Uncategorized

Sailormoon – Tome 8

sm8Titre: Sailor Moon – Tome 8

Auteur: Naoko Takeuchi

Editeur: Pika

Présentation éditeur:

Hotaru lutte pour reprendre possession de son corps, qui lui a été volé par Mistress 9. Son esprit parvient à reprendre le contrôle et grâce au Cristal d’Argent elle ramène Chibiusa à la vie avant de disparaître. Chibiusa se découvre alors de nouveaux pouvoirs et se transforme en Super Sailor Chibi Moon. En unissant leurs forces, les Sailor viennent enfin à bout de Mistress 9. Hélas, leur joie est de courte durée car Sailor Saturn, la guerrière du silence et de la destruction sort de son sommeil pour faire s’abattre le chaos sur le monde entier…

Ce que j’en pense:

Ce huitième volume introduit la dernière justicière, Sailor Saturn, qui s’éveille pour abaisser son glaive, faux de la mort, qui signifie la fin du monde. Alors que tous croient leur fin arrivé, elle leur annonce qu’ « une fin s’accompagne toujours d’un renouveau », s’est ainsi que Sailor Moon peut sauver la Terre et apporter l’espoir en redonnant vie à Hotaru, qui nouveau né, sera élevé par

Sailor Saturn
Sailor Saturn (Photo credit: Wikipedia)

Michuru, Haruka et Setsuna. Il est temps de se dire au revoir, et de se promettre des retrouvailles dès que le temps sera venu.

ChibiUsa, devenue Super Sailor Chibi Moon, une justicière accomplie, se prépare à rentrer dans son époque auprès de sa famille; c’est alors qu’un cheval ailé lui apparait, Hélios, qui vient chercher de l’aide pour sauver l’Elysion et trouver le Golden Crystal! Bien entendu un nouvel ennemi est arrivé sur Terre lors de l’éclipse solaire, les Dead Moon occupant un cirque.

Naoko Takeuchi introduit les bases de ce qui animera la cinquième et dernière partie de la saga, les cristaux vitaux. En effet on sait depuis le début que le Silver Cristal est l’âme d’Usagi, c’est son coeur qui lui donne du pouvoir. De la même façon, ChibiUsa a aussi un Silver Crystal, héritage de sa mère, qui est sa source d’énergie vital. Ainsi lorsque Mistress9 lui vole son cristal, ChibiUsa se meurt. Il en va de même pour toutes les justicières sailors, et pour tous les habitants de la Terre. La différence est que les justicières sont toutes protégées par l’énergie d’une planète et que leur cristal est par conséquent plus puissant. Il est temps d’introduire l’origine des pouvoirs de Mamoru, le Prince de la Terre a forcément un cristal puissant, comparable à celui du SilverCrystal… Il est temps de préparer nos héros à un futur dans lequel Tokyo deviendra le nouveau royaume de la Lune ET de le Terre, le futur dans lequel Usagi et Mamoru régneront et ou ils seront parents. A suivre dans le volume 9…

vidéo

Robin Hood au cinéma

robin07Les aventures de Robin des Bois – 1938

Réalisateur: Michael Curtiz, William Keighley

Acteurs: Errol Flynn, Olivia de Havilland, Basil Rathbone, Claude Rains

Présentation DVD:

En l’an 1191, le roi Richard Coeur-de-Lion, parti pour les Croisades, a été fait prisonnier par Léopold d’Autriche, qui demande un million d’écus de rançon… Mais à la Cour de Nottingham, son frère, le prince Jean, qui s’est assuré la complicité du seigneur Guy de Gisbourne, tient à garder le pouvoir. Robin de Loxsley, archer de grande valeur, se refuse à reconnaître l’autorité de l’usurpateur. Recherché activement, il se réfugie dans la forêt de Sherwood avec quelques compagnons dont Petit-Jean, Willy l’Écarlate et Frère Tuck. Ensemble, ils recrutent des hommes fidèles à Richard et organisent la résistance…

Ce que j’en pense:

Le dernier en date que j’ai vu (merci à mon mari de me l’avoir fait découvrir). On retrouve le collant vert et la capuche qui signe le look « Robin Hood », Errol Flynn joue un Robin tout à fait convainquant. L’histoire est bien ficelé, la réalisation d’époque intéressante. C’est un très bon film que j’aurais plaisir à revoir!

