challenge·roman ado

Comment tomber amoureux… sans tomber

tomberamoureuxAuteure: Susie Morgenstern

Editeurs: L’école des loisirs Collection Médium

Pages: 302

Date de parution: 12 mars 2014

Quatrième de couverture:

Annabelle a décidé que son coeur était hors service et sous les ordres exclusifs de son cerveau. En terminale S, rien n’existe en dehors de son travail. Et pas question pour elle de se limiter à l’obtention du bac, il faut qu’elle soit la meilleure.

Les garçons? De simples copains. Et ce n’est pas Samuel, le fils de l’ambassadeur des Etats-Unis parachuté dans sa classe, qui y changera quelque chose. Annabelle est d’accord pour consacrer deux heures par jour à parler français avec lui, à condition qu’il ne la ralentisse pas dans sa course vers l’excellence.

Annabelle est ambitieuse et passionnée, comme les autres femmes de la famille. Sa mère, Lulu, est obsédée par ses recherches universitaires. Sa grand-mère, Marguerite, ne lâchera pas ses fourneaux avant d’avoir otbenu la deuxième étoile pour son restaurant.

Elles risquent toutes trois de tomber de haut, de très haut. De tomber… amoureux!

Ce que j’en pense:

Je n’ai lu Susie Morgenstern qu’en sixième lorsque notre professeur de français nous avait demandé de lire La sixième dans le cadre d’une lecture commune. J’en garde un souvenirs agréable et j’ai même conseillé sa lecture à mes aînés l’été qui a précédé leur entrée au collège. Et pourtant je n’avais jamais renoué avec cette auteure dont les mots sont si justes et si naturels qu’en la lisant on a l’impression qu’elle nous raconte une histoire de famille. Le challenge ABC Babelio est l’occasion de replonger, Morgenstern sera la représentante de la lettre M; son dernier roman à la couverture acidulée et son résumé sucré sont des prétextes suffisant pour ouvrir ce livre!

Chapitres très courts qui se suivent tels des moments capturés dans les vies entremêlées des Kvell et des Shelbert sur trois générations. D’un côté des femmes ambitieuses et dominantes par leur intelligence, leur beauté et leur présence. De l’autres des hommes maladroits, brisés par une « malédiction » qui leur fait perdre leur mère et leur épouse au moment où elles donnent la vie à la génération suivante, ambassadeur de père en fils! Le style est clair, précis, rapide, les moments saisis sur le papier sonnent comme des notes de musiques qui joueraient « la mélodie du bonheur ».

Quand le cœur est rempli, ça déborde par les yeux.

Annabelle entre en terminale et se prépare à passer le bac, on ne lui connait aucune amie, sa vie tourne autour de ses études et de sa famille. Le jour de la rentrée elle fait la connaissance de Samuel, tout droit débarqué de son Amérique natale, et qui ne parle pas un mot de français. Ils sympathisent immédiatement et deviennent quasi inséparables: ils travaillent ensemble, font su shopping, vont au musée etc Tout aussi rapidement Annabelle est présenté à l’Ambassadeur des Etats-Unis, père de Samuel, qui lui offre un salaire en échange de deux heures par jour à aider son fils dans son travail scolaire et surtout dans l’apprentissage de la langue française. C’est le début d’une relation amicale sur fond d’échanges intellectuels et riches de sentiments qui vont rapidement devenir plus que de l’amitié. Les deux familles vont se rencontrer et ce sera le début d’une amitié entre tous, voir plus si affinité 😉

Vous l’aurez compris, Comment tomber amoureux… sans tomber est un roman qui parle d’amour. On y parle d’amour naissant entre adolescents, entre adultes, entre personnes âgés, de la différence entre « être amoureux » et « aimer », de l’évolution des sentiments avec les années, mais aussi d’amour filiale, d’amitié. Un melting-pot de sentiments qui réchauffent le cœur et nous rappelle que l’amour c’est aussi savoir prendre des risques et que ça s’entretient dans le temps pour qu’il dure toute la vie.

Un roman bien agréable, qui ne restera certes pas dans les annales, mais qui vaut le détour, nous offrant une lecture agréable et légère.

babelio challenge challenge

8 réflexions au sujet de « Comment tomber amoureux… sans tomber »

  1. Pour lire les bouquins que mes enfants doivent acquérir (« Lettres d’Amour de 0 à 10 » par exemple !!!), je pense que je ne vais pas tarder à acheter celui-ci même si aucun ne me l’a demandé (hi hi) car Morgenstern a un style que j’apprécie beaucoup !! Oui oui même une maman a le droit de lire ce genre de livres !!!

Répondre à blueedel Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s