roman ado

Pas raccord

perks 

Titre: The perks of being a wallflower

Auteur: Stephen Chbosky

Editeur: Simon & Schuster

 

 

 

Présentation de l’éditeur :

Charlie is a freshman. And while he’s not the biggest geek in the school, he is by no means popular. Shy, introspective, intelligent beyond his years yet socially awkward, he is a wallflower, caught between trying to live his life and trying to run from it. Charlie is attempting to navigate his way through uncharted territory: the world of first dates and mixed tapes, family dramas and new friends; the world of sex, drugs, and The Rocky Horror Picture Show, when all one requires is that perfect song on that perfect drive to feel infinite. But Charlie can’t stay on the sideline forever. Standing on the fringes of life offers a unique perspective. But there comes a time to see what it looks like from the dance floor.
The Perks of Being a Wallflower is a deeply affecting coming-of-age story that will spirit you back to those wild and poignant roller-coaster days known as growing up.

Ce que j’en pense:

Il s’agit d’un roman épistolaire, en partie autobiographique, sous forme de lettres écrites à un inconnu par Charlie, adolescent de 15 ans qui entre au lycée.

Charlie est timide, introverti mais surtout très intelligent; il n’entre pas dans le moule de l’adolescent lambda, on le dit asociale, je le trouve plutôt exclu! Il est évident que Charlie est ce que l’on appelle « un enfant intellectuellement précoce » avec tout ce que ça implique: il est doté d’une hypersensibilité émotionnelle, il a tendance à tout le temps réfléchir, à tout interpréter, il manque de confiance en lui, il est en décalage avec ses pairs ce qui implique une solitude extrême. Dans le cas de Charlie le décalage est si grand qu’il ne trouve pas sa place dans le monde qui l’entoure; ajoutons à cet adolescent un passé chargé affectivement et des problèmes psy importants: il voit des choses, il se déconnecte de la réalité et finit par se perdre complètement pour se réveiller à l’hôpital sans se souvenir y avoir été emmené, ça donne un cocktail détonnant. Mais Charlie est avant tout un ado mal dans sa peau, qui cherche sa place, il est très gentil, sensible et se brûle les ailes en voulant faire plaisir à tout le monde.

J’ai dévoré ce roman en quelques heures, impossible de refermer le livre avant de l’avoir fini, pourtant au début le style d’écriture de Charlie plutôt enfantin, mal contrôlé m’a fait douter de la qualité de ce roman mais c’était sans compter sur le professeur de littérature anglaise qui détecte son potentiel et le fait travailler. Au fil des pages le style s’étoffe et devient plus fluide, plus mature, plus travaillé, tout simplement plus maîtrisé. Un roman émouvant que je conseille à tous ceux qui ne se sentent « pas raccord » (1er titre de la version française bien plus parlant que le monde de Charlie) et aux autres.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s