Robin des Bois – Film d’animation – 1973robin06

Réalisateur: Wolfgang Reitherman

Doubleurs français: Dominique Paturel, Claude Bertrand, Philippe Dumat, Michèle André

Présentation DVD:

Il était une fois le Royaume des Animaux, un paisible royaume sur lequel régnait le bon roi Richard, lion superbe et généreux. Absent pour cause de croisade, il se fait voler sa couronne par un usurpateur, le prince Jean, un lion cupide et cruel conseillé par un serpent aussi perfide que malfaisant et qui n’a qu’une idée en tête : s’emparer de toutes les richesses du royaume. Tout le bon peuple, souris, chiens, lapins, etc, est alors soumis à rudes épreuves. Accablés d’impôts, anéantis par les mauvais traitements, rien ne leur sera épargné… jusqu’au jour où intervient Robin des Bois, renard au coeur tendre. Aidé par la belle Marianne et par ses amis de la forêt, il est prêt à tout pour rétablir la justice.

Ce que j’en pense:

Sans aucun doute le film Disney que je préfère, je le connais par cœur tellement je l’ai regardé. Les personnages sont des animaux anthropomorphes, ainsi Robin est un renard, Petit Jean un ours… il y a de l’humour, de l’émotion. La version française bénéficie d’un très bon doublage dans un français soutenu et d’une grande richesse.

Bien sûr on y retrouve les ingrédients Disney et nous n’échappons pas aux chansons mais elles ne gâchent pas le film, leur texte étant tout aussi riche, voir aussi comique pour certaines, que le reste des dialogues.

Une belle adaptation des aventures de Robin Hood, le voleur au grand coeur qui détrousse les riches pour nourrir les pauvres; ou comme le dit notre ami renard « nous autres empruntons à ceux qui ont trop de fortunes »!

robin02Robin des Bois, Prince des Voleurs – 1991

Réalisateur: Kevin Reynolds

Acteur: Kevin Costner, Morgan Freeman, Allan Rickman, Mary Elizabeth Mastrantonio

Présentation:

L’action se situe en 1194, fuyant les prisons de Jérusalem, Robin de Locksley sauve un prisonnier maure, Azim, qui lui affirme lui être redevable. Tous les deux regagnent l’Angleterre. Ils se heurtent au shérif de Nottingham qui a exproprié les terres de sa famille. Il tyrannise la région en usurpant le pouvoir royal et rêve d’épouser la belle Marianne, la cousine du roi. Robin se retranche dans la forêt et organise la résistance à l’imposteur avec Petit Jean à leur tête…

Ce que j’en pense:

Déjà pauvre d’un point de vue scénaristique, les décors et costumes n’enrichissent en rien ce film décidément très (trop) hollywoodien.

Kevin Costner, acteur en vogue du début des années 90, joue un Robin assez arrogant et sûr de lui, il lui manque le charisme et le flegme britannique, donnant un côté trop américain au personnage.

Je passerais sur les anachronismes autour d’Azim qui introduit la poudre… apparue en Europe qu’un demi siècle plus tard… et qui apporte avec lui une longue vue… qui ne fut inventée qu’entre le XVIè et le XVIIè siècle par un Néerlandais…

La prestation d’Allan Rickman sauve (presque) le film, il brille en cruel et sanguinaire Shérif de Nottingham, dommage que sont histoire soit si « tirée par les cheveux »…

Un film divertissant mais qui manque de contenance! Dommage…

robin04

Sacré Robin des Bois – 1993

Réalisateur: Mel Brooks

Acteurs: Cary Elwes, Richard Lewis, Roger Rees

Présentation:

Les aventures de Robin des Bois vues par Mel Brooks

Ce que j’en pense:

