait Mr Disney, et leur duo est étonnant, fonctionnant à la perfection. Mais les seconds rôles ne sont pas en reste et apportent beaucoup à l’histoire. L’image est sublime, les couleurs un peu jaunies collent parfaitement à l’époque, j’ai beaucoup aimé l’alternance entre le présent et le passé magnifiquement amené au travers de jeux de lumière.

En résumé, un très beau film que je recommande chaleureusement!

4 réflexions au sujet de « Saving Mr. Banks »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s