vidéo

Les regrets de Miss Austen

le-choix-de-jane-de-jeremy-lovering-931126850_MLTitre: Le choix de Jane

Réalisateur: Jeremy Lovering

Acteurs: Olivia Williams, Hugh Bonneville, Imogen Poots

Présentation:

Au début du XIXe siècle, la célèbre Jane Austen, connue pour avoir écrit « Orgueils et Préjugés », s’est retirée dans un cottage du Hampshire avec sa mère et sa sœur. Alors qu’elle va sur ses 40 ans, elle se remémore sa jeunesse et ses premières amours.

Ce que j’en pense:

C’est chargée d’émotions que j’écris ce billet. Je viens de finir Miss Austen Regrets, un petit biopic sur l’une de mes auteures favorites, Jane Austen. Un très beau film, tout en émotions, des décors sublimes (j’aime beaucoup les paysages anglais), des acteurs talentueux et touchants!

L’histoire se déroule sur les dernières années de sa vie, Jane partage l’intimité de sa nièce Fanny qui lui voue une grande admiration et espère ses conseils dans le choix de son futur époux. C’est donc au travers des yeux de Fanny que nous suivons le questionnement de l’auteure sur ses choix et les conséquences qu’ils ont eu pour sa famille; une famille qui, bien qu’aimante, lui reproche son orgueil et son désir d’un mariage d’amour. Ces mots me reviennent tel un coup de poignard en plein cœur:

« Jane: Que voulez-tu que je fasses? Que je me vende pour de l’argent?

Sa mère: Nous aurions été riches, oui. Tu sais ce que ça veut dire? « Riche », c’est un mot pour dire « à l’abri ». […] Tu as sacrifié notre sécurité à toutes pour un principe. »

Des mots si forts, si violents… et si criants de vérité! Une femme de cette époque ne pouvait compter que sur un époux, un frère, un beau-fils pour s’assurer un minimum de confort, et bien des femmes se sont mariées par principe, sans amour, sans passion…Un principe? Non cela n’aurait jamais dû n’être que l’élément sine qua non à l’union de deux êtres! C’est une chance pour nous de ne pas avoir à vivre sous ce joug, sous cette dominance masculine! J’admire ces femmes qui ont su braver la société, se libérer de leurs chaînes et j’aimerais leur dire un grand « BRAVO »!

 

vidéo

celui qui vivait pour revivre son passé

gatsbyTitre: Gatsby le Magnifique

Réalisateur: Baz Luhrmann

Acteurs: Leonardo DiCaprio, Tobey Maguire, Carey Mulligan…

Présentation:

Printemps 1922. L’époque est propice au relâchement des mœurs, à l’essor du jazz et à l’enrichissement des contrebandiers d’alcool… Apprenti écrivain, Nick Carraway quitte la région du Middle-West pour s’installer à New York. Voulant sa part du rêve américain, il vit désormais entouré d’un mystérieux millionnaire, Jay Gatsby, qui s’étourdit en fêtes mondaines, et de sa cousine Daisy et de son mari volage, Tom Buchanan, issu de sang noble. C’est ainsi que Nick se retrouve au cœur du monde fascinant des milliardaires, de leurs illusions, de leurs amours et de leurs mensonges. Témoin privilégié de son temps, il se met à écrire une histoire où se mêlent des amours impossibles, des rêves d’absolu et des tragédies ravageuses et, chemin faisant, nous tend un miroir où se reflètent notre époque moderne et ses combats. (Allociné)

Ce que j’en pense:

J’ai vu ce film vierge de toute expérience avec le monde créé par Francis Scott Fitzgerald, n’ayant ni lu le livre ni vu aucune des précédentes adaptations. J’apprécie grandement l’univers de Baz Lurhmann (j’oublierai juste Australia qui m’a laissé sur une déception profonde) et je n’ai donc pas été déçu par ce film dont l’histoire prend place dans le New York des années vingt, modernisé par des musiques actuelles. La lumière est sublime, tantôt sombre, tantôt flashy; les costumes magnifiques et les décors luxueux sublimes; les acteurs sont brillants, époustouflants…

A son habitude, Baz Lurhmann nous régale d’un film de qualité à la limite psychédélique!