Pas grand chose en fait, je n’ai tenu que le premier quart d’heure, ensuite je n’ai suivi que d’un œil. Ce film se veut être une parodie (non) comique d’autres films tels Robin des Bois, Prince des Voleurs ou le Robin des Bois avec Errol Flynn. Mais je pense qu’à moins d’être fan du genre « Mel Brooks » et de l’humour américain, lourd (très lourd), ce film est à oublier!

robin03Robin des bois – 2010

Réalisateur: Ridley Scott

Acteurs: Russel Crowe, Cate Blanchett

Présentation:

À l’aube du treizième siècle, Robin Longstride, humble archer au service de la Couronne d’Angleterre, assiste, en Normandie, à la mort de son monarque, Richard Coeur de Lion, tout juste rentré de la Troisième Croisade et venu défendre son royaume contre les Français. De retour en Angleterre et alors que le prince Jean, frère cadet de Richard et aussi inepte à gouverner qu’obnubilé par son enrichissement personnel, prend possession du trône, Robin se rend à Nottingham où il découvre l’étendue de la corruption qui ronge son pays…

Ce que j’en pense:

A venir… ne l’ayant vu qu’au moment de sa sortie dvd il y a quelques années je vais le voir de nouveau avant de laisser une critique.

Uncategorized

« Rencontre » avec Lucrezia

CESARE 4Titre: Cesare – Tome 4

Auteur: Fuyumi Sôryo

Editeur: Ki-oon

Quatrième de couv’:

Angelo, qui s’est vu confier la supervision du chantier de la manufacture, promet innocemment à Cesare de lui rapporter tout ce qui touchera à l’avancée des travaux. Ayant eu vent de ce pacte, Miguel conseille au jeune Florentin de ne pas accorder aveuglément sa confiance à son camarade espagnol.

C’est alors qu’un autre personnage approche Cesare: Niccolo Machiavel, agent à la solde de Lorenzo de Médicis. Lorsque l’espion lui confie que l’état de santé de son employeur est des plus préoccupants, le jeune Borgia prend conscience de la nécessité de réconcilier les Médicis et Raffaele Riario avant que Florence ne montre des signes de faiblesse. Tout en prenant soin de s’assurer de l’identité de tous les membres de la Fiorentina, il met en place un nouveau plan…

Ce que j’en pense:

Ce quatrième volume nous permet de découvrir Cesare du point de vue de Miguel, son fidèle compagnon, qui nous révèle que son éducation vise à en faire un fin stratège depuis sa plus tendre enfance et que, par conséquent, il ne juge les gens que sur un seul critère: « leur utilité, leur capacité à travailler pour sa cause ».

C’est aussi l’occasion pour nous de le voir incognito parmi le peuple de Florence. Il se fait remarqué par ses connaissances en Histoire, jugeant librement une pièce de théâtre, non pas sur le jeu des acteurs mais sur le texte et ses erreurs historiques; par ses talents d’archer lors d’un jeu concours; et il se montre particulièrement admiratif devant l’intelligence et l’ingéniosité des artisans. Cesare montre un côté plus proche de l’enfant que de l’adulte, il est extrêmement curieux de tout ce qu’il voit et entend, son esprit est insatiable de savoir et de connaissance!

Mais ce volume est surtout l’occasion de rencontrer Lucrezia, la jeune sœur de Cesare, tout juste âgée de 11 ans. Elle se languit du retour de son frère bien aimé, tout en se préparant à une alliance arrangée par son père. Très intelligente et vive d’esprit, elle apparaît comme une très belle enfant éprise de son frère aîné, une enfant que son cardinal de père est prêt à utiliser pour faire des alliances qui lui seront profitables au moment du conclave. Dans ses dialogues on sent l’influence de Cesare, qu’elle idolâtre complètement; il lui est reproché d’avoir des connaissances qui ne sont d’aucune utilité pour les femmes.

Lucrezia est un pion dans les mains d’un homme cruel, prisonnière d’une prison dorée et souffre déjà de sa position de femme avant même d’en être devenue une. Elle n’a pas le droit d’avoir des connaissances, ni le droit de choisir qui elle épousera… Laissera-t-elle les autres décider de sa vie?